Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

asie

Les orchidées rouges de Shanghai de Juliette Morillot

 

Min Sangmi a 14 ans lorsqu'elle est enlevée à la sortie de l'école par des soldats japonais. Nous sommes en Corée en 1937 en pleine expansion japonaise  (le japon a envahit la Corée en 1910). Sangmi va être enrôlée de force pour travailler dans les "maisons de réconfort" qui suivent l'armée japonaise tout au long de son avancée. L'auteure a rencontré une survivante en 1995 et a bâti son roman à partir de son témoignage ainsi que ceux de soldats japonais qu'elle a pu interroger.

Sangmi va être déportée en Mandchourie puis continuer son périple à travers  la Chine, la Malaisie pour finir à Hiroshima, un plan permet de suivre son parcours. C'est grâce à une force de caractère très forte et à sa connaissance de plusieurs langues étrangères qu'elle va tenir le coup.  On découvre au fil du roman que les japonais, comme les nazis, avaient eux aussi leurs camps de concentration dans lesquels ils faisaient des expériences sur les prisonniers.

Malgré l'horreur du récit l'auteure arrive à faire preuve d'un peu de poésie en effet les paysages sont très bien décrits on pourrait presque sentir les odeurs et voir les couleurs des fleurs. J'ai découvert grâce à ce roman une partie de l'histoire de la seconde guerre mondiale que je ne connaissais pas, il est divisé en quatre grandes périodes et se lit facilement. Je l'ai dévoré. Très bonne surprise.

 

Voir les commentaires