Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

condition de la femme

La maison des égarées de Julie KIBLER

Le roman se situe au début du XXème siècle au Texas dans un refuge pour femmes "déchues" et abandonnées par leurs familles. La "Société de secours de Berachah", est dirigée par un pasteur et sa femme qui se sont donnés pour but de venir en aide aux femmes victimes de violences . Nous suivons le destin de deux de ces femmes, Lizzie et Mattie, qui vont trouver dans ce refuge abri,  soins (pour décrocher de la drogue),  écoute et protection. En parallèle se déroule de nos jours  l'histoire de Cate , jeune bibliothécaire qui vient de s'installer à  l'université d'Arlington au Texas sur les terres du refuge. Il ne reste pratiquement rien du refuge mis à part le cimetière avec des noms et des numéros (pour les nourrissons) qui vont attiser la curiosité de Cate et  la pousser à effectuer des recherches pour retracer le parcours de ces femmes. Lizzie ne peut se résoudre à sortir du refuge alors que Mattie part pour démarrer une nouvelle vie. Au fur et à mesure de ses recherches, Cate va trouver un écho à sa propre vie dans celles de ses "sœurs". Le roman décrit la dure condition des femmes au début du XXème siècle. C'est un roman  parfois dur mais empli de tendresse et de courage. A lire

Voir les commentaires

Le cerf-volant de Laeticia Colombani

Dans ce roman nous retrouvons Lalita, la petite fille rencontrée dans La Tresse. A la mort de sa mère elle a été recueilli par un couple qui tient un restaurant et travaille en tant que serveuse. Elle a tout juste dix ans et ne parle plus. Elle joue au cerf-volant sur la plage quand elle a un peu de temps libre et donne l'alerte lorsqu'elle voit une touriste, Léna, se noyer. 

Léna est une enseignante qui a fuit son pays, sa famille et ses amis pour tenter d'oublier la tragédie qui a fait basculer sa vie. 

Preeti, la cheffe , d'un groupe féminin d'autodéfense va lui venir en aide. C'est le destin de ces trois femmes qui va se croiser dans le roman. 

Léna va se prendre d'affection pour la petite fille et décider de lui apprendre à lire et à écrire en anglais. Preeti ainsi que d'autres enfants se joignent à elles. Léna va alors décider de créer une école, elle va devoir convaincre les parents adoptifs de Lalita, les parents des autres enfants ainsi que l'administration. En Inde les intouchables "les Dalits" n'ont pas droit à l'éducation et les filles encore moins. Preeti dit que naître en Inde et être une fille est une malédiction ! De plus les enfants travaillent comme les grands et sont source de revenus pour les familles très pauvres. Léna va se battre contre les traditions qui encouragent le mariage des petites filles, la corruption de l'administration et récolter des fonds pour fonder son école.

Les situations et les lieux situés dans le roman sont bien loin des circuits touristiques. L'Inde est le pays où la situation des femmes est la plus préoccupante, où le viol est un sport national. On est  ému et révolté  en lisant le sort de ces petites filles qui n'ont d'autre choix que de se soumettre aux traditions ancestrales. 

Voir les commentaires

La muette de Chahdortt DJAVANN

  L'auteure: Chahdortt Dvavann est romancière et essayiste française, issue d'une très ancienne lignée aristocratique d'Azerbaïdjan, petite-fille et fille de pacha. L'arrivée de Khomeyni en 1979, détruit cette famille. Son père est jeté en prison. Etudiante, l'auteure fuit en Turquie. Un mariage blanc lui permet d'entrer en France avec un visa de 3 semaines. Après beaucoup de difficultés (TS), elle intègre EHESS et obtient un DEA. Puis elle écrit. En 2003 elle reçoit le Grand Prix de la Laïcité et en 2004 devient Chevalier des arts et des lettres pour tous ses écrits.

Le résumé: Lorsqu'elle reçoit un manuscrit en deux exemplaires écrits en persan et traduit en français, après lecture, elle décide de le publier.

Il s'agit du récit d'une jeune fille de 15 ans écrit en cachette en prison, en attendant d'être pendue.

Fatemeh, surnommée "la nièce de la muette" vit dans la misère et la drogue. Elle adore sa tante qu'elle vénère car elle seule la respecte. Accusée d'un amour interdit, la tante muette doit être lapidée. Pour atténuer cette peine, c'est à dire la remplacer par une pendaison, Fatemeh va tenter de la défendre, braver les interdits et à son tour sera pendue. C'est en attendant le jour J que Fatemeh écrit sur des feuilles usagées sous forme d'un journal, le récit de ces cruautés.

Thèmes: Dénonciation de la condition des femmes dans les pays sous le joug des mollahs et de la religion...etc...Un témoignage abominable de plus...

Voir les commentaires