Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Paradis de Abdulrazak GURNAH

 

4ème de couverture: Quand ses parents annoncent à Yusuf, douze ans, qu'il va partir séjourner quelque temps chez son oncle Aziz, il est enchanté. Prendre le train, découvrir une grande ville, quel bonheur pour lui qui n'a jamais quitté son village de Tanzanie.
Il ne comprend pas tout de suite que son père l'a vendu afin de rembourser une dette trop lourde - et qu'Aziz n'est pas son oncle, mais un riche marchand qui a besoin d'un esclave de plus chez lui.
À travers les yeux de Yusuf, l'Afrique de l'Est au début du XXᵉ siècle, minée par la colonisation, se révèle dans toute sa beauté et sa rudesse.
Dans ces étendues désertiques traversées de lentes caravanes, dans ce paradis bientôt perdu, le poids d'une vie vaut celui de quelques gouttes d'eau.

Mes impressions: C'est un roman d'apprentissage: L'auteur nous sensibilise aux pays de l'Afrique de l'Est par le regard de Youssouf. Après avoir travaillé pour deux marchands, Youssouf accompagne une expédition caravanière puis rentre. Epris de la femme de son maître, Youssouf prend sa 1ère décision: il s'enfuit et s'engage dans les "askaris" recrutés par les allemands juste avant la 1ère guerre mondiale. Youssouf va s'émanciper tout seul mais que va-t-il devenir....

C'est un roman historique et sociétal: la vie de la société du Kenya et de Zanzibar dans les débuts de la colonisation. Une société mélangée de riches marchands esclavagistes, de musulmans Omaniens, de Swahilis, d'Islamistes, d'Hindous et d'Européens qui occupent les meilleures terres. mais aussi d'agriculteurs rançonnés, d'enfants volés, de massacres gratuits...

Certes, l'auteur ne ménage pas les colonisateurs européens mais la société africaine est terriblement cruelle et esclavagiste.

L'auteur assimile Youssouf à Joseph dans l'histoire biblique d'Egypte. vendu comme esclave, Joseph est beau et est séduit par la femme de son maître. Mais cette histoire s'arrête là car Youssouf fuit cette femme. ce qui par ailleurs le pousse à prendre une décision.

L'auteur nous présente un pays rude mais beau avec ses étendues désertiques, ses caravanes... un PARADIS???

Un roman Prix Nobel facile à lire mais compliqué dans son analyse....
 

Voir les commentaires

555 Hélène GESTERN

      Cette nouvelle fiction de Hélène Gestern est menée par 5 personnages:

 Giancarlo est luthier et italien.

  • Grégoire, menuisier de métier est associé avec Gian, ils restaurent tous deux des objets anciens
  • Joris de Jonghe est collectionneur et mécène. Il s'intéresse particulièrement aux œuvres de Scarlatti dont certaines auraient disparu
  • Rodolphe est critique musical et spécialiste de Scarlatti
  • Manig est claveciniste de renommée
  • Alice est la petite nièce et jeune musicienne de Manig.

     Alors que Grégoire doit restaurer un étui de violoncelle, en démontant la doublure de l'étui il découvre une partition ancienne, celle-ci aurait été écrite par le célèbre claveciniste Scarlatti.

    A peine Grégoire a-t-il le temps de montrer cette partition à Manig que ce document disparaît.

    Commence alors la recherche de ce document par nos 5 protagonistes qui ne se doutent pas que cette quête va bouleverser leur vie 

    Une rencontre avec le monde des luthiers, des restaurateurs d'art, des collectionneurs, d'un calveciniste et des concertistes. Sans oublier l'écoute de quelques œuvres de Scarlatti! Un univers musical très bien documenté comme à l'accoutumée avec cette auteure! Des secrets, des recherches animent ce roman qui ne se lâche pas!

 

Voir les commentaires

Les aquatiques de OSVALDE LEWAT

 

4ème livre de la sélection du PRIX CBPT 2021-2022

             Résumé et analyse de l'équipe de bénévoles de l'association CBPT : La vie sans histoire de Katmé, femme du préfet d’Akriba, capitale du Zambuena, est soudain bousculée. Pour éviter que la tombe de sa mère, morte vingt ans auparavant, ne soit enfouie sous une autoroute, elle doit la faire déplacer. Son très cher ami Samy, sculpteur dont la première exposition est un succès, est jeté en prison à la suite de l’article venimeux d’une feuille locale. Comment gérer tout cela sans nuire à la carrière de son mari ? « Les Aquatiques » est à la fois le nom du quartier misérable où travaille le sculpteur et celui d’une de ses œuvres : à l’image du livre qui conjugue beauté, puissance, foisonnement de l’écriture et scènes parfois insoutenables. Dans son premier roman, la documentariste et photographe Osvalde Lewat fait, sans aucun manichéisme mais avec un humour savoureux, le tableau âpre et coloré d’un pays d’Afrique où la classe politique inféodée au « Vieux » se sert abondamment et laisse sévir, sans états d’âme, l’injustice et la haine de l’homosexualité, prônée par les religions aussi bien catholique que traditionnelle. Au-delà elle brosse un étonnant portrait de femme qui peu à peu choisit son destin. Éblouissant ! (C.P. et M.Bi.)

