Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fratrie

La nuit des pères de Gaëlle JOSSE

   

       Appelée par son frère Olivier, Isabelle part précipitamment pour le village des Alpes où ils sont nés tous les deux. Ancien guide de montagne, leur père est malade. Après des années d'absence, Isabelle craint cette rencontre mais elle espère comprendre ce père qui fut si destructeur, si difficile à approcher et à aimer. 

        Durant ce séjour l'histoire familiale va être révélée au gré des confessions et des blessures de chacun mais surtout du père qui perd la mémoire.  Mais ce début de maladie va libérer la parole de ce père et l'aider à évacuer ce fardeau qu'il traîne depuis sa jeunesse. Il va ainsi apporter enfin à ses enfants la paix et l'amour qu'il leur a toujours voué en silence.

        Une belle histoire de souffrance, de non-dit, de non-transmission en temps utile mais également  de compréhension et de pardon.

Voir les commentaires

S'adapter de Clara DUPONT-MONOD

 

          "S'adapter" est l'histoire d'une fratrie de 4 enfants dont l'un est "inadapté" et a une espérance de vie assez courte. L'enfance des 3 frères et sœur en sera bouleversée mais chacun saura à sa manière s'adapter à cette difficulté, chacun saura "faire AVEC" et pas CONTRE.

           Le 3ème enfant de cette famille Cévenole est aveugle et "mou". Il n'a que l'écoute et l'odorat pour communiquer. Seul le grand frère lui parlera et s'occupera de lui jusqu' à sa mort.

          La sœur sera dans le refus et la colère mais réagira.

          Et le petit dernier, né après le décès de son frère, arrivera après la bataille et sera le "réparateur".

Ces trois petits soldats  s'adapteront avec brio à une situation très dure.

         On note bien qu'un seul et même évènement peut être raconté et vécu de façon différente. Ici, selon la place occupée dans la fratrie le vécu est différent. Mais la fratrie peut et sait se réadapter tout en restant toujours l'aîné ou le cadet.

         L'auteur est elle-même issue d'une famille Cévenole et décrit cette région comme dure, difficile à vivre où les habitants ont du s'adapter à cette nature, ce qu'elle restitue très bien dans son récit.

        L'originalité de ce roman est le narrateur qui sont les pierres!  Les pierres parlent, observent, elles sont le témoin de cette histoire familiale. Tout comme une famille, les murs de pierres sèches sont tenus sans liant mais les pierres se soutiennent les unes aux autres . Les pierres ont une mémoire vivante car elles peuvent se déjointer, tomber, être réparées...

       L'auteur est une connue pour ses livres sur le moyen-âge, et à cette époque les choses pouvaient avoir un nom comme les cloches, les épées... c'est cette idée que l'on retrouve dans les paroles du mur de pierres.

       Un roman qui mérite ses prix: Fémina, Goncourt des lycéens et Landerneau. A lire!

 

Voir les commentaires