Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On ne voyait que le bonheur de Grégoire DELACOURT

     Un titre alléchant qui, pour ma part,  pourrait être: "On ne voyait que le malheur"....

     Antoine est expert en assurance et connaît bien le prix d'une vie. Dans ce roman il en fait le bilan. Des parents qui ne se sont pas aimé, une enfance cabossée,  une mère absente, un père peu courageux, une femme qu'il a quittée, un emploi qu'il a perdu... bref un constat de vie bien amer. Antoine n'aime pas l'homme qu'il est devenu.

     Un roman mélancolique et tragique qui aborde les valeurs familiales, l'amour, le manque d'amour, les non-dits, les ruptures...

   Déçue par cette lecture qui, personnellement,  ne me convient pas, je vous conseille "Mon père" et bien sûr "La liste de mes envies" du même auteur!

 

Voir les commentaires

La sonate oubliée de Christiana MOREAU

        Lionella est une jeune fille belge d'origine italienne de 17 ans. Elle joue du violoncelle avec une telle passion que son professeur de musique l'inscrit au prestigieux concours Arpèges qui confronte toutes les nationalités. Lionella voudrait se démarquer en jouant un morceau inhabituel. C'est son ami d'enfance qui va découvrir une partition accompagnée d'un vieux cahier journal et les lui offrir.

         Lionella n'aura de cesse de découvrir qui se cache derrière cette partition pour violoncelle.

Un 1er roman agréable qui nous emmène 300 ans en arrière à Venise au temps de Vivaldi. Venise, l'ospedale La Pieta, le violoncelle ... de belles découvertes!

          Je n'oublierai pas la musique de messe données à La Pieta par de jeunes musiciennes dissimulées derrière des grilles dorées...

         Je vous conseille "cachemire rouge" et "la Dame d'Argile", des romans également bien documentés.

Voir les commentaires

La Dame d'Argile de Christina MOREAU

 4 femmes - 4 époques

             Sabrina est restauratrice aux musées royaux des beaux-arts à Bruxelles. A la mort de  sa grand-mère, Angela, elle hérite d'un buste féminin dont l'origine est inconnue. Il pourrait s'agit d'une représentation de Simonetta Vespucci, célèbre muse italienne de la Renaissance surnommé "La Sans-Pareille". Cette sculpture est signée "Costaza". Mais qui sont ces femmes?

            Pour répondre à ces questions, Sabrina part pour Florence. Ses recherches la mènent vers sa grand-mère qui a migré en Belgique après la seconde guerre mondiale; vers Costanza Marsiato, l'artiste mystérieuse et Simonetta qui fut le modèle de ce buste.

           Dans ce roman historique, on découvre une partie de l'histoire belge avec l'émigration des italiens vers les mines de charbon belges du XXème siècle. L'auteur relate également la peinture et la sculpture de la Renaissance italienne;  Florence au temps des Médicis ainsi que des scènes dans l'atelier de Boticelli.

           Un roman intéressant qui se lit facilement malgré l'alternance des personnages et des époques.

 

 

Voir les commentaires

La liste de mes envies de Grégoire DELACOURT

       Après avoir lu "Mon père", je me suis enfin décidée à lire "la liste de mes envies". Un roman qui a fait parlé de lui et qui a été adapté au cinéma. Mais à mes yeux, ce petit roman n'est pas aussi bon que "Mon père".

       Jocelyne tient la mercerie de son père ainsi qu'un blog de conseils en couture qui a du succès. Jocelyne est aimée pour sa gentillesse et son dévouement. Les deux meilleurs amies de Jocelyne jouent chaque semaine au loto et espèrent bien sûr gagner... Lorsque l'heureux gagnant de la semaine habite leur ville et tarde à se manifester, elles sont très surprises. Et, Jocelyne ne dit rien, elle n'encaisse pas le chèque et a bien tord!!!

       Une écriture légère et drôle comme l'est Jocelyne malgré une vie monotone et solitaire...

Voir les commentaires

Mon père de Grégoire DELACOURT

    

      Ce roman se déroule en huit-clos dans une église. Un homme est entrain de tout casser, il est à la recherche du prêtre de cette église. Cet homme est un père, le père de Benjamin. Benjamin, enfant calme et innocent est entouré de parents aimants et d'une grand-mère croyante. A la suite du divorce de ses parents Benjamin s'enferme sur lui-même, mais est-ce la vraie raison de cet enfermement?

    Durant l'été, sur les conseils de la grand-mère, Benjamin est allé en colonie, des vacances organisées par un prêtre...

   Un roman qui porte sur la vengeance, le silence de l'église, le pardon, la repentance, le mensonge.

   C'est avec beaucoup de pudeur que Grégoire Delacourt aborde le sujet de la pédophilie et de l'écoute de nos enfants.

   Un roman qui ne se lâche pas et dont je ne veux pas trop en dire....

  

    

Voir les commentaires

Ce qu'elles disent de Miriam TOEWS

 

 

        Colonie mennonite de Molotschna, 2009.

 

     L'auteur est née dans une communauté mennonite au Canada.

    Dans ce récit, elle donne la parole à huit femmes, mères, grands-mères ou jeunes filles. Ces femmes tiennent une réunion secrète pendant que les hommes sont partis à la ville.

Depuis quelques années, certaines femmes sont retrouvées battues et violées au petit matin, totalement inconscientes.

D'après ces chrétiens baptistes, ce serait le diable qui œuvrerait.

Mais elles savent qu'il n'en est rien et qu'elles sont les victimes des hommes.

