Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

argent

La liste de mes envies de Grégoire DELACOURT

       Après avoir lu "Mon père", je me suis enfin décidée à lire "la liste de mes envies". Un roman qui a fait parlé de lui et qui a été adapté au cinéma. Mais à mes yeux, ce petit roman n'est pas aussi bon que "Mon père".

       Jocelyne tient la mercerie de son père ainsi qu'un blog de conseils en couture qui a du succès. Jocelyne est aimée pour sa gentillesse et son dévouement. Les deux meilleurs amies de Jocelyne jouent chaque semaine au loto et espèrent bien sûr gagner... Lorsque l'heureux gagnant de la semaine habite leur ville et tarde à se manifester, elles sont très surprises. Et, Jocelyne ne dit rien, elle n'encaisse pas le chèque et a bien tord!!!

       Une écriture légère et drôle comme l'est Jocelyne malgré une vie monotone et solitaire...

Voir les commentaires

La chambre verte ou la chute de la maison Delorme de martine DESJARDINS

Quatrième de couverture: Quand une maison de famille révèle des secrets bien gardés...

         Soixante-sept serrures et une chambre forte verte où gisent les restes momifiés d'une femme serrant une brique entre ses dents. Ainsi se présente celle qui abrite les secrets de la famille Delorme depuis trois générations. Lasse de ces habitants négligents et cupides, la maison nous révèle, non sans une certaine jubilation, les vices cachés, pulsions meurtrières et rites cruels de cette tribu hors du commun.

        Du vaniteux patriarche Louis-Dollard au jeune héritier insoumis, en passant par de vieilles filles enivrées à l'extrait de vanille, tout est question d'intérêt. Jusqu'au jour où l'intrigante penny Sterling franchit la porte de l'auguste demeure...

Mon Avis: Une 4ème de couverture alléchante mais un roman qui m'a déçu.  J'ai bien aimé le fait que la narratrice de ce roman soit la maison et quelques passages sont drôles mais l'histoire est trop loufoque pour mon goût, les personnages sont exagérés ce qui est volontaire bien sûr mais ce n'est pas du tout crédible, et la pingrerie des personnages est extrême.

Il faut apprécier le burlesque et le fantastique pour lire ce roman.

 

Voir les commentaires

Sans titre de Valérie GANS

 
Résumé: Charles Newcomer vient de perdre son compagnon Egon Stubli dans un accident de planche à voile. Dévoré par les requins, seule la planche endommagée a été retrouvée. Egon était un artiste peintre qui a eu ses heures de gloire mais sa côte a totalement chutée. Son agent profite de sa disparition pour exposer ses toiles qui, du coup  se vendent à un prix exorbitant.
Charles de son côté est chirurgien plasticien et ne supporte plus son chef de clinique. Il rêve de monter sa propre clinique. Il est le seul héritier de Egon et va pouvoir réaliser son rêve...
 
Mon avis: Tout au long de ce roman, le lecteur suit le parcours de Charles qui souffre de la disparition de son compagnon. Chirurgien plasticien il s'interroge sur les canons de la beauté.
De son côté Egon peignait des personnages distordus et dérangeants et donc en opposition aux normes de la beauté. On peut donc s'interroger sur ce que sont les critères de la beauté.
Suite au décès de Egon, Les prix de ses tableaux s'enflamment et on découvre les dessous du monde artistique.
Ce roman m'a paru intéressant car c'est une véritable critique de la société et du marché de l'art. L'écriture est agréable. les évènements nous tiennent gentiment en haleine même si l'on peut deviner le devenir de certains personnages.
 
Un roman qui fait réfléchir sur le monde de l'argent, l'hypocrisie, le regard des autres.
 
Venant du monde de la publicité, Valérie Gans part vivre en Arabie saoudite pendant 3 ans. Là-bas, par goût de l'écriture et le besoin de s'accrocher à la culture française, elle s'essaie à l'écriture romanesque. C'est ainsi que paraît "La vie crumble' en 2000. De retour en France elle est chroniqueuse littéraire puis journaliste. Elle publie régulièrement.

Voir les commentaires