Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"A marche forcée" de Slavomir RAWICZ

A pied... du Cercle Polaire à l'Himalaya en 1941 et 1942.

 

a marche forcéécarte a marche forcéé  

En résumé: Novembre 1939, Slavomir est arrêté pour trahison envers l'Union Soviétique, innocent bien sûr comme des centaines d'autres Polonais à cette époque. Malgré son innocence ,sa sentence est de 25 ans de travaux forcés dans un camp du goulag près du Cercle Polaire.

De sa prison à Moscou, il est transporté dans un wagon à bestiaux dans lequel bon nombre d'hommes meurent. Arrivés à Irkutsk le voyage se poursuit à pied, enchaînés de part et d'autre d'une chaîne.

      Arrivé au camp 303 où il va purger sa peine, l'idée d'évasion germe dans la tête de Slavomir et s'est grâce à l'appui de la femme du commissaire que le projet va se réaliser. Il va s'entourer de 6 compagnons aux performances complémentaires.

    Ils attendent d'importantes chutes de neige pour s'évader nuitamment.  

Le groupe s'achemine vers l'Inde... à des milliers de kms. Ils franchissent des fleuves, des montagnes, des zones désertiques (le désert de Gobi), survivant grace à l'hospitalité des gens rencontrés et à leur pugnacité.

 

Petite analyse: Témoignage d'une évasion du goulag, ce récit effroyable est à mon avis incontournable. Des critiques ont mis en question la véracité de ce récit; Rawicz aurait été aidé par un journaliste qui aurait peut être pris quelques libertés quant à certaines situations assez irréalistes.

Il n'en reste pas moins vrai que cet ouvrage souligne l'atrocité des camps de travaux forcés russes ainsi que les dérives du pouvoir politique durant cette période.

L'auteur nous fait voyager à travers des paysages aussi magnifiques qu'extrèmes et nous montre que ce qu'il y a de plus précieux au monde ce sont les liens entre les hommes et leur courage.

Ce que j'ai aimé: L'écriture simple de l'auteur, la sensation d'être avec eux, de souffrir, d'avoir soif et faim avec eux... .Bref! je me suis laissée happée par ce récit. 

 

 

Voir les commentaires

"La voleuse de livres", un exemple à suivre?

VoleuseLivres

 

Auteur: Markus Zusak

Livre déroutant, à plus d'un titre !

Laissez-vous guider par une narratrice hors du commun (des mortels ...) pour découvrir un aspect de l'Histoire méconnu de la Seconde Guerre Mondiale...

Laissez-vous surpendre par son style parfois étrange...

Laissez-vous émouvoir par ces petits riens qui émergent du chaos environnant...

Laissez-vous prendre, petit à petit, d'amitié pour les personnages  qui rendent ce livre si attachant...

Voir les commentaires

2100 récit du prochain siècle

2100 récit 

Le choix de ce livre pourra vous surprendre. En fait je l'avais acheté à sa sortie en 1990 très attirée par ce récit. Puis je l'ai oublié pour d'autres lectures peut-être plus psychologiques. J'ai eu envie de le rouvrir et je suis étonnée par la très grande clairvoyance des auteurs. Thierry Gaudin : polytechnicien est l'auteur de ce livre qui imagine l'avenir du monde pour les cents prochaines années. C'est la formidable ambition de Thierry Gaudin et son équipe de chercheurs.

Pour les 30 prochaines années, donc puisqu'il a été écrit en 1990, ça nous mène en 2020, donc demain, ils avaient prévu : une lente dégradation où les riches tirent leur épingle du jeu et les exclus deviennent des sauvages urbains, la température augmente, le climat se détériore, les pollutions traversent les frontières, les armes prolifèrent!!! étonnant, non???

Le 21è siècle se présente comme le siècle de la femme, et l'homme retrouve le chemin de la sensibilité!!! ça nous donne de l'espoir.

C'est un peu scientifique, mais c'est surprenant.

A lire par petites touches.

Moi j'y prends bien du plaisir.

Marie-Noëlle

Voir les commentaires

"Jours sans faim" de Delphine de VIGAN

jours sans faim

Autobiographie d'une jeune fille de 19 ans anorexique

        Ce "récit-journal-roman", je ne sais où le classer, n'explique pas la raison psychologique du déclenchement de l'anorexie mais son arrivée douce et inexorable qui petit à petit tue le corps. La volonté n'étant pas de mourir mais de devenir invisible.

        Le pourquoi, nous le découvrons dans "Rien ne s'oppose à la nuit" mais aussi dans ce roman car Delphine parle très souvent de son grand-père (merci pour la correction) sans donner de précision sur le mal qu'il a fait à ses filles.

