Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1er roman

Sale bourge de Nicolas RODIER

       Pierre a 7 ans. Alors que ses cousins , sa tante, ses 5 frères et sœurs sont partis à la plage pour se baigner et faire du bateau, Pierre reste assis devant son assiette de carottes râpées à la vinaigrette trop acide. Cette fois-ci, il ne veut pas céder à sa mère malgré les gifles et les hurlements, la tête écrasée dans son assiette. Mais à 18h, lorsque toute la famille rentre, Pierre se soumet car il ne veut pas que les autres voient la méchanceté et la folie de sa mère...

       Ces brutalités accompagnées d'une pression insupportable sur les études ne cesseront qu'à l'âge adulte mais feront place à un déséquilibre comportemental.

       L'auteur retrace la vie de Pierre en 5 étapes: l'enfance, L'adolescence, la jeunesse, le mariage et enfin le jugement avec ses hauts et ses bas. Il démontre ainsi le processus qui a conduit Pierre, être de surcroit sensible, à se retrouver adulte devant un tribunal.

        Tension, mal être, descente aux enfers, escalade de la violence physique et morale font de ce roman une lecture bouleversante.

       L'auteur démontre la nécessité absolue de l'amour parental au bon développement de l'enfant.

        

Voir les commentaires

LA CUILLERE de DANY HERICOURT

 

Seren vient de perdre son père d'un AVC. Ses parents tiennent un hôtel au pays de Galle, dans laquelle elle vit avec ses frères, prêtant même parfois sa chambre lorsqu'il y a trop de clients ! Elle ne ressent pas de chagrin mais trouve sur le chevet de son père une petite cuillère. Cette cuillère elle ne l'a jamais vu auparavant et va aussitôt  rechercher son origine.

Cette quête va l'amener à traverser la Manche pour se retrouver en France. Au hasard de rencontres et de quiproquo elle va finir par découvrir les origines de la cuillère et par la même ses propres origines.

Ce roman est un voyage initiatique qui parle de deuil, de recherche d'identité et de passage à l'âge adulte.

Il est plein d'amour , de poésie et d'humour aussi, une belle surprise.

Voir les commentaires

Petite Louve de Marie Van MOERE

 

       Nous entrons dans l'ambiance de ce roman noir dès la 1ère page et nous comprenons pour quelle raison Agathe et sa fille fuient Marseille pour la Corse. Une course poursuite commence sur cette île qui est un refuge mais aussi un piège.

        Deux familles s'affrontent, la 1ère veut venger sa fille et n'imagine pas ce que cela va engendrer. La 2ème, famille de gitans purs et durs, ne craint rien et va tuer sans pitié.

       Ce Premier roman aborde les notions de courage, d'amour, d'entre aide, de justice, de relation mère-fille. Ainsi que le thème de la responsabilité des parents envers leurs enfants et les conséquences.

       Un roman très fort dont le suspense est très bien maîtrisé dans lequel il est question de protection, de chasse et de vengeance...

       Un style moderne très agréable qui est en accord avec les différents moments de l'histoire: description de la Corse, tuerie, affection....

       Une auteure à surveiller!!!!

Voir les commentaires

La sonate oubliée de Christiana MOREAU

        Lionella est une jeune fille belge d'origine italienne de 17 ans. Elle joue du violoncelle avec une telle passion que son professeur de musique l'inscrit au prestigieux concours Arpèges qui confronte toutes les nationalités. Lionella voudrait se démarquer en jouant un morceau inhabituel. C'est son ami d'enfance qui va découvrir une partition accompagnée d'un vieux cahier journal et les lui offrir.

         Lionella n'aura de cesse de découvrir qui se cache derrière cette partition pour violoncelle.

Un 1er roman agréable qui nous emmène 300 ans en arrière à Venise au temps de Vivaldi. Venise, l'ospedale La Pieta, le violoncelle ... de belles découvertes!

          Je n'oublierai pas la musique de messe données à La Pieta par de jeunes musiciennes dissimulées derrière des grilles dorées...

         Je vous conseille "cachemire rouge" et "la Dame d'Argile", des romans également bien documentés.

Voir les commentaires

Poursuite de Joyce Carol OATES

     Quatre voix, quatre personnages:

           Abby, jeune fille de 20 ans décrite comme une petite fille chétive et introvertie. Toutes ses nuits sont agitées par des cauchemars remplis de squelettes et on en comprendra la raison....

           Willem un fervent chrétien, époux de Abby. Il connaît très peu Abby et pour cause....

           Nicola, la mère de Abby, une femme terrifiée qui protège un peu trop sa fille....

           Lew, le père de Abby, un homme violent vétéran de la guerre d'Irak, ceci explique(peut-être) tout cela...

  Le lendemain du mariage de Abby et Willem, Abby part travailler et prend le bus. Alors qu'elle s'engage sur la route, elle est percutée par ce bus. Traumatismes, coma, fractures et rééducation puis convalescence pendant laquelle Abby dévoile pour la première fois son lourd passé... et va en être délivrée.

