Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le fil des souvenirs de Victoria HISLOP ♥ ♥ ♥ ♥

fil-des-souvenirs.jpg Résumé: Mai 2007, Katerina et Dimitris prennent leur habituel café sur le port de Thessalonique; Mitsis, leur petit-fils les aperçoit et les rejoint.  Mitsis s'étonne de l'entêtement de ses grands-parents à ne pas se rapprocher de leurs enfants qui ont quitté la Grèce pour leurs études et ne sont pas revenus.

Leur départ searit-il du à la guerre civile? Oui,  mais ce n'est pas la seule raison...

"Dans la pénombre de leur appartement, où l'on ne distinguait pas l'aube du crépuscule, Katerina et Dimitris débutèrent leur récit."

Mai 1917, à Thessalonique, la population se répartit entre Chrétiens, Musulmans et Juifs, ils coexistent et s'entraident. Thessalonique vient de quitter l'Empire Ottoman pour devenir Grecque. Nous sommes en pleine guerre mondiale.

C'est le jour  du terrible incendie qui a ravagé cette ville que Dimitris Komninos a choisi pour naître, il est l'héritier d'un grand empire textile. Mais la propriété est détruite et la famille Komnisos s'installe dans la rue Irini.

Quelques anées plus tard, Katerina a été arrachée à sa mère dans la fuite de Smyrne, envahie par les Turcs. Adoptée par Eugénia, elles vont vivre dans la rue Irini...

Sur 90 ans, nous allons suivre la vie de Katerina et Dimitris dans leurs péripéties entre guerres, révolutions, dictature et haines.

Mon avis: Ce roman fleuve distrayant et passionnant, nous fait découvrir la Grèce, ce pays qui n'a pas été épargné par l'histoire et dont on parle peu dans les romans.

C'est l'histoire boulevresante d'une famille mais aussi l'histoire d'une ville, aujourd'hui 2ème plus grande ville de Grèce et da la Grèce.

Les convictions, les sentiments et la force des personnages  nous entraînent dans ce roman aussi fortement que dans le 1er roman de Victoria Hislop: "La terre des oubliés".

 

Voir les commentaires

L'Amour sans le faire de Serge JONCOUR

amour-sans-le-faire.jpg                  

 

             Beaucoup plus qu'une simple histoire d'Amour ...

 

        Résumé: Franck, quadragénaire sans enfant, séparé de sa femme, se rétablit d'une grave maladie. Il est caméraman et a beaucoup voyagé. Il décide de rendre visite à ses parents qu'il n'a pas vus depuis 10 ans, il revient sur les traces de son passé.

                         Louise ne donne plus aucun sens à sa vie depuis le décès de son mari Alexandre 10 ans auparavant. Elle a un fils naturel qu'elle ne voit que rarement car il est élevé par ses ex beaux-parents.

       Rien ne semble réunir ces deux personnages écorchés vifs si ce n'est la ferme familiale où Franck et son jeune frère Alexandre sont nés. C'est là que Franck et Louise vont se retrouver grâce à la joie de vivre, aux pitreries du petit Alexandre ...

       Plusieurs thèmes sont abordés en toute simplicité avec beaucoup de délicatesse dans ce roman au titre très évocateur.

       Les blessures de chacun, séparation, mort, absence, départ des enfants;

       Beaucoup d'émotions: tristesse, joie, rire et souffrance;

       L'amour de l'homme, de la terre, de la nature;

       Le passé: les souvenirs, les non-dits, les incompréhensions;

       La rencontre de deux solitudes, de deux vies blessées;

       Les relations fraternelles, parents-enfants; 

       Le travail: dans le monde rural avec la vie à la ferme et dans le monde ouvrier avec ses difficultés liées à la crise et aux délocalisations.

Une belle histoire d'amour qui est loin d'être "cul cul la praline" !!!

      Voici quelques extraits:

            "De toute façon Alexandre quoiqu'il fasse, il avait raison. Le dernier-né dans une famille c'est souvent le préféré, parce que c'est celui qui fait croire aux parents que le temps ne passe pas, qu'il y aura toujours de l'enfance à pousser derrière eux, il entretien en eux cette illusion de jeunesse, alors qu'en regardant l'aîné ils se sentent déjà vieux."

