Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

litterature belge

La sonate oubliée de Christiana MOREAU

        Lionella est une jeune fille belge d'origine italienne de 17 ans. Elle joue du violoncelle avec une telle passion que son professeur de musique l'inscrit au prestigieux concours Arpèges qui confronte toutes les nationalités. Lionella voudrait se démarquer en jouant un morceau inhabituel. C'est son ami d'enfance qui va découvrir une partition accompagnée d'un vieux cahier journal et les lui offrir.

         Lionella n'aura de cesse de découvrir qui se cache derrière cette partition pour violoncelle.

Un 1er roman agréable qui nous emmène 300 ans en arrière à Venise au temps de Vivaldi. Venise, l'ospedale La Pieta, le violoncelle ... de belles découvertes!

          Je n'oublierai pas la musique de messe données à La Pieta par de jeunes musiciennes dissimulées derrière des grilles dorées...

         Je vous conseille "cachemire rouge" et "la Dame d'Argile", des romans également bien documentés.

Voir les commentaires

La Dame d'Argile de Christina MOREAU

 4 femmes - 4 époques

             Sabrina est restauratrice aux musées royaux des beaux-arts à Bruxelles. A la mort de  sa grand-mère, Angela, elle hérite d'un buste féminin dont l'origine est inconnue. Il pourrait s'agit d'une représentation de Simonetta Vespucci, célèbre muse italienne de la Renaissance surnommé "La Sans-Pareille". Cette sculpture est signée "Costaza". Mais qui sont ces femmes?

            Pour répondre à ces questions, Sabrina part pour Florence. Ses recherches la mènent vers sa grand-mère qui a migré en Belgique après la seconde guerre mondiale; vers Costanza Marsiato, l'artiste mystérieuse et Simonetta qui fut le modèle de ce buste.

           Dans ce roman historique, on découvre une partie de l'histoire belge avec l'émigration des italiens vers les mines de charbon belges du XXème siècle. L'auteur relate également la peinture et la sculpture de la Renaissance italienne;  Florence au temps des Médicis ainsi que des scènes dans l'atelier de Boticelli.

           Un roman intéressant qui se lit facilement malgré l'alternance des personnages et des époques.

 

 

Voir les commentaires

Biographie de la faim de Amélie NOTHOMB

Voici le 13ème roman de A, Nothomb écrit en 2002.

Dans cette biographie, l'auteure retrace une partie de sa jeunesse. Les relations avec sa soeur et ses parents. Elle y traite de ses phases de boulimie mais aussi d'anorexie. Elle relate sa vie aux multiples déménagements et nous raconte le Japon, la Chine, New York, Le Bangladesh pour terminer en Belgique.

Une biographie de la faim de pays, la faim de langues...

A la lecture de ce récit, je comprends mieux l'étrangeté de ce personnage...

 

Voir les commentaires

Les combustibles de Amélie NOTHOMB

Voici une pièce d ethéâtre écrite en 1994.

Trois personnages, deux hommes et une femme sont terrés dans un appartement: Daniel, idéaliste et rêveur. Il est assistant du prof avec lequel il habite depuis deux mois à cause de la guerre.

Marina, étudiante maigre et très frileuse. elle recherche la chaleur par tous les moyens et agit comme une bête qui a faim

Le prof insolent avec ses élèves à qui il enseigne la sociologie. Il possède une grande bibliothèque.

C'est la guerre, les moyens de chauffage sont quasi inexistants. Reste la chaleur fournie par les livres... Mais par quels livres faut-il finir?

Cette pièce développe l'importance des livres, leur valeur littéraires en tant de guerre hivernale.

Voir les commentaires

La vraie vie de Adeline DIEUDONNE

Un roman détonnant...

La Vraie vie est le premier roman d'une jeune auteure belge. Elle nous emmène dans un monde incroyable de dureté, de violence, de méchanceté, un monde glauque qui est décrit de façon surprenante par une adolescente, la narratrice, dont nous ne  connaîtrons jamais le nom.

Ce roman pourrait être aussi un manuel de survie pour cette jeune ado devenue guerrière par la force des choses tout en gardant l'innocence de son âge.

« A la maison, il y avait quatre chambres. La mienne, celle de mon petit frère Gilles, celle de mes parents, et celle des cadavres. » Dès la première phrase, on sait qu'on ne lâchera pas ce livre...
La violence est présente, mais elle est racontée au travers des yeux de cette ado donc avec une certaine distance, celle-ci  analyse les faits pour mieux les affronter.
Elle cherche des stratégies pour échapper à ce père immonde, pour sauver son petit frère et peut être sauver sa mère. sa mère qui est battue régulièrement et qui se réfugie dans l'absence; La narratrice la compare à une amibe!.
La jeune ado pour se sortir de cet univers de "fous" va se préserver et étudier les maths et surtout la physique pour devenir Marie Curie!
 
