Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1er roman

Les déracinés de Catherine BARDON

Résumé: Une fresque historique qui démarre à Vienne en 1932 où Almah et Wilhem se sont rencontrés et se termine en 1961 en République Dominicaine.

Wilhem est journaliste, il est promis à une belle carrière.

Almah, fille de famille bourgeoise, se consacre à la médecine tout comme son père. Pour Almah la vie est confortable et riche de découvertes, en effet Almah a un caractère bien trempé et est prête à vivre sa vie sans détour.

Mais la seconde guerre mondiale approche et se fait sentir en Autriche où les allemands persécutent les juifs. Les artistes et les intellectuels commencent à s'exiler en Amérique et autres pays receveurs.

Après quelques années et le départ de quelques membres de la famille, Almah et Willem décident de s'exiler vers les États-Unis. Ils devront pour cela s'arrêter en Suisse, traverser la France, L’Espagne et le Portugal pour embarquer vers la République Dominicaine car leur visa pour les États-Unis s'avère être un faux...

Sur cette île, 100 000 visas ont été accordés aux juifs pour fonder une colonie, plutôt une sorte de kibboutz dans ce milieu hostile au soleil accablant... et je n'en dirai pas plus....

Mon avis: Un pan de la seconde guerre mondiale méconnu, tant au niveau des difficultés pour s'exiler que la vie en R.D. sous une dictature sans pitié.

Des personnages très attachants et très courageux.

Des liens d'amitié, d'amour, d'entraide. des relations humaines très riches.

Beaucoup d'émotion, de nostalgie, de suspense.

Un roman instructif, très bien documenté et romancé.

Une belle écriture

Un 1er roman à lire et à faire lire

 

 

 

Voir les commentaires

La relieuse du gué de Anne DELAFLOTTE MEHDEVI

Un joli roman à lire avant Le portefeuille rouge du même auteur.

Résumé: Alors que Mathile travaille dans son atelier de reliure, un homme frappe à sa porte. IL entre dans l'atelier du gué et demande à Mathilde de rénover la reliure d'un vieux livre relié à l'allemande.

Le jeune homme part rapidement laissant un acompte en espèces mais aucun nom aucune adresse.

Le lendemain l'homme s'est fait renversé par un camion et en est mort.

Mathilde est tombée sous le charme de cet homme ainsi que de son livre illustré de magnifiques aquarelles.

La jeune relieuse va s'attacher à retrouver le nom du jeune homme dont personne ne réclame le corps ainsi que les lieux illustrés dans le fameux livre.....

Mon avis: Un roman très agréable à lire . Alors que l'auteur citait régulièrement Shakespeare dans "Le portefeuille Rouge", dans ce roman c'est Cyrano qui agrémente les chapitres!

Le style est fluide, le contenu de l'histoire intéressant. Les personnages sont attachants d'autant que nous les retrouvons dans "le portefeuille rouge". C'est un bel hommage rendu aux vieux livres et au travail de reliure. Rencontres, secret de famille, douleurs et rancœurs mais aussi amitié sincères bref tout ce que j'aime! de plus c'est un 1er roman!

Voir les commentaires

La rouille de ERic RICHER

 

La trame: Noi est le héros de ce roman, c'est un adolescent de 14 ans. Ce roman se déroule dans un pays post-soviétique que l'auteur ne nomme pas. Pour devenir un homme, un rite de passage est obligatoire...

L'histoire: Noi vit seul avec son père, sa mère est partie on ne sait pas où. Ils sont entourés du grand père, d'un oncle et de plusieurs amis chasseurs. Noi et son père vivent tous les deux dans une casse automobile. Noi aide son père à dépolluer les véhicules, à transporter les véhicules accidentés. Noi assiste aussi aux accidents et ses horreurs. Au début du roman Noi subit un traumatisme: le chien qu'il adore est malade et le grand père de Noi le tue froidement d'un coup de fusil.

C'est un grand choc pour l'adolescent qui pour pallier à ce manque va sniffer les détergents utilisés dans la casse. Cette addiction va lui provoquer des hallucinations : un requin qui tourne autour de lui et qui symbolise l'esprit de son chien...

