Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #litterature britannique catégorie

Le Châle de Cachemire de Rosie THOMAS ♥ ♥ ♥

 

 

 

 

     Au décès de leur père les 3 enfants débarrassent la maison familiale. Mair, la plus jeune découvre, au fond d’un tiroir, un magnifique châle plié dans un papier de soie.

    « Elle fut d'abord éblouie par la beauté des couleurs, un mélange de bleus argentés et de verts, la distillation de l'eau d'un lac et de ciels de printemps, avec des éclats de lavande et de vermillon, comme des fleurs piquées dans les profondeurs. Elle regarda de plus près et vit la subtilité du dessin tissé ; de somptueux motifs en forme de larmes, aux courbes parfaites, des frondes de fougères, des tiges ramifiées et de minuscules fleurs à cinq pétales. (…) le châle était si léger qu'il semblait flotter dans l'air. »

A qui appartient ce châle ?

Comment Nerys, la grand-mère peu argentée, aurait-elle pu s'offrir un objet d'un tel prix ?

Mair va tenter de reconstituer la vie de ce châle en parcourant l’Inde.

Le récit de l’auteur va être mené comme une enquête où seul le lecteur aura toutes les données.

Tour à tour, nous allons suivre Nerys et ses amies, Caroline et Myrtle expatriés en Inde dans les années 1940 mais aussi Mair, Karen et Bruno qui sillonnent l’Inde actuelle.

Durant ces histoires qui  se mêlent et se complètent, le lecteur découvre des personnages volontaires et battants qui se relèvent devant chaque obstacle.

Des passages haletants, des paysages grandioses, des couleurs chaudes, une histoire bien menée qui nous emporte dans les ruelles du Cachemire.

Un beau roman étayé de vérités car l’auteur s’est acheminé sur les chemins montagneux du Ladakh à Srinagar. Elle a fréquenté les teinturiers, les tisserands et les brodeurs. De plus son beau-frère né en Inde de parents missionnaires gallois a largement influencé le contenu de son livre.

Un roman facile à lire, rien de mieux pour cet été caniculaire !

Voir les commentaires

Au paradis des manuscrits refusés de Irving FINKEL

 Un roman totalement décalé, loufoque et plein d'humour avec des personnages hors norme.

En plein coeur de la campagne anglaise, une bibliothèque récupère tous les manuscrits refusés à la publication par les éditeurs. Cette immense bibliothèque est fermée au public.

Les  chercheurs et bibliothécaires qui y travaillent prennent à coeur leur mission. ils sont attachants mais atypiques. Ils défendent l'idée qu'il existe une quantité de bonnes histoires qui hélas ne rencontreront jamais de lecteurs.

Ce roman amène à une réflexion sur l'édition. Sous prétexte de ne pas être suffisamment commerciaux, de ne pas correspondre à ce qu'attendent les lecteurs, pas assez dans les normes, les maisons d'édition refusent des romans qui peuvent être intéressants.

Ce roman ne refera pas le monde littéraire mais il m'a fait sourire voire rire.

Ce sont sa première de couverture et son texte en 4ème qui m'ont attirée.  

Un roman dont l'humour anglais devrait faire rire ceux qui sont moins difficiles que moi!!!

Par contre j'ai trouvé ce livre un peu décousu avec des chapitres qui ne se tiennent pas mais cela passe..

C'est aussi une belle déclaration d'amour aux livres de tous les genres.

 

Ce livre m'a fait repenser au liseur de 6h47 (je crois), qui vole des livres qui vont au pilon.