    Née au Cameroun, Osvalde est photographe d'art et réalisatrice de films documentaires plusieurs fois primés.  Elle vit à Paris.
    Les Aquatiques est son premier roman.

Voir les commentaires

Les orchidées rouges de Shanghai de Juliette Morillot

 

Min Sangmi a 14 ans lorsqu'elle est enlevée à la sortie de l'école par des soldats japonais. Nous sommes en Corée en 1937 en pleine expansion japonaise  (le japon a envahit la Corée en 1910). Sangmi va être enrôlée de force pour travailler dans les "maisons de réconfort" qui suivent l'armée japonaise tout au long de son avancée. L'auteure a rencontré une survivante en 1995 et a bâti son roman à partir de son témoignage ainsi que ceux de soldats japonais qu'elle a pu interroger.

Sangmi va être déportée en Mandchourie puis continuer son périple à travers  la Chine, la Malaisie pour finir à Hiroshima, un plan permet de suivre son parcours. C'est grâce à une force de caractère très forte et à sa connaissance de plusieurs langues étrangères qu'elle va tenir le coup.  On découvre au fil du roman que les japonais, comme les nazis, avaient eux aussi leurs camps de concentration dans lesquels ils faisaient des expériences sur les prisonniers.

Malgré l'horreur du récit l'auteure arrive à faire preuve d'un peu de poésie en effet les paysages sont très bien décrits on pourrait presque sentir les odeurs et voir les couleurs des fleurs. J'ai découvert grâce à ce roman une partie de l'histoire de la seconde guerre mondiale que je ne connaissais pas, il est divisé en quatre grandes périodes et se lit facilement. Je l'ai dévoré. Très bonne surprise.

 

Voir les commentaires

De force de Karin GIEBEL

    Maud est la fille unique d'un célèbre chirurgien. Alors qu'elle promène son chien, elle se fait agresser violemment, mais un joggeur intervient et la sauve. Luc est garde du corps et s'inquiète de la santé de Maud auprès de son père. Celui-ci ne veut pas alerter la police et préfère engager Luc pour protéger sa fille dont l'agresseur continue ses menaces.

    Est-ce que le père imbu de sa personne va tout résoudre grâce à sa fortune...

    Comment Luc peut-il connaître parfaitement cette famille....

    Maud , va-t-elle rester enfermée gentiment dans cette grande villa...

     Un huit-clos inquiétant... Des secrets inavoués... Une vengeance implacable...

 

Voir les commentaires

Ne t'arrête pas de courir de Mathieu PALAIN

 

       Mathieu Palain est journaliste en free-lance et écrivain ("Sale gosse"). A la suite d'un courrier envoyé à un détenu, celui-ci lui répond plusieurs mois plus tard. C'est dans un parloir que, tous les mercredis,  Mathieu Palain rencontre Toumany Coulibaly sportif de haut niveau.

      Une belle rencontre, une belle amitié vont naître de ses visites hebdomadaires. Mathieu Palain tente de soutenir Toumany qui a certes de bonnes jambes et un bon cœur mais pas grand chose dans la tête...

      Coulibaly est coureur de haut niveau, il a remporté le 400 mètres à plusieurs reprises mais il est également voleur... car il court vite et ne sait pas dire "non" aux copains qui l'entourent. Il gâche ses réussites sportives pourtant il n'est pas cleptomane, il ne vole pas pour l'argent car il donne tous ses butins. Il vole pour être reconnu alors qu'il l'est grâce à ses médailles...

      Comme l'explique une psy, il a " la main qui vole". C'est ce que lui disait sa mère depuis ses 8 ans au lieu de le punir, de lui expliquer et lui faire la morale.

      Sportif, intelligent, père de famille, il avait tout pour réussir... Alors, tout comme l'auteur, j'espère que sorti en 2021 de prison, il a cette fois-ci choisi le bon chemin et qu'il s'y tient!

Voir les commentaires

Le grand monde de Pierre LEMAITRE

       

       1er tome d'une saga familiale qui se déroule durant les "Trente Glorieuses".

       Malgré une période d'après-guerre difficile, la famille Pelletier possède une usine de savonnerie au Liban à Beyrouth. Normalement, le fils aîné devrait reprendre l'affaire mais Jean qui ne sait pas gérer une entreprise, est de plus sous l'emprise de son affreuse femme Geneviève. François le 2ème fils est très bon élève et a un avenir plus prometteur. Hélène est une fille... et est rebelle. Quant à Etienne, très sensible, il est écarté de cette éventualité et il se rend en Indochine où est parti Raymond, son amoureux qui ne donne plus de nouvelles.

