Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vous avez dit Barbe bleue ?

Barbe bleueou le conte de Perrault revisité par la dame aux chapeaux...

Je m'étais promis de relire Amélie Nothomb parce qu'une collègue m'en avait dit du bien et qu'elle vient chaque année à une rencontre littéraire qui se déroule au bord du lac d'Annecy..

C'est chose faite avec ce petit roman Barbe bleue qui a fait la rentrée littéraire de 2012.

Et bien je ne suis pas déçue ! C'est l'histoire de Saturnine qui après une belle galère trouve une colocation inespérée en plein Paris à 500 euros pour 40 M2. Elle sait que les colocataires précédentes (toutes des femmes) ont mystérieusement disparues mais qu'importe elle a le goût du risque notre héroine... Son hôte Elmirio est bien mystérieux et puis il y a cette chambre noire, interdite... 

Ce que j'ai aimé dans ce livre : une véritable joute verbale, toute en finesse. Et puis le champagne qui coule à flot !

Ce que j'ai moins aimé : le manque d'action.

Un livre somme toute qui se lit bien, agréable.

Je crois que j'irais à la rencontre d'Amélie lors de sa prochaine visite à Annecy..!

Voir les commentaires

84, Charing Cross Road de Hélène HANFF

84, charing cross road

 

Hélène Hanff adore lire mais pas n'importe quel livre. Très érudite, elle lit des livres anciens  plus à portée de sa bourse car d'occasion.  

Alors qu'elle dispose d'une librairie près de chez elle à New York, elle préfère s'adresser à la librairie Marks and CO. qui se trouve à Londres. Les commandes et les accusés de réception vont se faire par courrier. Hélène n'hésitera pas à accompagner ses commandes de lettres et de commentaires à propos des receptions. Ainsi se dévoilent les caractères de chacun aussi bien celui d'Hélène qui malgré ses compétences en écriture est désargentée, que ceux des employés et de leur famille.

La période d'après guerre étant difficile pour les britanniques, Hélène enverra des colis alimentaires aux employés de la libraisie, resserrant ainsi les liens qui unissent ces inconnus. Elle relatera souvent un éventuel voyage à Londres mais financièrement ne pourra pas le faire.

Cette correspondance commencée en 1949, s'interrompera en 1969 avec la publication d'une partie des correpondances entre NY et Londres. C'est grace à ce livre que les différents écrits d'Hélène Hanff seront enfin reconnus (scénarios de séries policières, livres pour la jeunesse).

On peut penser que ce livre est un roman épistolaire mais c'est aussi un livre dans un livre et également une période de l'histoire anglaise et américaine.

Un petit livre agréable et touchant même si très peu des livres cités sont connus de nous tous... de moi-même en tous les cas!!!

 

 

Voir les commentaires

Celle qui publiera le 200 ième article recevra un livre!!!

Je n'ai plus de livre en cours alors... je vous laisse le plaisir de "gagner"!!!

Voir les commentaires

La dernière fugitive de Tracy CHEVALIER

derniere-fugitive.png

Honor Bright vit en Angleterre avec sa famille quaker. Après la rupture d'avec son fiancé, elle décide d'accompagner sa soeur promise à un anglais récemment émigré dans l'Ohio.  Honor espère y découvrir une nouvelle vie paisible de quaker mais sa soeur meurt de la fièvre jaune à peine débarquée. Honor se retrouve seule sur les routes du Nouveau Monde (1850), un pays très différent de son Angleterre natale.

Elle va faire plusieurs rencontres Adam et Abigail, Belle la modiste, Donovan le chasseur d'esclaves, les Haymaker dont Honor va épouser le fils Jack fermier quaker et surtout des esclaves fugitifs.

Dès les premières pages le lecteur sent que Honor ne trouvera pas ce qu'elle est venue chercher en Amérique. Honor est affreusement malade tout au long de la longue et pénible traversée; elle se retrouve abandonnée au mileu d'un monde inconnu et seul son statut de quaker va l'aider à trouver un refuge. Mais vivre avec la soeur du futur mari de sa soeur et le futur mari lui-même fait rapidement jaser... en tant que quaker Honor ne peut accepter cela. Par dépit elle épouse un fermier et découvre la dure vie de la ferme. Elle se confronte également aux idées des gens, ne comprenant pas cette aversion envers les esclaves.

Un roman très intéressant dans lequel on découvre le monde des quakers et celui des esclaves en fuite, le tout sur un fond de broderie, couture et quilting.  La correspondance entre Honor et sa famille et amie permet de faire un parallèle entre l'Angleterre et les Etats Unis d'Amérique de cette époque.

J'ai beaucoup apprécié le personnage principal qui traverse les épreuves avec beaucoup de courage. Avec force et détermination elle sait s'adapter et se remettre en question.

 

Voir les commentaires