Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

litterature britannique

Le murder club du jeudi de Richard OSMAN

 

       Connaissez-vous le 'cosy crime', le roman noir qui ne fait pas peur ? Miss Marple, la célèbre enquêtrice mise en scène par Agatha Christie, en est une égérie. Les Editions du Masque, son éditeur historique, publient en France Le Murder club du jeudi, de Richard Osman. Phénomène d’édition, il s'agit là de la troisième meilleure vente de tous les temps en Grande-Bretagne après la saga des Harry Potter et Da Vinci Code

          Dans ce livre, un groupe de retraités se rassemble chaque jeudi pour réfléchir à des affaires non résolues et essayer d’en percer l’énigme. Un jour, le directeur de leur village de retraite est retrouvé assassiné dans la cuisine. Elisabeth, Joyce, Ibrahim et Ron vont tenter de résoudre cette énigme.

         C'est un roman d'enquête soft, il y a peu de violence et pas de détails glauques. dans le "cosy crime", les enquêteurs sont souvent des amateurs et les histoires se déroulent principalement à la campagne. Le tout  est imprégné d'humour anglais.

       C'est une littérature d'actualité qui permet de s'évader de la morosité et de l'ambiance actuelle...

       Un livre à lire avec un thé et dans un rocking chair!!!

 

Voir les commentaires

Le syndrome d' accent étranger de Mariam SHEIK FAREED

         Chaque soir, Alex rentre de son travail de cuisinier en métro. Son ordi l'accompagne tout le temps et malheureusement ce soir-là il l'oublie dans le métro.

        C'est Désiré qui trouve l'ordi sous son siège. Il l'ouvre et découvre le début d'une histoire. C'est décidé , il rendra l'ordi à son propriétaire lorsque celui-ci aura terminé le roman commencé!

        Débute alors un échange entre ces deux personnages.

        Désiré est Mauricien et balayeur dans les rues de Paris. Avec l'aide de Marie, bénévole à la soupe populaire, il va aider Alex à terminer son roman. Bien qu'ils soient issus de deux mondes totalement différents une relation basée sur la parole et la passion d'écrire va s'établir.... Le personnage principal du roman inachevé est Sophie van Em Meer. A la suite d'un trauma crânien, elle ne reconnaît plus sa voix...

        Un roman-conte moderne très humain. Une histoire dans l'histoire qui de ce fait aborde plusieurs niveaux de sociétés ( mauriciens, parisiens aisés ou non, bénévoles...). Un livre poétique qui nous emporte dans les îles.

        Le syndrome de l'accent étranger (en anglais : Foreign Accent Syndrome, souvent rapporté sous l'abréviation de FAS) est une affection médicale rare qui se produit généralement comme un effet indésirable  d'un choc à la tête ou d'une blessure au cerveau. De 1941 à 2006, 50 cas ont été rapportés dans le monde.

Voir les commentaires

L'invitation de Elizabeth DAY

 

        Ce sont plus de 300 invités qui répondent à l'invitation de Ben Fitzmaurice pour ses 40 ans. Tout le gratin britannique ainsi que les parasites sont là...

       Martin Gilmour, le meilleur ami d'enfance de Ben et son épouse Lucy sont présents. Martin est issu de la petite classe mais est un élève boursier brillant, il est mal dans sa peau et taiseux; alors que Ben est né dans une famille aristocratique richissime, il est sûr de lui et charismatique.

      Mais que s'est il passé durant cette soirée pour que Martin soit convoqué au commissariat trois semaines après cette fête???

      Des personnages antipathiques; une intrigue prenante qui repose sur des non-dits et des mensonges; des sentiments très complexes; des vérités qui tombent et font mal...

     Un thriller psychologique très bien construit sur fond de de lutte des classes, d'argent, de jalousies, d'amitiés et d'ambitions. Un jeu entre pouvoirs et séduction comme les anglais savent si bien le faire!

     Je n'en dirai pas davantage et vous conseille de ne pas lire la 4ème de couverture qui à mon avis, en dévoile trop.