           "Dans l'enfance on existe que par son prénom, on ne se fait jamais appeler que comme ça, par son prénom, à moins d'avoir la fantaisie d'un diminutif. La toute première fois qu'on entend son nom en entier, qu'on se voit y répondre, en général, c'est que les choses sérieuses commencent, ça peut faire peur au début;"

           "L'enfant, c'est toujours une manière de s'inventer une suite, de se construire un avenir, en dehors de quoi il ne reste plus rien, d'un couple une fois défait il ne subsiste rien, sinon des murs parfois, des souvenirs éparpillés dans la tête de chacun, mais les souvenirs, c'est rarement les meilleurs qui dominent, c'est souvent les derniers."

           "Rien d'autre ne le rattachait au monde que ce moment. Rien. Il avait son oreille droite contre les cheveux de Louise, la douceur de ses cheveux sans parfum. Sur le coup, il ne leur apparaut mêm pas, ce pas gigantesque qu'ils venaient de faire, d'ailleurs il ne s'agissait pas de ça, c'était comme d'avoir trébuché l'un vers l'autre, un pas qui les sortait d'eux mêmes mais ne les rappochait pas. Louise ne bougeait plus."

           "Puis ils continuèrent de regarder les étoiles filer dans le noir, sans plus les compter, sans même plus faire de voeux, parce que des étoiles filantes en cette nuit de début août, il y en avait plein, jamais une vie ne pourrait contenir tant de cadeaux du destin."

           "Une femme avec laquelle il ne serait plus question de désir mais de tout le reste, un genre d'amour intact, l'amour sans le faire, mais tout entier" "

Voir les commentaires

La Vérité sur l'Affaire Harry Québert de Joël DICKER ♥ ♥ ♥ ♥

verite-sur-affaire.jpg

     Plein de rebondissements, de fausses pistes, de mensonges,de secrets, d'actions, de réflexions ... ce premier roman captivant ne se lâche plus si vous avez eu l'heureuse idée de commencer sa lecture... Attention il n'y a que ... 664 pages !!!

     Résumé: En 1975, dans le New Hampshire, une jeune adolescente de 15 ans disparaît; malgré l'enquête, aucune trace de Nora n'est retrouvée.

             En 2008, le corps de Nora est découvert dans le jardin du grand écrivain Harry Québert que tout accuse de ce meurtre.  Marcus, jeune écrivain, ami d'Harry, a le syndrome de la page blanche. Il va laisser de côté le roman qu'il tente d'écrire et va remuer ciel et terre pour disculper Harry et rechercher le véritable meurtrier.

      A chaque chapitre, après un conseil pour devenir un bon écrivain, le lecteur va penser avoir découvert toute la vérité mais celle-ci se dérobe à chaque instant, dévoilant de nouveaux éléments, le lecteur doit alors reconsidérer ses hypothèses...  et cela jusqu'à la dernière page!

      Tous les personnages sont importants; le lecteur les découvre l'un après l'autre et s'y attache espèrant qu'ils sont innocents.

      Tout en étant détaillé, riche et complexe, ce livre se lit comme un "page turner" et j'envie ceux qui ne l'ont pas encore découvert!

 

L'auteur, Joël Dicker, jeune écrivain Suisse, a reçu le Grand Prix de l'Académie Française pour "La vérité sur l'affaire Henry Quebert" ainsi que le Goncourt des lycéens.

 

       Extrait: "Un bon livre, Marcus, ne se mesure pas à ses derniers mots uniquement, mais à l'effet collectif de tous les mots qui les ont précédés. Environ une demi-seconde après avoir terminé votre livre, après en avoir lu le dernier mot, le lecteur doit se sentir envahi d'un sentiment puissant; pendant un instant, il ne doit plus penser qu'à tout ce qu'il vient de lire, regarder la couverture et sourire avec une pointe de tristesse parce que tous les personnages vont lui manquer. Un bon livre, Marcus, est un livre qu'on regrette d'avoir terminé."

