Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Taqawan de Eric PLAMONDON

Le 11 juin 1981, 300 policiers de la Sûreté du Québec arrivent dans la réserve des indiens Mi'gmaq pour leur confisquer leurs filets de pêche.  Découlent de cette attaque une émeute,  une répression de la police et une crise politique. L'intention est d'imposer des quotas de pêche au saumon aux indiens mais surtout à régler des différents dans le gouvernement québécois. 

L'histoire : 4 personnages importants de cette histoire: Océane, jeune indienne Mi'gmaq de 15 ans, disparaît durant cette attaque policière, elle est retrouvée blessée et prostrée suite aux viols qu'elle a subis. Un agent forestier qui la découvre et l'aide à se remettre de ses viols avec l'aide d'une jeune enseignante française en stage dans la région et un indien Mi'gmaq qui vit éloigné de sa tribu.

Ces 4 acteurs auront du mal à  échapper à la vengeance des agresseurs d'Océane. Et tels les Taqawan (nom donné aux saumons qui reviennent sur leur lieu de naissance ) l'auteur retrace l'histoire et l'origine de cette violence.

Un roman à la fois polar, historique, politique et ethnologique entrecoupé de légendes indiennes et de renseignements sur la vie des saumons.

De nombreux thèmes abordés: culture, famille, traditions, rencontres, survie, colonisation....

Des chapitres courts et rythmés construits comme un puzzle qui s'agence au feu et à  mesure de la lecture.

Voir les commentaires

Fugue de Anne DELAFLOTTE MEHDEVI

Résumé: Alors que Clothilde a une vie toute tracée avec ses 4 enfants dont des jumeaux, un mari pilote de ligue aimant; sa vie prend une autre direction...

Le jour de la rentrée des classes, Madeleine la petite dernière s'enfuit de l'école. C'est en la recherchant et en criant, en hurlant son prénom que Clothilde perd sa voix. A l'aide de son ardoise et sa tablette, Clothilde continue à communiquer et s’accommode de ce silence. Cependant son mari ne comprend pas son épouse handicapée qui se refuse à prendre un traitement et son amie qui ne voit plus l'intérêt de la fréquenter.

C'est grâce aux consultations chez sa phoniatre que Clothilde va retrouver confiance en elle et va se mettre à chanter...... et comme d'habitude je n'en dirai pas plus!

Mon avis: Une belle histoire de femme, histoire d'un tournant de vie, d'affirmation de soi, d'un désir profond d'exister. Une histoire de fugue, fugue de l'enfant, fugue musicale. Le chant et la musique sont omniprésents.

Une très belle écriture, tendre, calme, reposante.

Une auteur que j'apprécie beaucoup.

 

Voir les commentaires

ma dévotion de Julia KERNINON

Voici le 2ème livre du Prix CBPT 2019.

Toujours les mêmes critères de choix: un auteur francophone, un roman d'environ 300 pages, un roman n'ayant pas reçu de Grand prix.

 

Helen est octogénaire lorsqu’elle rencontre Frank par hasard à Londres. Cela va être l'occasion pour Helen de dire à Frank tout ce qu'elle n'a pas pu lui dire. Une confession écrite, parlée ou murmurée, le lecteur ne le sait pas, dans un long monologue de 6 heures.

C'est une longue histoire d'amour pour l'homme qui a le plus compté pour elle, avec lequel elle a le plus longtemps vécu. L'homme dont elle a fait naître la vocation de peintre. Un homme qu'elle a assisté, choyé, hébergé, nourrit, blanchit... et dont elle a tout accepté jusqu'à l'inacceptable. Si Frank est devenu célèbre, c'est à Helen qu'il le doit.

Helen retrace donc leurs histoires, leur cheminement de Rome où ils se sont rencontré enfants à Amsterdam, Boston et la Normandie.

Frank est un bel homme centré sur lui-même, odieux personnage axé sur son devenir, sa réussite.

Helen à l'opposé est totalement dévouée à Frank. Aimante, aidante et je dirai servante de cet homme.

Durant ma lecture j'aurai aimé secouer Helen, la réveiller, lui crier que cet homme se moque d'elle, profite d'elle mais l'Amour est là et Helen n'est pas dévouée mais à mes yeux elle est totalement soumise....

Et une fois de plus je ne vous en dirai pas plus... mais un drame se trame....

Une très belle écriture, des chapitres courts, une lecture fluide et rapide comme si le lecteur ne respirait plus pendant les 6 heures  qu'ont duré cette confession...

