Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le confident de Hélène GREMILLON

Un 1er roman très réussi qui a obtenu cinq prix littéraires ... plus le mien !

 

le-confident.jpg

 

 

Vous avez compris ! J'ai adoré!

       Le résumé (très succinct): Au décès de sa mère, Camille reçoit de nombreuses lettres de condoléances. Parmi elles, une lettre plus épaisse que les autres, une lettre différente des autres, une sorte de confession...

Un homme, Louis, raconte sa vie et celle d'Annie.

Camille est éditrice et pense qu'on lui envoie le début d'un roman ... Chaque semaine, une nouvelle lettre arrive ...

Camille se sent rapidement mal à l'aise, et si l'histoire la concernait?

            Dans ce roman, plusieurs voix s'entremêlent: la narratrice, Camille ;  le correspondant, Louis et le long récit d'Annie. Pour terminer le suspens un autre personnage intervient. Mais tout est limpide, tout se dévoile progressivement sur un rythme qui nous tient en haleine, nous découvrons au même rythme que Camille tout ce qui fait le suspens de ce livre.Jusqu'au dernier mot, le lecteur reçoit révélation sur révélation.

 

                       L'analyse: L'auteur a su mêler le fond historique de seconde guerre mondiale et le récit de plusieurs vies gâchées, brisées.

helene gremillonDe plus, cette intrigue se déroule au milieu du XXème siècle et le débat sur les "mères-porteuses" est le principal sujet. Et si j'ai une opinion sur ce sujet, je peux dire qu'à la fin de ce roman mes convictions sont ébranlées car chaque histoire est unique, chaque personne a son passé, chacun a ses propres sentiments ...

Le thème du mensonge est également largement exploité et bien utilisé!  

Ce roman n'est pas un thriller pourtant les confidences successives sont à couper le souffle!

 

 

 

 

 

maryse 27/08/2012 22:47


Et de deux ! Moi aussi je suis tombée dans le piège ! En fait j'ai été happée par l'histoire qui est bouleversante. Et oui l'affect tjs l'affect ! En plus l'intrigue se dénoue à mi-chemin
entre Marne et Aube. J'ai honte il parait qu'il y a là-bas des églises uniques à pans de bois que je ne connaissais pas... Et toi Mireille ça te disait ??