                 Je pense que c'est très vrai et j'ajouterai que le plus difficile est de s'attacher au livre suivant!

Voir les commentaires

Le magasin des suicidés de Jean TEULE ♥ ♥

magasin-des-suicides.jpg

           "C'est un petit magasin où n'entre jamais un rayon rose et gai. Son unique fenêtre, à gauche de la porte d'entrée, est masquée pas des cônes en papier, des boîtes en carton empillées. Une ardoise pend à la crémone.

      Accrochés au plafond, des tubes au néon éclairent une dame âgée qui s'approche d'un bébé dans un landeau gris:

      - Oh, il sourit!

      Une autre femme plus jeune -la commerçante-, assise près de la fenêtre et face à la caisse enregistreuse où elle fait ses comptes s'insurge:

      - Comment ça mon fils sourit? Mais non, il ne sourit pas. Ce doit être un pli de bouche. Pourquoi il sourirait?"

 

       Ainsi commence ce petit roman complètement loufoque!

    Et quand vous apprendrez que les cônes en papier sont remplis de bonbons empoisonnés (les mistral perdants!), les boîtes pleines de poisons, vous comprendrez pourquoi personne ne rit dans cette famille... Sauf Alan qui tout bébé n'a pas un pli de bouche mais un véritable sourire et que nous retrouvons quelques années plus tard avec une joie de vivre toujours présente et ... dérangeante!

              Une lecture inhabituelle, distrayante voire amusante si l'on ne se prend pas au sérieux....

       Je suis curieuse de voir le film d'animation qui a été tiré de ce roman... Et vous! Connaissiez-vous? Je suppose que vous avez lu Charly 9 ...

magasin-des-suicides-famille.png

Voir les commentaires

Cherchez la femme de Alice FERNEY ♥ ♥ ♥

cherchez-la-femme.jpg

         Résumé: Nina, aînée de 7 enfants, est élévée par sa grand-mère qui la vénère, l'idolâtre car rien n'est trop beau pour sa petite fille. A l'âge de 15 ans, la jeune fille a pour passion la danse et le chant; elle rencontre Vladimir alors qu'il accompagne au piano les cours de danse de Nina. Vladimir, jeune ingénieur sortant des Mines tombe amoureux de cette jolie jeune fille et veut l'épouser coûte que coûte malgré son jeune âge.

         Nina va abandonner tous ses rêves pour suivre Vladimir au Maroc, au Canada, ils auront deux garçons avant de revenir pour s'établir dans une petite ville de la grande banlieue parissienne.

      Très vite les parents s'aperçoivent que leurs garçons sont très différents, Serge l'aîné est "l'intellectuel" de la famille Korol alors que Jean sera le "physique" de la fratrie.

       Mais arrive le temps des regrets et de la rebellion pour Nina qui a sacrifié sa jeunesse, sa vie professionnelle pour Vladimir. Elle sombre dans l'alcool et seule la fierté de la réussite de son fils Serge la maintient hors de l'eau.

        Serge, petit mais beau parleur, aime les jolies femmes élancées et sportives. Il s'éprend de Marianne Vilette qu'il va épouser mais la vanité, l'orgueil et l'égoïsme exacerbé de cet homme vont fragiliser ce couple....

        Mon avis: Sur un ton acide, Alice Ferney nous livre un véritable jeu de massacre entre mari et femme.

      Dans un langage simple, elle initie le lecteur à ce que signifie les "répétitions de scénarios de vie". Elle décortique la vie des couples avec leurs bonheurs et leurs désenchantements en montrant l'importance de l'éducation que chacun a reçu et l'influence que cette éducation exerce sur chacun d'entre nous. 

            Pour ma part, je regrette que ce nouveau roman comporte quelques longueurs qui peuvent faire renoncer un lecteur qui découvre cet auteur, c'est dommage!

        Vous avez compris que je suis une fan d'A F. et je vous conseille de lire: L'élégance des veuves; Grâce et dénuement; La conversation amoureuse; Les autres; Reflets dans un oeil d'homme ...

Voir les commentaires