Voir les commentaires

Les retournants de Michel MOATTI

Les retournants est le nom que l'on donne aux soldats qui tournent le dos à la cruauté de la guerre.

Nous sommes en août 1918 dans les tranchées du Front de la Somme.

Vasseur et Jansen, deux lieutenants courageux, en ont marre de cette guerre qui n'en finit pas et qui est toujours plus menaçante..

Ils décident tous les deux de déserter et sont prêts à tout pour sauver leur peau. Jansen, ancien instituteur, se fait discret alors que Vasseur au caractère violent voire sadique, n'hésite pas à supprimer toute personne qui pourrait le dénoncer. c'est le gendarme François Delestre, surnommé le « Chien de sang » qui a pour mission de retrouver les deux déserteurs et... il part à leur poursuite…

Ce roman thriller  nous rappelle que des soldats ont été fusillés non pas pour leur lâcheté mais parce qu'ils avaient peur de mourir, peur de ce qu'ils voyaient...

Un roman de guerre, de cavale, de tueries mais aussi de courage.

Voir les commentaires

Biographie de la faim de Amélie NOTHOMB

Voici le 13ème roman de A, Nothomb écrit en 2002.

Dans cette biographie, l'auteure retrace une partie de sa jeunesse. Les relations avec sa soeur et ses parents. Elle y traite de ses phases de boulimie mais aussi d'anorexie. Elle relate sa vie aux multiples déménagements et nous raconte le Japon, la Chine, New York, Le Bangladesh pour terminer en Belgique.

Une biographie de la faim de pays, la faim de langues...

A la lecture de ce récit, je comprends mieux l'étrangeté de ce personnage...

 

Voir les commentaires

Les combustibles de Amélie NOTHOMB

Voici une pièce d ethéâtre écrite en 1994.

Trois personnages, deux hommes et une femme sont terrés dans un appartement: Daniel, idéaliste et rêveur. Il est assistant du prof avec lequel il habite depuis deux mois à cause de la guerre.

Marina, étudiante maigre et très frileuse. elle recherche la chaleur par tous les moyens et agit comme une bête qui a faim

Le prof insolent avec ses élèves à qui il enseigne la sociologie. Il possède une grande bibliothèque.

C'est la guerre, les moyens de chauffage sont quasi inexistants. Reste la chaleur fournie par les livres... Mais par quels livres faut-il finir?

Cette pièce développe l'importance des livres, leur valeur littéraires en tant de guerre hivernale.

Voir les commentaires

Sanderling de Anne DELAFLOTTE MEDHEVI

Résumé: Landry est agriculteur dans l'arrière-pays breton. Il a l'opportunité de partir en voyage et, sa femme l'ayant quitté, il n'hésite pas à accepter cette découverte du Groenland. Victime d'un accident (un peu voulu), il est contraint de séjourner sur place. Il rencontre Germain, un belge expatrié auquel il va s'attacher. Il découvre un oisillon sanderling qui migrera dès son âge adulte vers le sud. Landry va s'occuper de cet oisillon y percevant espoir, persévérance et renouveau.

Landry rentre à Belligny, il est prêt à tout changer. Mais les volcans islandais ont décidé de se réveiller. Un épais nuage noir recouvre une grande partie de l'Europe...

Mon avis: L'auteure nous amène à percevoir le monde rural d'une façon intéressante (travail de la terre, écologie, remembrement, achat de matériel novateur, endettement, taux de productions...), à entrevoir l'avenir de l'humanité en cas de catastrophe naturelle, à réfléchir aux difficultés d'adaptation en cas de catastrophe ou de guerre.

Elle nous fait prendre conscience des rapports que nous avons avec la nature et le monde des agriculteurs.

Dans ce roman très agréable à lire, l'auteure nous présente de nombreux personnages tous plus différents les uns que les autres mais tous sensibles, humains, réalistes... Les comportements, les réactions face aux nouvelles technologies, les querelles entre agriculteurs traditionnels et bio sont d'actualité.

Générosité et égoïsme, partage et violence, tous les ingrédients humains sont présents!

Le tout accompagné de beaux paysages et d'une nature omniprésente.

Donc... à lire!

 

Voir les commentaires

La part des flammes de Gaëlle NOHANT

Le 4 mai 1897, tout le monde se presse rue Jean Goujon à Paris pour assister à la plus mondaine des ventes de charité. Cette vente se déroule dans un immense hangar: le Bazar de la Charité. De nombreuses dames de la noblesse participent à la préparation puis à la vente dans les stands. Les bénéfices vont aux plus pauvres.