 

     Elles ont 48 h pour  réagir avant le retour des hommes. Toutes sont analphabètes et ne peuvent que croire en l'interprétation que font les hommes de la parole de Dieu... Elles ignorent tout du monde extérieur, elles ne sont au courant d'aucune actualité et n'ont aucune notion géographique...

Et pourtant elles vont réussir à partir, elles ne fuient pas, elles partent...

 

      Ce récit tiré d'un fait réel, retranscrit les échanges entre les femmes et August un jeune instituteur. Sous forme d'un compte-rendu, August note leurs questionnements, leurs colères mais aussi leurs peurs. 

 

 

Voir les commentaires

Everything Everything de Nicola YOON

       Madeline a une maladie très rare, elle a la "maladie de l'enfant bulle". Une forme de déficit immunitaire qui l'empêche de sortir de chez elle sans prendre le risque de mourir. Depuis 18 ans, Madeline vit dans un espace restreint et aseptisé où tout est sous contrôle y compris l'air qu'elle respire. Sa vie c'est: la lecture, internet, ses études, ses soirées avec sa mère et son infirmière et néanmoins amie, Carla.

      Un jour, de nouveaux voisins s'installent en face de chez elle. Lorsqu'elle découvre Olly, le fils des voisins, Maddy sait que sa vie va changer...

      L'histoire se partage en deux parties: la première met en situation la vie de la jeune fille, son mode de vie; dans la seconde partie tout se précipite, les révélations se succèdent et nous font passer par des émotions très variées: colère, peur, espoir, soulagement, chagrin ou haine...

       Un roman aux chapitres courts agrémentés de graphiques, de dessins et de mails qui créent une lecture dynamique et prenante.

      Une romance une peu prévisible entre Madeline et Olly mais une fin remplie de douceur et d'espoir assez inattendue.

      Un thème très important est abordé mais je ne peux en parler sans dévoiler l'histoire... alors je vous laisse découvrir ce roman...

 

Voir les commentaires

petit frère de Alexandre SEURAT

       Après avoir lu 'La maladroite" et "L'Administrateur" je n'ai pas hésité en découvrant ce nouveau roman...

       Un roman très intimiste, un sujet difficile...

      Alexandre Seurat écrit à la première personne pour nous parler de son petit frère. Il démarre son récit par l'entrée dans la chambre du petit frère, une chambre en désordre comme l'était la vie du petit frère.

      Décédé d'une overdose, l'auteur tente de comprendre le geste de ce jeune garçon bipolaire, fragile et hyper sensible dont la vie oscillait en calme et tempête. Un garçon mal dans sa peau qui multiplie les addictions: mélange de drogues et d'alcool? Un jeune très proche de son grand frère qui culpabilise de ne pas avoir su quoi faire. Des parents qui ne savent pas faire et ne comprennent pas ...

     Et ce sont toujours les mêmes questions qui reviennent : Pourquoi? Que fallait-il faire? Qu'est-ce que l'on n'a pas fait? Sommes-nous responsables?

     ET c'est toujours facile après coup de découvrir des signes avant-coureurs.... mais il est trop tard.

Voir les commentaires

Neige rouge de Simone van der VLUGT

        Contexte historique: Nous sommes au milieu du XVIème siècle, la "guerre de quatre-vingt ans" entre les espagnols contre les pays bas fait rage.

        Lideweij Feelinck est une jeune catholique néerlandaise attachée à sa famille. Lorsque son père tombe malade, elle part à la recherche d'un jeune médecin très renommé. Andries n'hésite pas à rester en ville pour soigner ce brave homme. Lideweij et Andries tombent amoureux, mais Andries est de confession luthérienne et le père refuse cette union. Lideweij fait le choix de partir avec le jeune docteur malgré le fait que son père l'ait déshéritée. Ils partent pour la ville de Breda où Andreas devient le médecin attitré de Guillaume d'Orange ( prince protestant) et de sa famille.

        Philippe II accède au trône d'Espagne, la menace envers les réformés se renforce. Les pays-Bas sont envahis et la petite ville de Naarden est totalement détruite. Commence alors la vie d'Isabella dont toute la famille a été décimée dans l'attaque de la ville. Isabella va affronter cette guerre meurtrière avec audace et courage.

      La lecture de ce roman à la base historique est facilitée par l'alternance entre les faits de guerre et la vie de personnages plus ou moins  attachants: le couple Lidewej/Andreas, Isabella, Guillaume d'Orange, le roi d'Espagne, le Duc d'Albe et bien d'autres.

      Après "Bleu de Delft" que j'avais adoré, ce roman décrit une période noire de l'histoire des pays-Bas que je ne connaissais pas.

Voir les commentaires

Fantaisie allemande de Philippe CLAUDEL

       Voici 5 nouvelles qui se déroulent en Allemagne à la fin de la 2ème guerre mondiale. Le fil conducteur est Viktor. Viktor, bourreau SS, Viktor employé d'hôpital psychiatrique, Viktor en fin de vie devenu sénile....

     Et puis il y a un jeune allemand fugitif qui a fait disparaître tous les signes de sa nationalité et dont la mort est inattendue; une petite fille rescapée d'une pile de cadavres qui garde ses souvenirs  précieusement dans son mouchoir; une femme qui s'occupe d'un vieillard impotent; un artiste devenu fou face aux lois nazies...

      Des nouvelles touchantes voire dérangeantes qui abordent la culpabilité, la mémoire, les incohérences de l'histoire, l'homme face à l'horreur, l'homme et sa culpabilité .... Coupable d'avoir obéi? ou Coupable de ne pas avoir obéi?

      Des nouvelles qui ne laissent pas indifférent...

     

Voir les commentaires