    Un roman psychologique noir bien mené dans lequel passé et présent s'imbriquent bien.

    Une écriture rythmée propre à cette auteur: des passages en italiques pour ce qui est pensé par le personnage et de nombreux mots entre parenthèses qui permettent de donner un avis ou une explication supplémentaire comme une petite voix qui a son mot à dire. Exemple: "Essaie de la (re)voir. Essaie de parler à sa fille un jour (de semaine)...... Les amis de maman sont (surtout) des femmes...."

     Un roman de souffrance reflet de la souffrance américaine.

 

Voir les commentaires

La blessure de Jean-Baptiste NAUDET

 

              Ce premier roman est l'autobiographie de Jean-Baptiste Naudet,  reporter de guerre.

               Lorsqu'il découvre la correspondance entre sa mère, Danielle et un jeune sergent Robert, son fiancé; il comprend pour quelle raison sa mère était si dépressive, pour quelle raison il a choisi d'être correspondant de guerre et surtout pourquoi il a du faire plusieurs séjours en hôpital psychiatrique. Il tente par ce récit de se libérer de son destin et de guérir de ses propres blessures.

               Danielle s'est fiancée à Robert son amoureux lorsque celui-ci a été appelé en Algérie. Alors qu'il part 3 jours en expédition et est tué par un jeune Kabyle. Danielle est dévasté par cette disparition et va épouser Gilles, leur meilleur ami commun par dépit.

               Agressive et dépressive, Danielle se suicide lorsque ses 3 enfants quittent le nid. Mais ni Jean-Baptiste, ni Gilles ne comprennent les raisons de ce  désastre. C'est à la lecture de la correspondance que l'auteur comprend sa mère qui n'a jamais rien dit ainsi que les raisons de ses propres séjours en hôpital psychiatrique.

              Dans un langage cru et très réaliste, l'auteur alterne entre les échanges épistolaires de sa mère et de Robert et la dure réalité de cette guerre meurtrière.

 

Voir les commentaires

Mon territoire de Tess SHARPE

      Un roman noir de chez noir qui ne m'a pas lâchée!

      Un vrai western féminin contemporain addictif!

      Bon, vous avez compris j'ai dévoré ce livre, j'ai adoré Harley jeune femme volontaire , intrépide et justicière.

      Harley a trois jours pour tout changer, pour enrayer la violence entre clans, pour protéger ceux qu'elle aime. Pour quelle raison???? A vous de le découvrir...

      Parallèlement à ces trois journées, l'auteure distille à bon escient la vie de Harley depuis sa conception  jusqu'au jour J,  nous faisant comprendre comment cette jeune fille en est arrivée à prendre des décisions terribles, pour quelles raisons elle doit faire justice par elle-même. 

      Féministe entourée d'hommes, Harley dirige une maison-hôtel, un refuge pour femmes victimes de violences, de femmes laissées pour compte. Elle a appris à se battre et elle va tout faire pour protéger ces femmes et diriger un empire de mafieux qu'elle veut rendre meilleur. Règlements de comptes, tueries, drogue, rien ne lui échappe.

      Harley est une méchante au cœur tendre, un courageuse déterminée, une cow-boy des temps modernes!

 

Voici un extrait de la note de l'auteure qui en dit long sur ses opinions et ce qu'elle défend (page 553):

 "Les personnages néonazis représentés dans ce livre correspondent aux stéréotypes que l'on associe généralement aux suprémacistes blancs dans notre société : un homme sans éducation, pauvre, délinquant, dans un milieu rural. (...)il serait irresponsable de ne pas souligner que ce type d'individus ne représente qu'une facette de la peste suprématiste blanche profondément ouvertement et insidieusement enracinée dans notre pays et notre société.
Il n'y a pas que les hommes blancs ruraux qui portent des tatouages de swastikas, qui adoptent ces croyances haineuses et les appliquent. Il peut s'agir d'un collègue. D'un voisin. D'un membre de votre famille. Du politicien pour lequel vous avez voté. Du fils des voisins, ce jeune garçon bien habillé qui tond votre pelouse. Cette haine ne se limite pas au Sud, ni aux régions rurales minées par la pauvreté de ce pays. Elle est partout, un poison cousu dans la matière même de ce pays ; sa fondation, son passé et son présent. Et il faut la combattre, la dénoncer et l'éradiquer partout, en particulier lorsque vous bénéficiez de la puissance conférée par le privilège blanc, comme moi."
Tess Sharpe

Voir les commentaires

Kilomètre zéro de Maud ANKAOUA

       Un livre conseillé par une libraire...

       Un roman qui ne remporte pas tous les suffrages...

       En fait c'est un livre qui traite de développement personnel en s'appuyant sur une histoire romancée. Cela aide peut être à lire ce genre de livre que je mets habituellement de côté car un peu barbants....