1897, ce sont les prémisses de la cinématographie. Le matériel est prêt pour visionner des films de Paris ou de l'entrée en gare de locomotive. Pour alimenter la lampe du projecteur, c'est de l'ether qui est utilisé. La combustion des vapeurs d'éther permet l alimentation de la lampe du projecteur. Un manque de sécurité ou trop d'inconscience provoque des vapeurs qui vont immédiatement s'embraser, le toit est enduit de goudron, il n'y a que deux issues, les dames sont vêtues de larges robes, leurs cheveux sont  rincés au pétrole pour les rendre brillants.... bref tout est propice à une catastrophe.

Ce seront plus de 120 personnes, essentiellement des femmes qui périront dans cette fournaise.

Ce roman feuilleton très agréable, d'une écriture plaisante  s'appuie sur un événement réel du mois de mai 1897. Quelques personnages historiques (le préfet Lépine, le Duc et la Duchesse d'Alençon) agrémentent cette exo fiction sans être un roman parfaitement historique. Par contre quelques coupures de presse citées dans le roman sont extraites de journaux de l'époque.

Ce roman a remporte de prix des lecteurs en 2016.

Un roman qui m'a fait découvrir cette catastrophe mais aussi la vie bourgeoise de l'époque. Une lecture très prenante.

Voir les commentaires

Des fleurs dans le vent de Sonia RISTIC

Ce 2eme roman de Sonia Ristic est soumis au vote des bibliothécaires bénévoles de l´Association CBPT. Les bénévoles auront à voter entre ' romans francophones de l'année 2018.

Une histoire d'amitié entre 3 jeunes gens: Summer, fille d´une ancienne hippie famille mono parentale; Jean-Charles dit JC, fils d'un père portugais violent et d'une mère victime de violences conjugales et enfin Douma, fils d´une ex-bourgeoise et d´un sénégalais thésard de la Sorbonne, un couple bi national.

Ces 3 jeunes sont inséparables depuis leur plus tendre enfance. un seul être à 3 têtes et 6 membres qui a grandit ensemble à la goutte d'Or. Les déménagements les ont séparés mais ils ont réussi à se retrouver tout au long de ses 30 années. Une amitié inaltérable malgré une entrée dans l'âge adulte assez difficile. Douma sort de prison et les 2 amis sont là, prêts pour l'aider à affronter sa sortie.

En toile de fond, les évènements sociaux des années 80 à 2000 avec l'annonce de l'élection de François Mitterrand le 10 mai 81.

Comme dans tout souvenir, les odeurs se mélangent: morue salée, poulet yassa, boeuf bourguignon, épices à couscous... car nous sommes à Barbes où les nationalités s'entremêlent.

Dans cette histoire de vie, l'auteur ne tombe pas dans l’apitoiement bien que l'auteure évoque le sida, la prison, la difficulté à trouver sa place...

Les chapitres alternent entre vie présente et vie passée.

Un roman très contemporain plaisant.

 

Voir les commentaires

Toutes les histoires d'amour du monde de Baptiste BEAULIEU

Résumé: A la mort de Moïse, son fils découvre trois carnets dans une malle du grenier de la maison familiale. Ces carnets renferment toute la vie de ce grand-père adressée à une dénommée Anne-Lyse.  A la lecture des pages, le fils de Moïse, Denis s'interroge et sombre dans une profonde mélancolie. Il confie les carnets à son fils Jean qui va tenter de sortir son père de la morosité dans laquelle il est tombé en élucidant le mystère que cachent ces lettres.

Qui est Anne-Lyse Schmitt? Qui était-elle pour Moïse?

Qui était ce grand père taiseux et taciturne?

Les lettres dévoilent une vie bouleversante par ses drames, ses secrets, ses sacrifices, ses non-dits mais aussi ses bonheurs et son amour.

Une épopée familiale qui rassemble 3 générations.

Une histoire qui est un mélange d'histoires (je m'y suis parfois un peu perdue) essentiellement de rencontres et d'amours, des personnages attachants, une lecture agréable.

Un thème qui fait réfléchir: A nos dépens on peut s'oublier pour un être qui nous est cher....

Une histoire vraie puisque L'auteur Baptiste Beaulieu est toujours à la recherche de cette Anne-Lyse qui devrait être encore en vie à ce jour.

Je vous conseille de visiter le blog : "Alors voilà" de Baptiste Beaulieu et d'écouter ses chroniques sur France Inter "Grand bien vous fasse".Mais aussi de lire "La balade de l'enfant gris"

"Une humanité qui se retrouve dans ses romans, bouleversants de justesse et de poésie" Le Monde

Voir les commentaires