        Le sujet est dur mais bien réel alors pourquoi l'ignorer ... mais j'avoue que j'ai apprécié que ce sujet soit traité en 124 pages et pas plus.

Voir les commentaires

"La part de l'autre" de Eric-Emmanuel SCHMITT

part de l'autre

        J'ai ce livre dans mes étagères depuis quelques temps puisqu'il est sorti en poche en 2008.

Il y a 2 semaines j'ai accompagné une classe sur le plateau du Vercors et là, un animateur, passionné par le seconde guerre mondiale nous a fait un exposé qui a subjugué les élèves et ... les adultes.

        En fait, son grand-père lui a raconté beaucoup de choses concernant la guerre et comme cet homme se fait vieux et ne peut plus transmettre ses souvenirs, c'est son petit-fils qui a pris le relais.

        Depuis 2 ans, il achète sur les vide greniers, sur les sites, on lui donne beaucoup et en l'espace de quelques mois il a amoncélé une tonne d'objets des périodes des 2 guerres (tickets de rationnement, livres, masques à gaz, uniforme, armes, un livre où les enfants pouvaient coller des images comme font nos enfants aujourd'hui sauf que dans cet album il n'y avait que des photos d'Hitler, c'était à l'époque de sa propagande, etc...); bref c'est un musée ambulant agrémenté des explications vivantes faites par un jeune. Je pense qu'à terme cet "animateur" interviendra dans les écoles.

        Bref cela m'a énormément touchée et m'a donné envie de me replonger dans cette période.

    Le résumé: Ce livre est une biographie un peu romancée mais vraie d'Adolf Hitler menée en parallèle avec une biographie imaginaire de Hitler.

Dès le 1er chapitre, le personnage échoue au concours d'entrée à l'école des beaux arts de Vienne. Cet échec le mènera dans la direction du parti nazisme puis de l'Allemagne. L'autre personnage, Adolf H. entre dans cette école et découvre un monde nouveau.

     Une analyse succincte: Le choix de l'alternance entre les 2 personnages est assez surprenante car on passe de l'un à l'autre sans arrêt, aux mêmes moments de vie. Ainsi on découvre la jeunesse d'Hitler et sa progression dans la folie.

    Dans ce roman, Eric Emmanuel Schmitt a voulu nous montrer comment se fabrique un homme.

"On est tous de la même souche, qui peut donner à l'arrivée 2 individus complètement différents."

L'auteur: Pour Schmitt, philosophe de formation, le roman doit être porteur de sens; pour cela il décrit le monde pour nous le faire comprendre et surtout pour susciter en nous la réflexion.

"Le but d'un roman est de semer, choquer, déconcerter, troubler et de faire réfléchir."

"La part de l'autre évoque le double qui est en chacun de nous, notre part d'ombre et de mort."

       Attention, si vous lisez ce livre, il ne faut pas tomber dans la caricature:

- Hitler rate son concours et devient dictateur.

- Adolf H. réussit et devient peintre de renom.

Mais ce roman va au-delà de ça...

 

        Les thèmes abordés: L'innocence, la culpabilité, la liberté, la responsabilité de l'homme, la construction personnelle, l'affection, l'amour et les relations sexuelles, la pauvreté, la frustration, la libido et les psychanalystes (Freud), la confrontation entre le réel et l'imaginaire....

        J'ai aimé: Le côté historique et véridique de ce roman. La réflexion sur l'Homme.

        J'ai moins aimé: Les descriptions de la guerre dans les tranchées mais... il ne faut pas oublier...

         De cet auteur, j'ai lu et ai aimé: Monsieur Ibrahim, Les fleurs du Coran, Oscar et la dame en rose, L'enfant de Noé, La rêveuse d'Ostende, Odette tout le monde, Beethoven (que je n'ai pas aimé). Je pense que quelques livres (Oscar, Noé) peuvent être lus par vos ados!

Dîtes-moi ce que vous avez lu et aimé de cet auteur... merci!

Voir les commentaires

Rencontre avec Maylis de KERANGAL

La médiathèque de Claix a organisé, dans le cadre du printemps du livre une rencontre avec une jeune auteure : Maylis de Kérangal. Je ne connaissais pas cette auteure (sauf par son livre : "Naissance d'un pont" prix Médicis en 2010, dont j'avais entendu parler).