 

Voir les commentaires

L'affaire Lolita de Penelope FITZGERALD

Florence Green, habitante de Hardborough, petit village du Suffolk, décide de racheter une vieille maison abandonnée pour y ouvrir sa librairie. Cela ne plaît pas à tout le monde, et en particulier aux notables du coin. Rares soutiens des uns, médisances des autres, Florence s’accroche pour que son commerce fonctionne. L’affaire « Lolita », le roman de Nabokov, n’est qu’un prétexte, car il n’occupe qu’une part risible dans ce livre : la snob Violet Gamard se plaint de l’embouteillage que crée dans la rue ce livre exposé dans la vitrine de The old House, ce qui ralentirait ses courses ! Là n’est pas vraiment le problème, quand on veut arriver à ses fins, tous les moyens sont bons, et Florence sera contrainte de mettre la clé sous la porte, une nouvelle loi réquisitionnant des bâtiments historiques ayant été inoccupés pendant 5 ans, même s’ils sont à présent habités. 
Perfidies, ragots, jugements, Penelope Fitzgerald décrit très bien cette lutte de classes et cette ambiance malsaine et observatrice des petites bourgades. 
A noter : Penelope Fitzgerald est décédée en 2000 et ce roman date de 1978. Il n’a été traduit au Quai Voltaire qu’en 2006. L’histoire se déroule en 1959 dans le sud-est de l’Angleterre. Il est intéressant de découvrir que les librairies les plus reculées pouvaient aussi avoir un espace bibliothèque de prêt, constitué de livres apportés par une firme londonienne. « Les livres disponibles en prêt étaient divisés en trois catégories : A, B, et C. A représentait ceux qui étaient très demandés ; B, ceux qui l’étaient médiocrement ; et C, ceux dont les titres, déjà anciens, faisaient l’objet d’une demande quasi nulle. Pour chaque A emprunté, elle devait prendre trois B et un grand nombre de C. Si elle payait plus cher, elle aurait davantage de A, mais elle aurait à gérer une croissance exponentielle de B (médiocres) et de C (l’horreur). » (P.66)
Bref, un petit roman sympathique sur les mentalités villageoises, et 50 ans plus tard, c’est encore souvent semblable !

Il m'a donné envie de lire le roman sulfureux de Nabokov que le bibliothécaire d'Annecy m'a ressorti du magasin pour l'occasion. Voir article suivant...

Voir les commentaires

L'opticien de Lampedusa de Emma-Jane KIRBY ♥ ♥ ♥

" Là, là-bas, des centaines. Les bras tendus, ils crachent, hoquettent, s'ébrouent comme une meute suppliante. Ils se noient sous mes yeux et je n'ai qu'une question en tête : comment les sauver tous ? " extrait 4ème de couverture.

"Si le vent s'était levé. S'il n'avait pas été qu'une simple brise. S'il avait provoqué la mer jusqu'à déchainer sa colère, soulevant des vagues furieuses. Si seulement..." extrait

Le héros de cette histoire vraie vit à Lampedusa, la minuscule île italienne qui depuis les printemps arabes voit échouer chaque année sur ses plages des milliers de migrants - vivants ou morts. Quinquagénaire, c'est un homme bien, attentif à sa femme, soucieux de ses enfants. Il tient un commerce d'optique. Harcelé par les charges qui ne cessent d'augmenter, il s'inquiète chaque année de devoir mettre la clé sous la porte. À part ça, ce Napolitain est heureux à Lampedusa où il a choisi de s'installer.

"Emma-Jane Kirby, journaliste à la BBC, a écrit ce roman d'après l'interview qu'elle a réalisée de cet homme qui, en 2013, se trouvait en mer quand cinq cents Érythréens ont fait naufrage. Elle a choisi de ne pas donner de prénom à son personnage. Elle l'appelle «l'opticien»." extrait du Figaro.

Voir les commentaires

la petite boulangerie du bout du monde de Jenny COLGAN

la petite boulangerie du bout du monde de Jenny COLGAN

Un roman d'été très agréable, plein de tendresse et de surprises!

Rien ne va plus pour Polly Waterford car la société qu'elle gérait vient de faire faillite et son couple est au plus mal. Aussi la jeune femme décide de partir loin, elle emménage en Cornouailles à Mount Polbearne, un tout petit village installé sur une île dont l'accès est submersible par maréee haute...

