Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

irlande

Le pavillon des combattantes de Emma Donoghue

Nous sommes à Dublin en 1918 dans le service maternité des maladies infectieuses. Julia doit s'occuper seule ou presque, elle est aidée par Bridie une jeune orpheline vivant dans le couvent d'à coté et par les conseils du Dr Kathleen Lynn (personnage historique), des femmes malades qui viennent accoucher. Nous vivons trois jours intenses dans lesquels nous suivons le quotidien de ces femmes qui se battent pour sauver les mères et les enfants. A l'époque les femmes connaissaient très peu leur corps et la gynécologie en est encore à ses débuts. Le roman est composé de 4 parties : rouge, marron, bleu et noir. Les 4 couleurs que prennent les malades de la grippe jusqu'à la fin, inéluctable. Cette grippe qui a débordé des tranchées pour envahir les villes et les campagnes aura fait plus de morts que la guerre ! Les médecins sont tous au front ou malades et on doit faire appel à toutes les bonnes volontés pour sauver des vies. Les brancardiers qui évacuent ou transportent les malades sont des vétérans ou des gueules cassées et les rares médecins qui restent sont âgés. Malgré tout Julia va réussir à tenir trois jours avec des victoires et des défaites. Bridie va lui ouvrir les yeux sur la dure réalité des enfants orphelins qui survivent dans les institutions catholiques irlandaises. Le Dr Lynn quant à elle lui expliquera la réalité politique et économique de l'Irlande à cette époque. J'ai adoré ce roman, j'ai vécu ces trois jours intenses avec Julia , j'ai eu les larmes aux yeux, bref c'est mon coup de cœur de l'année ! A lire absolument.

Voir les commentaires

Retour à Killybegs de Sorj CHALANDON

 

Le conflit nord-irlandais, appelé aussi « Les Troubles » est une période de violences et d'agitation politique en Irlande du Nord dans la seconde moitié du XXe siècle. Il débute à la fin des années 1960 et est considéré comme terminé entre 1997 et 2007 selon les interprétations. La violence continue cependant après cette date, mais de façon occasionnelle et à petite échelle, tandis que la plupart des groupes belligérants déposent les armes.

 

En 2008, le roman Mon traître (cf article) s'inspire de l'histoire personnelle de l'auteur : son amitié avec Denis Donaldson , vue par le biais d'un narrateur parisien; trois ans plus tard, l'histoire romancée est racontée sous l'angle du « traître », dans Retour à Killybegs.

Le résumé: C'est la vie de Tyrone Meehan, battu par son père, fils d'une fratrie de 9 enfants qui vivent dans la misère après la violence de la seconde guerre mondiale. Ce héros devenu un vieillard détesté par sa communauté revient dans la maison paternelle. Il y attend ses tueurs qui ne peuvent pas comprendre la situation complexe, absurde dans laquelle Tyrone s'est enfoncé.

Il revit son passé dans un dénuement extrême, réchauffé par l'alcool.

Ce livre nous plonge dans le monde de l'IRA 'Armée Révolutionnaire Irlandaise). Dans les années 1960 les actualités accusaient les membres de l'IRA d'une telle violence qu'ils  déclenchaient des réponses sanglantes de la part des britanniques.

Cette guerre civile entre protestants et catholiques  a démarré à la suite de plusieurs éléments:

  • La misère des années noires après guerre
  • Le déchirement de l'Irlande en 2 pays
  • La mise en place d'une frontière
  • La création de l'Ulster
  • L'oppression britannique et de ce fait la résistance des irlandais par les grèves de la faim et les prisons pleines de prisonniers qui voulaient avoir le statut de prisonniers politiques. Mais les britanniques (M Tatcher) ont toujours refusé cette demande.

 Si dans un premier  temps  Tyrone, engagé dans l'IRA très jeune, emprisonné dans des conditions ignobles, populaire et admiré a une attitude très sincère vis à vis de son parti; il finit par trahir ses camarades, dénonçant ou aidant à l'arrestation de ses amis. 


Le 24 décembre 2006, au cours d'une conférence de presse, il s'est libéré d'un secret, il a trahi son camp depuis vingt-cinq ans en donnant des renseignements aux anglais, lui l'homme respecté et admiré de tous, l'un des leaders de l'IRA. A ses côtés, Sheila, sa femme, toujours là pour lui.

Ce livre montre la dureté mais aussi la résistance des hommes et du pouvoir britannique.

Mais aussi la solidarité entre les frères de l'IRA, la guerre, les arrangements, la violence.

 

Voir les commentaires