En plus: En fait Noi n'est autre que l'auteur, et l'histoire aurait pu se passer dans le Gard qui dans les années 80 pouvait ressembler à un pays de l'Est. Ce roman est en fait un règlement de compte déguisé (dixit l'auteur dans un interview).

L'auteur est projectionniste et a pu être influencé par les films visionnés notamment dans l'écriture de son roman qui a souvent un style scénaristique.

La rouille pourquoi? La rouille c'est les carcasses des voitures mais aussi et surtout la rouille intérieure, la maladie que l'on ne sent pas arriver et qui lorsqu'elle apparaît, il est trop tard.

Mon avis: Un livre déjanté que j'ai eu du mal à lire car le vocabulaire est cru, le style est parlé et l'histoire qui d'un premier abord est irréelle ou du moins on la souhaite irréelle est tout à fait malheureusement réaliste. Un livre très sombre par le contenu et le vocabulaire utilisé.

Une lecture qui m'est inhabituelle mais à connaître.

Voir les commentaires

La vraie vie de Adeline DIEUDONNE

Un roman détonnant...

La Vraie vie est le premier roman d'une jeune auteure belge. Elle nous emmène dans un monde incroyable de dureté, de violence, de méchanceté, un monde glauque qui est décrit de façon surprenante par une adolescente, la narratrice, dont nous ne  connaîtrons jamais le nom.

Ce roman pourrait être aussi un manuel de survie pour cette jeune ado devenue guerrière par la force des choses tout en gardant l'innocence de son âge.

« A la maison, il y avait quatre chambres. La mienne, celle de mon petit frère Gilles, celle de mes parents, et celle des cadavres. » Dès la première phrase, on sait qu'on ne lâchera pas ce livre...
La violence est présente, mais elle est racontée au travers des yeux de cette ado donc avec une certaine distance, celle-ci  analyse les faits pour mieux les affronter.
Elle cherche des stratégies pour échapper à ce père immonde, pour sauver son petit frère et peut être sauver sa mère. sa mère qui est battue régulièrement et qui se réfugie dans l'absence; La narratrice la compare à une amibe!.
La jeune ado pour se sortir de cet univers de "fous" va se préserver et étudier les maths et surtout la physique pour devenir Marie Curie!
 
C'est le récit d'une enfant devenue adulte avant l'âge, d'une famille destructrice.
 
Un roman dont on parle sur toutes les antennes et qui le mérite
 
Extraits: " Les histoires, elles servent à mettre dedans tout ce qui nous fait peur, comme ça on est sûr que ça n'arrive pas dans la vraie vie." p17
 
' Gille riait tout le temps avec ses petites dents de lait. Et, chaque fois, son rire me réchauffait;...... Le rire de Gilles pouvait guérir toutes les blessures." p18
 
 "J’aimais la nature et sa parfaite indifférence. Sa façon d’appliquer son plan précis de survie et de reproduction, quoi qu’il puisse se passer chez moi. Mon père démolissait ma mère et les oiseaux s’en foutaient. Je trouvais ça réconfortant. Ils continuaient de gazouiller. » (p. 60 et 61)"

Voir les commentaires

La fractale des raviolis de Pierre RAUFAST

"Je suis désolée, ma chérie, je l'ai sautée par inadvertance."

Vous pouvez imaginer la réaction de la femme trompée depuis le jour de ses fiançailles!

C'est une fois de trop. Elle compte se débarrasser de Marc son mari en lui préparant un plat de raviolis empoisonné par des herbes de Provence...

Ainsi débute une série de petites histoires qui s'imbriquent les unes dans les autres telles les poupées russes: une scène dans une boîte de nuit, des médailles de la Vierge originales, un petit garçon qui adore faire souffrir les animaux, un homme qui a le don de détecter les mensonges, une attaque de  peste bucolique à Marseille.... Chaque chapitre assez court commence par ce qui termine le chapitre précédent.

C'est un roman à emboîtement comme une fractale!

Une fractale est un objet mathématique comme une courbe ou ne surface dont la structure est invariante c'est la répétition du modèle en changeant l'échelle du modèle qui crée l'ensemble.

Les fractales sont comme les poupées russes qui renferment des figurines identiques mais dont l'échelle diffère.

Si on observe la nature de très près,  on découvre beaucoup de fractales, par exemple : les fougères, le chou romanesco...

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4