C'est le récit d'une enfant devenue adulte avant l'âge, d'une famille destructrice.
 
Un roman dont on parle sur toutes les antennes et qui le mérite
 
Extraits: " Les histoires, elles servent à mettre dedans tout ce qui nous fait peur, comme ça on est sûr que ça n'arrive pas dans la vraie vie." p17
 
' Gille riait tout le temps avec ses petites dents de lait. Et, chaque fois, son rire me réchauffait;...... Le rire de Gilles pouvait guérir toutes les blessures." p18
 
 "J’aimais la nature et sa parfaite indifférence. Sa façon d’appliquer son plan précis de survie et de reproduction, quoi qu’il puisse se passer chez moi. Mon père démolissait ma mère et les oiseaux s’en foutaient. Je trouvais ça réconfortant. Ils continuaient de gazouiller. » (p. 60 et 61)"

Voir les commentaires

Ni d'Eve ni d'Adam de Amélie NOTHOMB

C'est dans la cadre de notre Club de lecture dont le thème est Amélie Nothomb que j'ai choisi de lire son autobiographie.

En effet, l'auteure relate son expatriation japonaise qu'elle avait déjà abordée dans "Stupeurs et tremblements".

Une histoire d'amitié puis d'amour entre deux étudiants de cultures différentes qui nous permet de découvrir le Japon, le courage de ce peuple pour qui l'ascension du Mont Fuji est un acte de foi national.

Un japon perfectionniste presque inhumain.

Un japon où la pression est terrible sur les enfants qui a 5 ans passent un examen et qui, selon le résultat, entreront dans une bonne école ou non ce qui déterminera leur avenir.

Un livre très bien écrit qui m'a réconciliée avec A.N. Et une belle fin émouvante.

 

Voir les commentaires

Vous avez dit Barbe bleue ?

Barbe bleueou le conte de Perrault revisité par la dame aux chapeaux...

Je m'étais promis de relire Amélie Nothomb parce qu'une collègue m'en avait dit du bien et qu'elle vient chaque année à une rencontre littéraire qui se déroule au bord du lac d'Annecy..

C'est chose faite avec ce petit roman Barbe bleue qui a fait la rentrée littéraire de 2012.

Et bien je ne suis pas déçue ! C'est l'histoire de Saturnine qui après une belle galère trouve une colocation inespérée en plein Paris à 500 euros pour 40 M2. Elle sait que les colocataires précédentes (toutes des femmes) ont mystérieusement disparues mais qu'importe elle a le goût du risque notre héroine... Son hôte Elmirio est bien mystérieux et puis il y a cette chambre noire, interdite... 

Ce que j'ai aimé dans ce livre : une véritable joute verbale, toute en finesse. Et puis le champagne qui coule à flot !

Ce que j'ai moins aimé : le manque d'action.

Un livre somme toute qui se lit bien, agréable.

Je crois que j'irais à la rencontre d'Amélie lors de sa prochaine visite à Annecy..!

Voir les commentaires

Prélude de cristal de Bernard TIRTIAUX

prelude-de-cristal.png     Le résumé: Léna, jeune harpiste bourgeoise, est engagée dans un orchestre symphonique composé uniquement d'hommes.

    Lors d'un concert donné à Bruxelles, Léna est confrontée à la révolte des mineurs et des verriers belges, nous sommes en mai 1886. Elle rencontre Lazare, souffleur de verre, dont elle tombe éperdument amoureuse mais leurs chemins ne vont cesser de se croiser, sa vie n'étant faite que de voyages, de rencontres, d'amitié, d'amours, de deuils et de joie.

    Mon Avis: Cette histoire, basée sur des faits historiques, aborde de nombreux sujets: Les émeutes de 1886 et la corporation des verriers, la misogynie contre laquelle lutte sans cesse Léna, le monde du cirque et sa grande famille, la culture des indiens d'Amérique, l'adoption mais aussi bien sûr le monde de la musique et particulièrement le travail du harpiste tout cela sur fond d'enquête "policière".

    L'écritue est très soignée, tout en couleur et en musique et on peut trouver surprenant que ce roman soit écrit par un homme!

    Je vous conseille tout particulièrement "Le passeur de lumière" du même auteur.

"Prélude de cristal" de Bernard Tirtiaux- Livre de poche - 333 pages.

Voir les commentaires