Là bas, elle fait la connaissance de personnages sympathiques comme Tarnie et son équipage de pêcheurs, Huckle l'apiculteur américain, Reuben le riche fantaisiste... Peu à peu elle retrouve goût à la vie, notamment grâce à Neil, un macareux qu'elle soigne et auquel elle s'attache.

D'abord par plaisir personnel, Polly confectionne du pain puis elle en fait une vraie vocation, aidant l'ancienne boulangère acariâtre Gillian Manse qu'elle va peut être réussir à amadouer...

Devant tous les obstacles, que va devenir Polly ? Va t'elle rester seule à Mount Polbearne ?

Si vous commencez ce roman d'été prévoyez de ne rien faire d'autre !!! Et vous allez peut être essayer les recettes proposées en fin de roman !

Voir les commentaires

La fille du train de Paula HAWKINS

La fille du train de Paula HAWKINS

Chaque jour, entre la banlieue où elle vit et Londres, Rachel prend le train matin et soir à heures fixes. Chaque jour elle s'assoit à la même place et observe toujours la même maison. "Jess et Jason" est le nom qu'elle a donné à ses occupants. Elle les imagine heureux comme elle a pu l'être dans le passé, jusqu'au jour où elle aperçoit Jess dans son jardin avec un autre homme que son mari. Déstabilisée de voir ce couple modèle s'effriter comme le sien, elle cherche à en savoir plus sur ce couple. Quelques jours plus tard, elle découvre la photo de Jess dans le journal. La jeune femme de son vrai nom Megan Hipwelle a disparu...

Un roman thriller assez prenant malgré des longueurs et une fin décevante à mon goût.

Voir les commentaires

Juste retour des choses de Jeffrey ARCHER

Juste retour des choses de Jeffrey ARCHER

Emma Clifton espère bien remplacer Ross Buchanan à la présidence de la compagnie maritime Barrington. Mais Don Pedro Martinez compte faire élire son pantin, le major Alex Fisher, pour couler l'affaire familiale.



À Londres, Jessica, la fille adoptive d'Emma et Harry, organise son mariage avec un certain Clive Bingham. Les deux familles sont ravies, jusqu'à ce que la mère de Clive reçoive la visite d'une vieille connaissance, Lady Virginia Fenwick, qui se fera un plaisir de semer la discorde entre les deux familles.



C'est alors que l'arrivée d'un parfait inconnu, Cedric Hardcastle, au conseil d'administration de la firme Barrington cause un raz-de-marée qui changera la vie des Barrington et des Clifton. Qui Hardcastle soutiendra-t-il à la présidence du groupe ? Emma ou Alex Fisher ?

Histoire un peu compliquée sans grand intérêt. Deux arbres généalogiques nous aident à situer les personnages...

Voir les commentaires

Les cinq quartiers d'orange de Joanne HARRIS

Les cinq quartiers d'orange de Joanne HARRIS

C'est l'histoire de Mirabelle Dartigen et de ses trois enfants, cela se déroule de nos jours avec des flash back durant la deuxième guerre mondiale.

Mirabelle est une jeune veuve de guerre, elle tient un bar dans le village des Laveuses au bord de la Loire à 15 kms d'Angers, elle adore cuisiner et exploite tout ce que son jardin produit. C'est une mère non aimante, très dure avec ses trois enfants, absolument pas sociale avec les villageois où chacun se surveille, s'espionne en présence des allemands. Elle a très nombreux maux de tête souvent occasionnés par l'odeur de l'orange. Ces maux sont s'y violents qu'elle se soigne à la morphine et reste régulièrement alitée.

Ses trois enfants sont: Cassis l'aîné, l'homme de la famille mais timide et pas très téméraire, Reine-Claude la coquette qui rêve d'être artiste, et Framboise la bouche de plus à nourrir, elle n'a peur de rien et est curieuse de tout.

