Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

histoire

La perle et la Coquille de Nadia HASHIMI ♥ ♥ ♥

Deux destinées qui se répondent et font de ce roman un témoignage sur la condition féminine en Afghanistan.

Rahima vit en 2007 : les Talibans font la loi. Elle fait partie d'une famille de filles et accepte de devenir une basha posh, une fille travestie en garçon, pour mieux passer dans la rue, pour faire les courses etsurtout aller à l'école.
A la puberté, elle reprend son apparence de fille et est donnée en mariage au chef de guerre local en échange de richesses matérielles et de drogue pour son père.
Sa tante, Khala Shaïma restée célibataire va lui raconter l'histoire de son aïeule Shekiba qui a vécu à Khaboul un siècle plus tôt. Cette histoire va beaucoup aider Rahima.

Dès leur naissance, les filles n’appartiennent pas vraiment à leurs parents, elles seront revendues ou échangées à leur mariage. Soumises à leurs maris, à leurs belles–mères, à leurs concubines, elles connaîtront les violences et les malhonnêtetés qui règnent au sein de ses familles.
Si la vie est difficile, c’est Allah qui l’a voulu et il suffit de le laisser arranger les choses, se résigner à leur sort de femmes esclaves.

Même si le thème des talibans a été largement développé, ce roman est passionnant car il met en parallèle le destin de deux afghanes issues de la même famille à un siècle d'intervalle et nous immerge dans ce pays gràce aux desciptions de scènes de vie très actuelles.

 

Voir les commentaires

Désorientale de Negar DJAVADI

Ce premier roman est l'histoire des trois dernières générations des Sadr, une famille de bourgeois intellectuels persans, dont certains se sont opposés au Shâh et à Khomeiny.

Cette histoire est racontée à la 1ère personne par Kimiâ Sadr, une jeune iranienne exilée en France qui tente de surmonter le déracinement et s'occidentalise à sa manière, avec beaucoup d'humour,  de liberté et d'intelligence.

Entre l'auteure et le personnage principal quelques points communs: nées en Iran de parents intellectuels opposants aux régimes politiques, toutes deux fuient l'Iran et arrivent en France après la traversée du Kurdistan à cheval. Mais ce roman n'est pas une autobiographie car ce n'est pas un témoignage.

Ce récit non chronologique est raconté par Kimiâ née à Téhéran puis exilée en France, elle suit un protocole d'insémination artificielle. Dans la salle d'attente, elle se remémore et se laisse aller d'anecdotes en anecdotes, relatant ainsi la vie de sa famille à travers l'histoire de l'Iran mêlant présent et passé.

En faisant le choix d'écrire une saga, l'auteure évoque l'Iran des années 1970 et la France d'aujourd'hui et  démontre que le destin des hommes peut être modifiée par l'HISTOIRE

Plusieurs thèmes sont abordés: l'héritage familial, les cultures, la maternité, l'exil, le déracinement, la mémoire.

Un livre très intéressant que je vous conseille fortement.

Finaliste du Prix Roman FNAC 2016
 

Voir les commentaires

<< < 1 2