Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ecrivain

L'audacieux Monsieur SWIFT de John BOYNE

   ou L'ODIEUX MONSIEUR SWIFT .....

          Si vous voulez .... un jeune homme charmant, charmeur et narcissique; un jeune homme sans talent qui veut devenir un écrivain primé; un manipulateur cynique sans scrupule; un séducteur au pouvoir indéniable; un imposteur et un assassin.... alors lisez L'audacieux Monsieur Swift! Mais prévoyez du temps de libre car il ne vous lâchera pas !!!

         L'auteur nous happe dans cette histoire où la tension monte crescendo, Mr Swift étant de plus en plus ignoble. Ce jeune homme est prêt à tout pour réussir et profiter des autres; il sait utiliser ses charmes sans vergogne. Cet homme immoral va utiliser ses amis, sa femme et se séparer de son fils un peu trop intrusif pour se faire un nom....

         Ce roman pose des questions sur le métier d'écrivain, le milieu de l'édition, la course aux prix littéraires, le rôle de l'écriture, l'imagination des écrivains... D'où viennent leurs idées? leurs inspirations?  Y a-t-il des jalousies entre écrivains? Y a-t-il des plagiats? Y a-t-il des préférences... besoin de connaissances...? 

          intéressant et prenant dont j'ai bien aimé le clin d'œil des dernières pages!

        Voici un passage qui m'interpelle!

" Et comment s'est passée ta semaine?

- Bien. J'ai lu le premier des deux romans que j'ai accepté de chroniquer.

- Et...?

- Malheureusement, il est très bon.

- Oh. Tu n'y peux rien.

- Je sais. Mais j'ai commencé le deuxième et jusqu'ici, il est un peu lent. Alors ça se présente mieux.

- Excellent. Tu vas peut-être trouver quelque chose à critiquer.

- Avec un peu de chance, Oui."

        Cet extrait me fait penser à une réflexion entre lectrices... et le bienfondé des critiques littéraires des blogueurs qui encensent les livres... Le lecteur doit-il faire confiance dans la 4ème de couverture? dans les critiques? avant de se lancer dans une nouvelle lecture.... Je n'ai pas la réponse.... Et c'est préférable!

 

Voir les commentaires

Le syndrome d' accent étranger de Mariam SHEIK FAREED

         Chaque soir, Alex rentre de son travail de cuisinier en métro. Son ordi l'accompagne tout le temps et malheureusement ce soir-là il l'oublie dans le métro.

        C'est Désiré qui trouve l'ordi sous son siège. Il l'ouvre et découvre le début d'une histoire. C'est décidé , il rendra l'ordi à son propriétaire lorsque celui-ci aura terminé le roman commencé!

        Débute alors un échange entre ces deux personnages.

        Désiré est Mauricien et balayeur dans les rues de Paris. Avec l'aide de Marie, bénévole à la soupe populaire, il va aider Alex à terminer son roman. Bien qu'ils soient issus de deux mondes totalement différents une relation basée sur la parole et la passion d'écrire va s'établir.... Le personnage principal du roman inachevé est Sophie van Em Meer. A la suite d'un trauma crânien, elle ne reconnaît plus sa voix...

        Un roman-conte moderne très humain. Une histoire dans l'histoire qui de ce fait aborde plusieurs niveaux de sociétés ( mauriciens, parisiens aisés ou non, bénévoles...). Un livre poétique qui nous emporte dans les îles.

        Le syndrome de l'accent étranger (en anglais : Foreign Accent Syndrome, souvent rapporté sous l'abréviation de FAS) est une affection médicale rare qui se produit généralement comme un effet indésirable  d'un choc à la tête ou d'une blessure au cerveau. De 1941 à 2006, 50 cas ont été rapportés dans le monde.

Voir les commentaires

Brillant comme une larme de Jessica L. NELSON

   "Brillant comme une larme", une phrase empruntée à Jean Cocteau le mentor de Raymond Radiguet.

    Né en 1903, Raymond Radiguet sait-il que sa vie va être courte... il doit le pressentir car c'est à 1000 à l'heure qu'il vit sa vie de parisien et qu'il va brûler bien trop vite ses ailes...

     Ce sont les 20 ans de vie que retrace Jessica L. Nelson ou disons les 6 dernières années! C'est à 14 ans que Radiguet s'éprend de Alice Saunier, jeune institutrice de Saint Maur, de 10 ans son aînée , fiancée à un poilu. cette liaison durera une année. Puis il multiplie les amantes et s'attache à Jean Cocteau sans partager l'amour que celui-ci lui voue.

    Raymond Radiguet sait s'entourer de personnes influentes qui lui permettent de se faire publier. Il s'appuie sur Apollinaire et Cocteau pour ses écrits.  Il espère recevoir le prix Nobel pour "Le diable au corps" dont l'histoire s'inspire de très près de la passion de Radiguet pour Alice.

    L'auteur nous entraîne dans le Paris des années 20, un Paris de divertissement où l'on boit, danse' se déguise et s'amuse. on y rencontre Picasso, Modigliani, Brancusi, Aragon, Breton...

Raymond Radiguet par Man Ray 

Raymon Radiguet par Modigliani

Voir les commentaires