Cette rencontre était très intéressante et m'a donné envie de lire ses livres :

                                                                                                  §  Plusieurs romans :

  • "Corniche Kennedy" qui nous emmène sur la Corniche dans les hauteurs de Marseille : lieu de rencontre d'adolescents en recherche d'émotions extrèmes, c'est un peu "La fureur de vivre" remis au goût du jour.
  • "Dans les rapides"

 

                                                                                                    § Des nouvelles :

  • "Tangentes vers l'est" écrite à la demande de France Culture pour être lue sur les ondes. Cette nouvelle a été écrite lors d'un voyage de l'auteure dans le Trans Sibérien.
  • "Sous le cendre".
  • "Ni fleur ni couronne"

Connaissez-vous cette auteure?

Marie-Noëlle

Voir les commentaires

Les séparées de Kéthévane DAVRICHEWY

Les-separees.jpg

Connaissez-vous cette auteure, elle a publié un 1er roman en 2004 : "Tout ira bien" puis en 2010 " La mer noire " elle a réalisé de nombreux ouvrages pour la jeunesse à l'Ecole des loisirs (peut-être nos enseignantes la reconnaitront).

Ce livre parle, avec une  très belle plume, de l'amitié.

Alice et Cécile ont 16 ans en 1981 elles partagent tout et découvrent ensemble leurs premiers amours, leur passions pour la littérature, les grands moments des années Mittérand. Pourtant cette amitié fusionnelle ne résiste pas au temps, et 30 ans plus tard elles se sont perdues.

C'est un peu un journal à 4 mains où chacune déroule le fil de son histoire. En croisant le point de vue des 2 narratrices, on voit affleurer au fil des pages, les failles, les malentendus et les secrets dont va se nourrir l'inévitable désamour.

Ce roman sonne très juste et nous relate simplement la perte et la fin de l'enfance.

Un bon livre, bien écrit, je regrette juste un peu le flou de la fin.

Bonne lecture

Marie-Noëlle

Voir les commentaires

Les Petits de Christine ANGOT

Je suis en train de lire actuellement un roman de Christine Angot: "Les petits".

Je suis très déçue de ce nouveau livre.

En résumé, c'est l'histoire d'un couple qui, après s'être aimés (on se demande d'ailleurs s'ils se sont vraiment aimés un jour, en tout cas on ne le ressent pas dans le livre) se déchirent et se servent des enfants pour régler leur comptes, en fait c'est essentiellement la femme qui fait ressentir sa haine envers son mari, dans ce livre la femme apparait comme terriblement mauvaise, manipulatrice, odieuse, envers un mari qui nous est présenté comme le "gentil ", parfois un peu naïf.

En résumé, rien de très exitant, on a parfois du mal à suivre l'allusion à des sujets qui sortent complètement du contexte.

Je suis désolée de vous présenter ce livre assez négativement, mais c'est ce que je ressens.

Je vais donc suivre les conseils de Mireille qui nous donnent quelques titres intéressants.

Bonne lecture

Marie-Noëlle

Voir les commentaires

"L'équation Africaine" de Yasmina KHADRA

yasmina-khadra.png equation africaine2

 

      Pourquoi ce choix ? Vous connaissez certainement "les hirondelles de kaboul", "L'attentat" et "Les sirènes de Bagdad"; alors, vous comprendrez que le dernier roman de Y. Khadra ne peut pas laisser indifférent

       Petit résumé / analyse: Cette nouvelle narration emprunte de réalités, nous emporte en Somalie, au Soudan, dans une Afrique orientale sauvage, meurtrière, irraisonnée, inhumaine mais aussi remplie de sagesse, de fierté et de courage.

Ce roman décrit la transformation d'un médecin généraliste qui suite à un décès part en voilier et se retrouve otage en Afrique. Il va découvrir le monde Africain et l'horreur de ses tyrans, de ses génocides mais aussi sa dignité.

          J'ai aimé:

   - L'écriture de ce texte, le choix juste des mots.

   - L'ambiance aussi bien humaine qu'inhumaine qui nous enserre voire nous étouffe.

    - Les réflexions autour de la vie, de la mort, du savoir...

          Quelques extraits:

" La vie est une succession d'ambiguïtés et de bravades. On y apprend tous les jours , et tous les jours on efface son ardoise pour un nouvel exercice. En réalité, il n'y a pas de vérité irréfutable, il n'y a que des certitudes. Lorsque l'une s'avère être infondée, on s'en forge une autre et on s'y vérouille contre vents et marées. la survivance est un naufrage dont le salut repose sur l'ent^ttement et non sur la providence. Il t a ceux qui abandonnent, et ceux-là sont morts, et d'autres qui revoient leur copie.".... " Un marabout diasit: " Pour qu'un coeur continue de battre la mesure des défis, il lui faut pompre dans l'échec la sève de sa surviavance." pages 287-288

Et c'est par ces quelques lignes que se termine ce roman:

"Vis chaque jour comme s'il était le premier

Et laisse au passé ses remords et méfaits

Vis chaque jour comme s'il était le dernier

car nul ne sait de quoi sera fait demain."