       La lecture en est agréable et apaisante, cela se lit vite et le voyage initiatique proposé n'enlève rien au charme du pays découvert: Le Népal. Il y est question de présent , d'égo, de ressenti, de bonheur, de pardon, d'harmonie avec autrui.... mais je n'ai aucun jugement à porter car on aime ou on n'aime pas...

       Maëlle, femme d'affaire proche du burn-out part à Katmandou à la demande de sa meilleure amie atteinte d'un cancer. Maëlle a pour mission de rapporter un mystérieux manuscrit.... Mais ce n'est qu'un prétexte! Et je n'en dirai pas plus!!!

      Voici un petit passage amusant qui reflète une partie de la démarche de l'auteur:

Une femme de peau blanche vient de terminer ses courses. Au comptoir du self, elle achète un bol de soupe. va s'installer à une table, y dépose son plateau et s'aperçoit qu'elle a oublié de prendre une cuillère. Elle repart en direction du bar.
Revenant à sa place, elle trouve un homme à peau noire au-dessus du bol, trempant sa cuillère dans le bouillon. "Quel sans-gêne ! Mais il n'a pas l'air méchant... Ne le brusquons pas !"
"Vous permettez", lui dit-elle en tirant le bol de son côté. Son interlocuteur ne répond que par un large sourire. Elle commence à manger. L'homme retire un peu le bol vers lui et le positionne au centre de la table. A son tour, il plonge sa cuillère et avale le breuvage. ...
La soupe terminée, l'homme lui fait signe de ne pas bouger et revient avec une abondante portion de frites, qu'il pose au milieu de la table. Il l'invite à se servir. Elle accepte et ils les partagent. Puis il se lève pour prendre congé .... Elle reste un moment pensive et songe à s'en aller. Elle cherche son sac à main qu'elle avait accroché au dossier de la chaise. Plus de sac ! "Quelle imbécile je fais ! Cet homme noir n'était qu'un voleur évidemment !"
Elle s'apprête à demander qu'on le poursuive, lorsque ses yeux tombent sur un bol de soupe, intacte et froide, posée sur un table voisine, devant la chaise où pend son sac. Il manque une cuillère sur le plateau...

 

Voir les commentaires

Concours pour le Paradis de Clélia RENUCCI

       Un premier roman historique très bien documenté dans lequel action et histoire animent ce récit .

       Nous sommes le 20 décembre 1577, à la veille de la célébration de la venue de l'Enfant Jésus.

       Pour la énième fois le Palais des Doges brûle mais cette fois-ci rien ne subsiste de la salle du Grand Conseil, ni bancs, ni tribune, ni la dizaine de portraits des doges. Et de l'immense fresque représentant Le Paradis, il ne reste rien.

       C'est en 1578 qu'un concours pour recruter des peintres qui referont Le Paradis commence. Débutent alors des tiraillements, des jalousies, des passe-droits, des conflits familiaux pour enfin donner ce travail à 2 peintres: Véronèse et Tintoret. Deux peintres au sommet de leur gloire qui se vouent une haine sans nom....

        La création de cette toile va s'étaler sur 25 ans durant lesquels toute la médiocrité du monde est révélée. Les rivalités sont dans tous les domaines:  politiques entre Rome et Venise avec Concile de Trente,  Inquisition et surtout recherche de traces d'hérésies dans les œuvres picturales; humaines: entre les patriciens (aristocrates vénitiens) qui couvent chacun leur artiste; dans les familles où un père écrase son fils et l'empêche d'avoir un Nom; et bien sûr rivalités entre les peintres que dénonce avec habileté Clélia Renucci! La technique de préparation de la toile et de son exécution sont très intéressantes, détaillées sans être ennuyeuses.

       Un roman passionnant pour ceux qui apprécient l'histoire de l'art, d'autant qu'il est écrit de façon plaisante et prenante. Une atmosphère de cette époque très bien décrite et une course à la gloire qui dure 25 ans ou ... 260 pages!  

       

 

Voir les commentaires

L'invitation de Elizabeth DAY

 

        Ce sont plus de 300 invités qui répondent à l'invitation de Ben Fitzmaurice pour ses 40 ans. Tout le gratin britannique ainsi que les parasites sont là...

       Martin Gilmour, le meilleur ami d'enfance de Ben et son épouse Lucy sont présents. Martin est issu de la petite classe mais est un élève boursier brillant, il est mal dans sa peau et taiseux; alors que Ben est né dans une famille aristocratique richissime, il est sûr de lui et charismatique.

      Mais que s'est il passé durant cette soirée pour que Martin soit convoqué au commissariat trois semaines après cette fête???

      Des personnages antipathiques; une intrigue prenante qui repose sur des non-dits et des mensonges; des sentiments très complexes; des vérités qui tombent et font mal...

     Un thriller psychologique très bien construit sur fond de de lutte des classes, d'argent, de jalousies, d'amitiés et d'ambitions. Un jeu entre pouvoirs et séduction comme les anglais savent si bien le faire!

     Je n'en dirai pas davantage et vous conseille de ne pas lire la 4ème de couverture qui à mon avis, en dévoile trop.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 > >>