Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Passagère du silence" de Fabienne VERDIER

"Son enfance, on la subit; sa jeunesse , on la décide. Je savais ce que je voulais: peindre; et d'abord apprendre à peindre en maîtrisant une technique picturale. C'est ainsi que j'allais me retrouver en Chine. Chacun croit que sa vie est unique, et pourtant..."

"Je compare la vie d'un homme à la terrifiante beauté d'un bonzaï ou d'un vieux pin sur les récifs en bord de mer qui a pris les plis du vent avec le temps. On le juge beau à l'automne de sa vie, mais quel sacrifice a-t-il dû accepter pour pousser ainsi." Passagere du silence

Dès la 1ère page, "je suis tombée" dans cet ouvrage.

C'est le récit initiatique d'une jeune étudiante des Beaux Arts qui, pour parfaire ses connaissances en peinture, veut partir en Chine. Elle part dans la région montagneuse du Sichuan pour se vouer corps et âme pendant 10 ans, à la calligraphie. 

"Ne cherche pas à éblouir, à faire la maligne, reste vraie. .... Apprends à reconnaître et choisis la voie de la sincérité..." (paroles d'un de ses maîtres calligraphes)

Sa quête se tourne vers la philosophie chinoise et surtout la calligraphie chinoise traditionnelle, l'un ne pouvant être séparé de l'autre!

 

"On me demande souvent comment j'ai pu supporter une existence si difficile. .... La différence réside dans la persévérance, la volonté acharnée de poursuivre. Certains satisfaits s'arrêtent en route; d'autres continuent à chercher jusqu'à ce qu'ils trouvent. D'autres se contentent d'apprendre quelques trucs, .... , et croient pouvoir faire illusion. Elle ne dure pas très longtemps."

Elle va être confrontée à la langue, la méfiance, la promiscuité, la misère, la maladie en fait à l'après révolution culturelle.

J'ai admiré son courage, sa ténacité, son humilité.

J'ai appris une partie de l'histoire de la Chine, les derniers JO ayant bien caché la misère de la Chine actuelle....

Je n'ai pas aimé l'importance que prend le côté spirituel, en fin de récit.

 

A lire absolument! Fabienne verdier peinture