 

Si vous avez la chance de ne pas avoir lu ce livre, alors ...

Bonne Lecture!

 

  N'hésitez pas à consulter le site officiel de Yasmina Khadra: www.yasmina-khadra.com

 

Voir les commentaires

"Le sixième homme" de Monica KRISTEN

    Pourquoi ce choix? J'avais encore envie de voyager dans le grand nord et grace aux Editions Gaïa spécialistes de la littérature scandinave,  je suis partie tout près du cercle polaire artique dans le Svalbard  !    

    Un peu de géographie: Le Svalbard, prononcé /ˈsʋɑlbɑɖ/, est un archipel de la Norvège situé à la limite de l'océan Arctique et de l'océan Atlantique, entre le Groenland à l'ouest, l'archipel François-Joseph à l'est et l'Europe LOngyearbyencontinentale au sud. Il constitue la terre la plus septentrionale de la Norvège et l'un de ses territoires.

   

À l'exception de neuf habitants sur l'île aux Ours située plus au sud, ses 2 321 habitants se trouvent sur Spitzberg, la seule île habitée et la plus grande de l'archipel. La population se concentre essentiellement dans la ville de Longyearbyen où vit l'auteur.

 

 

 

Photos de Longyearbyen le  jour et  le jour polaire!

 

Longyearbyen durant les nuits polaires 

 

 

 

 

 

La célébration du soleil, le 8 mars de chaque année!

 

célébration du retour du soleil le 8 mars

 

 

 

 

 

LLe Vestfonna calotte glacière au nord du Svalbarda Vestfonna, calotte glacière au nord de Sbvalbard

 

 

 

  

 

 

     L'Histoire: Dans ce monde fermé où la nuit polaire occupe une bonne partie de l'année , écrire un polar est assez courageux d'autant plus que dans ce milieu les crimes les plus courants sont des vols, des débordements  liés à l'alcoolisme ou des altercations conjugales.

    Et pourtant c'est à partir de la disparition d'une enfant de 5 ans que l'auteur va nous tenir en haleine, ce sera le prétexte pour nous décrire une communauté très soudée qui affrontre chaque jour la rigueur de la pêche, de la mine, la rudesse du climat ainsi que les comportements qui découlent de cette nuit quasiment permanente.

   Mines de Store Noske dont la mine 1 fut inaugurée par JohnAutour de cette enquête nous découvrons  également l'économie du charbon, la vie dans ses mines et ses fantômes, la vie de la pêche, des crevettiers mais aussi des braconniers. Sans oublier l'univers naturel blanc avec ses ours blancs, ses renards des neiges et les rennes qui viennent cotoyer de près les humains tout cela sur un fond sonor de motoneige.

 

Mine de Store Noske inaugurée par John Longyearbyen

Bref, vous avez compris c'est le dépaysement assuré!

   J'ai aimé: Le style de ce roman, ses descriptions légères mais suffisantes pour nous mettre dans l'ambience, une intrigue simple et soft qui est vraiment le prétexte pour découvrir l'univers d'une île froide, le fil conducteur est bien mené.

Ce n'est pas haletant et aussi prenant qu'un triller comme  "Millénium" car on peut considérer ce livre comme un récit/énigme emprunt de réalité.

Pour info, voici des tentes traditionnelles du peuple sami. Ces tentes en rondin de bois ont la forme de tipi et ont pour nom : des LAVVOS

tentes traditionnelles du peuple sami ; lavvo en rondins en

 

Hameau de 3 maisons à BRUCEBYENHameau de 3 maisons de Brucebyen

Une dernière pour la beauté du paysage: LE BILLEFJORD

Le Billefjord

L'auteure: Monica Kristensen est née en Suède et a grandi en Norvège. Titulaire de masters en glaciologie et administration polaire des universités de Cambridge et Oslo, elle est la première femme à avoir dirigé une expédition en Antarctique. Elle a passé également six années au Svalbard, cet archipel norvégien le plus septentrional d’Europe, situé à la jonction des océans atlantique et arctique. Elle vit actuellement à Oslo, où elle travaille comme glaciologue et consacre une bonne partie de son temps à l’écriture de romans.

Voir les commentaires