Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

disparition

L'ENCLAVE DE NICOLAS DRUART

Stanislas  jeune adjudant-chef de gendarmerie vient d'être affecté à Buzac dans la vallée du Lot, il est tout de suite confronté à de mystérieuses disparitions. L'enclave est une zone blanche de plusieurs milliers d'hectares située sur la circonscription de Buzac, tout ce qui s'y passe est tabou et Stanislas doit affronter une espèce d'omerta dès qu'il veut enquêter.

Parallèlement Vanessa jeune aide soignante et son ami Simon infirmier accompagnent un petit groupe d'adolescents à problèmes dans la vallée pour descendre le Lot en canoé. Le courant va les entraîner jusqu'à l'enclave ou vit une mystérieuse créature le" Nazgoulac" faite de morceaux de cadavres cousus entre eux !

Les deux récits se situent à des époques différentes mais sont menés simultanément, ce qui contribue à la surprise finale. J'ai apprécié le personnage de Stanilas (malgré de grosses invraisemblances "gendarmiques") ainsi que sa coéquipière et collègue Gaélle.

Ce roman est un thriller que l'on a du mal a abandonné, en dépit de  quelques passages très violents voire gores, et ferait un bon scénario de départ pour un film. La fin est un peu rapide et aurait mérité d'être plus approfondie.

Vous qui pénétrez dans l'enclave, abandonnez toute espérance....

 

Voir les commentaires

Les refuges de Jérôme LOUBRY

 

    Ce thriller commence en 2019 avec François, professeur à la fac, il présente une afffaire qui eut lieu en 1980 et qu'il nomme "Refuges Sandrine".

    Et, nous découvrons Sandrine, journaliste en Normandie, suite au décès de sa grand-mère Suzanne qu'elle n'a jamais connue, Sandrine doit se rendre sur l'île aux oiseaux, là où elle habitait. Cette île est inquiétante et Sandrine veut fuir rapidement.

    Ensuite, nous revenons en 1949, l'époque durant laquelle Suzanne travaillait sur cette île.

    Enfin, nous revenons vers Sandrine qui dévoile la vérité....

    Un roman psychologique inhabituel et troublant. L'auteur nous perd dans les méandres de ses refuges et nous ramène en fin de roman dans l'amphithéâtre!!!

    Une belle manipulation qui m'a bluffée! Un bon page-turner!

 

 

Voir les commentaires

L'eau qui dort de Hélène GESTERN

 

Extrait: "Le contraste entre la beauté du printemps et l'atmosphère sombre du Précy est si fort qu'il en est presque cruel. Hier, les cerisiers en fleurs, dont les pétales jonchent les carrés de gazon, ont enveloppé les allées de neige éphémère, comme pour faire oublier les secrets, les non-dits qui empoisonnent nos journées. Les carpes filent silencieuses, dans l'étang, et leur dos argenté fait trembler la lumière du matin sur le miroir de l'eau. On oublierait presque en les observant le chaos du dehors."Résumé Babelio: Un soir, Benoît Lauzanne, représentant de commerce parisien, quitte le domicile conjugal pour ne plus y revenir. Au buffet de la gare de V., la ville de province où il s’est réfugié, il est bouleversé par une femme dont la silhouette lui rappelle de façon troublante Irina, une artiste peintre qui fut le grand amour de sa jeunesse. Mais Irina a disparu vingt ans plus tôt sans laisser de traces. Dès lors, Lauzanne n’aura plus qu’une obsession : retrouver cette femme. Sa quête l’amènera à croiser un jardin, à renouer avec la nature, à laquelle il aurait voulu consacrer à sa vie, mais les obstacles qui jalonnent la recherche d’Irina le conduiront à revivre différents épisodes du passé qu’il a pourtant tenté de laisser derrière lui, mais dont il reste le prisonnier...

Mon avis: Je suis une inconditionnelle de Hélène Gestern... et tout les ingrédients sont réunis ! Un style très agréable, un roman qui ne se lâche pas et nous tient en haleine jusqu'au bout, et beaucoup de notions abordées... La disparition, les conséquences dans la vie de ceux qui restent, la désertion, la séparation, la quête personnelle, le couple, une enquête... Le tout dans un cadre naturel que l'on visualise sans difficulté.

Bref un bijou que je vous recommande!

Voir les commentaires

L'homme qui s'envola de Antoine BELLO

    Walker a fondé une famille exemplaire en épousant la fille du patron d'une grosse entreprise. Tous les deux forment un couple aimant, intelligent voir brillant.

    A la mort de son beau-père, Wlaker prend la direction de l'entreprise de transport express de courrier. C'est un homme de concision, humain et aimé. Rapide et efficace il se charge de tout, gère tout jusqu'au burn out. Il finit par détester sa vie dans laquelle il étouffe. Il décide donc d'organiser sa disparition...

    Une histoire originale qui peut s'inspire du vécu de l'auteur.

Effectivement, Antoine Bello est un écrivain et entrepreneur français. Né aux Etats-Unis de parents français, il jouit de la double nationalité française et américaine.
Il fait des études de commerce (diplômé d'HEC en 1991). Encore étudiant, il fonde la société Hors Ligne, plus tard rebaptisée Ubiqus, qui rédige des compte rendus écrits pour les organisateurs de réunions. Pendant 15 ans, il se consacre au développement d'Ubiqus qui est aujourd'hui un groupe de 500 salariés, présent en France, en Belgique, en Angleterre, aux États-Unis et au Canada.
 

     J'ai beaucoup apprécié cette lecture qui me renvoie beaucoup de questions...

Qu'est-ce que le liberté? Quelles sont nos obligations vis à vis de la famille, de nos amis? Que peut-on faire de notre vie dont le déroulement ne tient pas uniquement à nous...

     J'ai bien aimé les points de vue différents des 3 personnages qui dans une même situation n'ont pas les mêmes interprétations.

     Par contre j'ai trouvé l'épilogue un peu rapide, j'aurais aimé connaître les intentions de Walker une fois libéré de toute contrainte... Ne va-t-il pas retomber dans l'excès puisque c'est son caractère intrinsèque.

     Je vous conseille de lire son interview sur Babelio dans la rubrique auteurs.

      Une découverte d'un auteur de 15 romans qui ne me laisse pas indifférente... et dont je vais lire d'autres titres.

 

Voir les commentaires