       Ces quatre enfants Pelletier vont vivre des histoires bien différentes et nous emmener à Paris, à Beyrouth et à Saïgon. Ainsi Pierre Lemaître une fois de plus, nous entraîne dans des aventures diverses:  La rédaction dans un grand journal parisien, les trafics de monnaie en Indochine, la violence et les tortures Viets, les grèves des mineurs du nord de la France... Les personnages sont toujours très attachants qu'ils soient ratés, ambitieux, amoureux, rebelles, menteurs ou criminels!

      Corruption, sexe, alcool, argent tous les ingrédients d'un roman à rebondissements où émotion, suspense, psychologie et politique font de cette fresque historique et sociale une lecture très prenante et intéressante. 

       Le 2ème tome est attendu avec impatience...

 

 

Voir les commentaires

Une pluie de septembre de Anna BAILEY

L'action se passe dans une communauté très pieuse du Colorado. Un soir après une soirée très arrosée Abigail 17 ans s'enfonce dans les bois et disparait. Elle est issue d'une famille déséquilibrée où le père boit et bat sa femme et ses enfants. Elle a deux frères Noah homosexuel et Jude handicapé depuis qu'il a été battu par son père. Tous vivent dans la terreur de celui-ci. Tout le monde pense qu'elle a fuit cet univers. Tout le monde sauf Emma sa meilleure amie qui regrette de l'avoir laissé seule ce soir là. La religion est très présente dans cette communauté et le pasteur régit la vie de tous les habitants. Ils vivent repliés sur eux mêmes dans un intégrisme religieux ou le racisme et l'homophobie sont exacerbés. Tout le monde prie à tout bout de champs ( des passages des évangiles présents à chaque chapitres) . L'enquête piétine et les policiers ne sont pas très motivés, seule Emma va poser des questions et essayer de savoir ce qui est arrivé à son amie. L'atmosphère du roman est étouffante et glauque jusqu'au dénouement final. Un premier roman qui m'a beaucoup plu.  Pour moi auteure à suivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

L'île du docteur Faust de Stéphanie JANICOT

L'action du roman se situe en Bretagne ou neuf femmes attendent un passeur qui doit les emmener au large sur l'île du docteur Faust. Elles ont payé le prix fort pour suivre une cure de rajeunissement de six mois. Toutes sauf une qui est invitée en tant que journaliste pour écrire un article et accessoirement un roman. C'est Sydney, la journaliste,  la narratrice qui va suivre l'évolution de la cure sur les autres patientes et enquêter sur le docteur Faust. Ce roman est une réflexion sur les ravages du temps, sur le rapport à la beauté. Pourquoi certains vieillissent "mieux" que d'autres? J'ai été attiré par la couverture du roman et par curiosité pour le mythe de Faust qui est ici revisité, en effet Faust est une femme. C'est un roman qui se lit vite et qui pose la question suivante : que sommes nous prêt à faire pour ne pas vieillir ?

Voir les commentaires

S'adapter de Clara DUPONT-MONOD

 

          "S'adapter" est l'histoire d'une fratrie de 4 enfants dont l'un est "inadapté" et a une espérance de vie assez courte. L'enfance des 3 frères et sœur en sera bouleversée mais chacun saura à sa manière s'adapter à cette difficulté, chacun saura "faire AVEC" et pas CONTRE.

           Le 3ème enfant de cette famille Cévenole est aveugle et "mou". Il n'a que l'écoute et l'odorat pour communiquer. Seul le grand frère lui parlera et s'occupera de lui jusqu' à sa mort.

          La sœur sera dans le refus et la colère mais réagira.

          Et le petit dernier, né après le décès de son frère, arrivera après la bataille et sera le "réparateur".

Ces trois petits soldats  s'adapteront avec brio à une situation très dure.

         On note bien qu'un seul et même évènement peut être raconté et vécu de façon différente. Ici, selon la place occupée dans la fratrie le vécu est différent. Mais la fratrie peut et sait se réadapter tout en restant toujours l'aîné ou le cadet.

         L'auteur est elle-même issue d'une famille Cévenole et décrit cette région comme dure, difficile à vivre où les habitants ont du s'adapter à cette nature, ce qu'elle restitue très bien dans son récit.

        L'originalité de ce roman est le narrateur qui sont les pierres!  Les pierres parlent, observent, elles sont le témoin de cette histoire familiale. Tout comme une famille, les murs de pierres sèches sont tenus sans liant mais les pierres se soutiennent les unes aux autres . Les pierres ont une mémoire vivante car elles peuvent se déjointer, tomber, être réparées...

       L'auteur est une connue pour ses livres sur le moyen-âge, et à cette époque les choses pouvaient avoir un nom comme les cloches, les épées... c'est cette idée que l'on retrouve dans les paroles du mur de pierres.

       Un roman qui mérite ses prix: Fémina, Goncourt des lycéens et Landerneau. A lire!

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>