Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A l'encre Russe de Tatiana de Rosnay

A l'encre Russe de Tatiana de Rosnay

J'aime beaucoup cette écrivaine et je me suis régalée avec son dernier roman. Il nous parle de quête d'identité, et jusqu'à la fin du livre on garde le suspens. Les personnages nous touchent, parceque, quoique bien différents, on peut s'identifier à eux. J'ai bien aimé le parallèle entre 2 mondes bien différents : Saint-Petersbourg et Paris. Nicolas, le héros du roman, découvre ses origines Russes, et en écrit un roman, ce qui va faire basculer sa vie.

C'est une réflexion sur l'identité, mais aussi sue l'écriture, un spectaculaire roman à tiroirs.

Voir les commentaires

Un aller simple de Didier Van Cauwelaert

Le dernier roman de l'auteur nous relate une amitié imprévisible entre Aziz, un petit délinquant seul au monde et Jean-Pierre, un fonctionnaire idéaliste. C'est une comédie cruelle et tendre où il nous fait partager les malentendus, les rêves impossibles, l'énergie des espoirs de nos 2 héros. Aziz ne connait pas son identité, il a été adopté, dans des circonstances surprenantes par le peuple des gîtans, mais un jour il doit être reconduit par Jean-Pierre dans son pays d'origine? Sur ses faux papiers c'est le Maroc qui est indiqué comme pays d'origine. C'est cet itinéraire très surprenant que nous relate l'auteur avec cette amitié qui nait entre les 2 hommes. C'est très surprenant et on s'attache à ces 2 hommes que tout sépare mais qui se rejoignent.

Le dernier roman de l'auteur nous relate une amitié imprévisible entre Aziz, un petit délinquant seul au monde et Jean-Pierre, un fonctionnaire idéaliste. C'est une comédie cruelle et tendre où il nous fait partager les malentendus, les rêves impossibles, l'énergie des espoirs de nos 2 héros. Aziz ne connait pas son identité, il a été adopté, dans des circonstances surprenantes par le peuple des gîtans, mais un jour il doit être reconduit par Jean-Pierre dans son pays d'origine? Sur ses faux papiers c'est le Maroc qui est indiqué comme pays d'origine. C'est cet itinéraire très surprenant que nous relate l'auteur avec cette amitié qui nait entre les 2 hommes. C'est très surprenant et on s'attache à ces 2 hommes que tout sépare mais qui se rejoignent.

Voir les commentaires

Soudain seuls de Isabelle AUTISSIER

Ce livre nous raconte l'histoire d'un jeune couple, partis faire le tour du monde en bateau, qui se retrouvent soudain seuls échoués sur une île deserte entre la Patagonie et le Cap Horn avec pour seuls compagnons, des manchots, des otaries et des rats.

Comment lutter contre la faim, l'épuisement, que devient un couple dans ces conditions? Jusqu'où peut-on aller pour sauver sa peau?

Isabelle Autissier sait très bien rendre cette atmosphère pesante, angoissante. Elle analyse aussi très bien le retour à la vie normale. On ne ressort pas indemne de cette aventure.

On ressent très bien cette angoisse de ces 2 êtres amoureux qui vivent un cauchemar, on suit leur évolution au cours des jours qui passent. On frissonne parfois.

C'est un livre passionnant, qui pose beaucoup de questions sur ce que nous pouvons devenir, dans des conditions extêmes.

Je vous le conseille

Voir les commentaires

La mélodie du passé de Hans Meyer zu DüTINGDORF ♥ ♥ ♥ ♥

La mélodie du passé de Hans Meyer zu DüTINGDORF ♥ ♥ ♥ ♥

Au décès de sa mère, Christina, jeune journaliste berlinoise, découvre la photo jaunie d'un groupe de joueurs de tango argentin, au dos de celle-ci est écrit: " Le bandonéon porte ma vie. E".

Christina dont la relation avec sa mère était fusionnelle, est surprise de ne pas connaître cette photo et décide de trouver qui est ce joueur de bandonéon de la photo. Elle part pour Buenos Aires à la recherche de ses véritables origines.

En Argentine, elle enquête sur son arrière-grand-mère berlinoise Emma Von Schaslik tombée amoureuse d'un beau et riche argentin... et je n'en dévoilerai pas plus!!!

Un roman passionnant qui ne se lâche pas... où sur un fond d'histoire du XXème siècle de Berlin à Buenos Aires se mêlent passions, secrets, musique, danse, trahison...

A lire absolument!

Voir les commentaires

Perdu, le jour où nous n'avons pas dansé de Caroline DEYNS

Perdu, le jour où nous n'avons pas dansé de Caroline DEYNS

Caroline Deyrus raconte dans ce récit biographique la vie extraordinaire de Isadora Duncan. Née en 1877 à San Francisco dans une famille de quatre enfants abandonnée très tôt par le père, Isadora n'a de cesse que de danser. Après des années difficiles passées aux USA, parcourant le pays pour trouver de nouveaux abris, de nouvelles sources d'argent, Isadora persuade sa famille de partir en Europe. Agée de 22 ans, elle va devenir la coqueluche des salons londonniens et parisiens. Sa danse révolutionnaire pour l'époque et sa généosité vont la rendre célèbre de Paris à Moscou, en passant par la Grèce.

Sa danse est plus une expression corporelle totalement libre et harmonieuse. Elle danse quasiment nue revêtue de tuniques vaporeuses et de voiles translucides; pieds nus. Elle refuse les exercices contraignants de la danse classique et le port de chaussons et de tutu.

Femme très généreuse, elle va créer et financer plusieurs écoles de danse.

A travers l'écriture de Caroline Deyns, la danse d'Isadora apparaît sous nos yeux et nous entraîne avec elle tout comme sa vie dont destin tourmenté sera tragique.


Lorsque j'ai tourné la dernière page de ce livre, je me suis empressée de trouver des photos de cette danseuse et ai découvert des vidéos. J'avoue ne pas avoir été surprise par ces images tant les descriptions, les sensations données par l'auteur sont fidèles.

Quand on lui demande quels sont ses maîtres à danser, elle répond Whitman, le Rousseau de l'Emile. Et Nietzsche : "Et que l'on estime perdue toute journée où l'on n'a pas au moins une fois dansé". Cette phrase lui plaît tant qu'elle en remplit les pages d'un cahier.

Voir les commentaires