A la mort de Mirabelle, Cassis reçoit la ferme de la famille car Mirabelle aurait voulu que Cassis reste à la ferme mais il est parti sur Paris; Reinette hérite du contenu de la cave dont la valeur est inestimable et Framboise hérite du cahier-journal de recettes sans valeur ainsi que d'un bocal contenant une grosse truffe noire.

Très attachée à la ferme familiale, Framboise décide de la racheter à son frère, elle la rénove car elle a été partiellement brûlée et vient s'y installer à l'âge de 65 ans sous son nom de veuve Françoise Simon. Aucun villageois ne fait de lien entre Mirabelle Dartigen qui avait fui le village et sa fille, Framboise Dartigen veuve Simon. Framboise ouvre une crêperie qui a vite du succès grâce à ses recettes innovantes. Mais le succès de son entreprise fait des jaloux et son petit-fils dont l'épouse est critique gastronomique veut par tous les moyens récupérer le cahier de recettes de sa grand-mère ce que refuse Framboise malgré les menaces.

Framboise, vraie mamie gâteau, se met alors à se replonger dans le passé, les souvenirs de ses 9 ans resurgissent. On découvre une petite fille naïve et insouciante malgré les évènements graves qui se passent autour d'elle.


L'intrigue est bien menée car il faut attendre les dernières pages pour y apprendre les secrets et les non-dits qui hantent nos personnages et comprendre les différentes attitudes des personnages.


Enfin l'évocation de la cuisine et des recettes nous font saliver!

Voir les commentaires

Serpent de lune de Penelope LIVELY

  serpent-de-lune.jpg 

         Penelope Lively est une romancière britannique née au caire en 1933. Elle a obtenu le booker Pritze pour "Serpent de lune" paru chez Stock en 1989. 

        Résumé: Claudia est une vieille femme qui, sur son lit d'hôpital, se souvient des moments les plus forts de sa vie.

        Elle nous raconte sa vie tumultueuse et riche de reporter, chroniquant les faits historiques de différents pays où elle a vécu. Elle a séjourné en Egypte pendant la guerre; à Londres époque de ses amours avec Jasper dont elle a une fille; à Paris où elle rencontre Laszlo, réfugier Hongrois dont elle va s'occuper comme un fils adoptif.

        Elle nous parle beaucoup de son frère, son alter ego, aux relations quasi incestueuses et de son premier amour mort à la guerre.

        Tous les souvenirs évoqués par Claudia, racontés de façon non chronologique, s'enchevêtrent comme un puzzle que le lecteur reconstitue au fil de sa lecture.

        Le récit désordonné des bribes de vie de Claudia peut perturber la lecture des premiers chapitres mais donne beaucoup d'intérêt à la découverte du personnage de Claudia.

        Roman intéressant, bien écrit, de "bon niveau". 

Voir les commentaires

Le monde de Ben de Doris LESSING ♥ ♥

monde-de-ben.jpg

     Résumé: Ben est un être à part, semi-monstre aux particularités quasi    inhumaines, Ben a un côté primitif: il mord, grogne aime la viande fraîche et n'a aucune hygiène.

     Pourtant cet homme de 18 ans qui en paraît 40 est à la merci de toute personne qui lui voue un peu de gentillesse. Il est civilisé et comprend bien plus de chose que ce qu'il laisse croire.

      C'est ainsi que vivant entre une vieille dame et une prostituée, il va être confronté à la méchanceté des gens et se retrouver convoyeur de drogue à son insu. 

      Mon avis: Ce petit roman nous donne un aperçu de ce que peuvent être nos propres réactions face à ce qui sort de l'ordinaire. On y trouve l'intolérance, la moquerie, le rejet de la différence, l'exploitation du faible par le plus fort mais aussi l'amour, la tendresse et la générosité.

Ce roman fait suite au " Cinquième enfant" du même auteur dans lequel l'enfance de Ben a été racontée. 

Voir les commentaires

1 2 > >>