Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Ulysse from Bagdad" de E.E. SCHMITT

    "Je m'appelle Saad Sadd, ce qui signifie en arabe Espoir, Espoir

et en anglais Triste Triste"

 

Ulysse from bagdad

 Résumé: Saad Saad est un jeune irakien qui ne veut plus vivre dans son pays. Le régime de Sadam Hussein est terrible, le pays est dévasté par l'embargo suivi de la guerre, les attentats fleurissent autour de lui. Dans ce voyage semé d'embuches, le jeune homme va traverser plusieurs pays.

 

L'auteur met ainsi en avant 2 sujets graves: la guerre et l'immigration clandestine.   Comme à son habitude, l'auteur nous fait partager ses réflexions sur les hommes d'aujourd'hui en temps de guerre ainsi que sur nous, occidentaux face à la misère des autres. Il le fait en douceur en nous sensibilisant sans brutalité.

Pourquoi ce titre ?

"Prenant à rebours Homère, puisque la guerre a lieu en Ithaque/Bagdad, l’auteur respecte certaines des étapes du voyage d’Ulysse, notamment la trêve amoureuse auprès de Nausicaa, représentée dans le roman par une jeune femme italienne, amoureuse de Saad et généreuse. La magie est aussi partie prenante de l’intrigue : avec la figure du fantôme du père en mentor, et la réapparition inattendue de certains personnage."   (extrait d'un article de blogueur)

 Extrait:

" L'homme lutte contre la peur mais, contrairement à ce qu'on répète toujours, cette peur n'est pas celle de la mort, car la peur de la mort, tout le monde ne l'éprouve pas, certains n'ayant aucune imagination, d'autres se croyant immortels, d'autres encore espérant des rencontres merveilleuses après leur trépas.

La seule peur universelle, la peur unique, celle qui conduit toutes nos pensées, c'est la peur de n' être rien. Parce que chaque individu a éprouvé ceci, ne fût-ce qu'une seonde au cours d'une journée: se rendre compte que, par nature, ne lui appartient aucune des identités qui le définissent, qu'il aurait pu ne pas être doté de ce qui le caractérise, qu'il s'en est fallu d'un cheveu qu'il naisse ailleurs, apprenne une autre langue, reçoive une éducation religieuse différente, qu'on l'élève dans une autre culture, qu'on l'instruise dans une aure idéologie, avec d'autres parents, d'autres tuteurs, d'autres modèles. Vertige!

Moi, le clandestin, je rappelai tout cela....  "

Cet extrait me parle beaucoup... les peurs qui engendrent nos angoisses, notre agressivité, nos silences... la France, ce pays qui est le mien avec toute la chance que cela comporte.....   

A lire également:

"Le cycle de l'invisible avec Milatera, Mr Ibrahim et les fleurs du Coran - Oscar et la dame en rose - L'enfant de Noé

La part de l'autre - Odette toulemonde - La rêveuse d'Ostende

 

 

maryse 27/08/2012 22:52


Je conseille aussi "le sumo qui ne voulait pas grossir" sur le bouddhisme !