Voir les commentaires

Ceux qu'on aime de Victoria HISLOP

 

      Themis Koralis, le personnage principal, nous fait découvrir  l'historique passionnante de la Grèce de 1930 à nos jours.

      Alors que la Grèce vient d'être libérée de l'occupation allemande, la guerre civile entre communistes et conservateurs éclate et la junte militaire prend le pouvoir. Nous sommes à Athènes, la magnifique demeure de la famille des Koralis s'effondre suite aux multiples secousses sismiques et à l'absence d'entretien par manque d'argent. Sans domicile, la famille Koralis (la mère et ses 4 enfants) s'installe chez la grand-mère paternelle. La mère ne résiste pas à ce désastre et est internée alors que ses enfants sont jeunes. Élevés par cette grand-mère aimante, les enfants ne connaîtront pas leur mère, ni leur père partit en Amérique.

      Ce roman débute lors l'anniversaire de Themis âgée de 90 ans. Thémis est la petite dernière des 4 enfants, elle a toujours tue son passé à ses enfants et petits-enfants mais l'âge avançant, elle se décide à dévoiler sa vie à ses 2 plus jeunes petits-enfants. Alors que tous les membres de la famille pensaient que Themis était apolitique, Nikos et Popi vont découvrir un personnage très engagé, combattante communiste....

      Une vie bousculée entre batailles sanglantes des années 1940, dictature des colonels et conflits d'idées politiques au sein de la famille.

      Un roman très intéressant à la lecture très agréable; une façon de rentrer dans l'histoire sans effort...

      Un très bel hommage à tous ceux qui ont lutté pour sauvegarder leurs droits et leur liberté.

Voir les commentaires

L'intérêt de l'enfant de Ian McEWAN

Fiona Maye est juge en affaires familiales. Passionnée par son travail, elle délaisse son mari qui la menace "d'aller voir ailleurs" (dixit l'auteur). Heureusement, l'auteur nous replonge rapidement dans le sujet principal du livre: le métier de cette jolie femme de 60 ans qui a pour mission de donner son jugement sur des questions vitales concernant le destin d'enfants. C'est l'affaire Adam Henry qui va accaparer toute l'attention de Fiona. Cet adolescent atteint de leucémie, enfant de témoins de Jéhovah, refuse la transfusion sanguine qui peut le sauver. Fiona va devoir trancher et aller contre ou pas les idées de la famille......

Un petit roman intéressant dans lequel affaires judiciaires et affaires personnelles se confrontent.

"Lois écrites et lois morales diffèrent... et la conscience morale tient une part non négligeable dans les décisions prises par un juge."

Voir les commentaires

Le Châle de Cachemire de Rosie THOMAS ♥ ♥ ♥

 

 

 

 

     Au décès de leur père les 3 enfants débarrassent la maison familiale. Mair, la plus jeune découvre, au fond d’un tiroir, un magnifique châle plié dans un papier de soie.

    « Elle fut d'abord éblouie par la beauté des couleurs, un mélange de bleus argentés et de verts, la distillation de l'eau d'un lac et de ciels de printemps, avec des éclats de lavande et de vermillon, comme des fleurs piquées dans les profondeurs. Elle regarda de plus près et vit la subtilité du dessin tissé ; de somptueux motifs en forme de larmes, aux courbes parfaites, des frondes de fougères, des tiges ramifiées et de minuscules fleurs à cinq pétales. (…) le châle était si léger qu'il semblait flotter dans l'air. »

A qui appartient ce châle ?

Comment Nerys, la grand-mère peu argentée, aurait-elle pu s'offrir un objet d'un tel prix ?

Mair va tenter de reconstituer la vie de ce châle en parcourant l’Inde.

Le récit de l’auteur va être mené comme une enquête où seul le lecteur aura toutes les données.

Tour à tour, nous allons suivre Nerys et ses amies, Caroline et Myrtle expatriés en Inde dans les années 1940 mais aussi Mair, Karen et Bruno qui sillonnent l’Inde actuelle.

Durant ces histoires qui  se mêlent et se complètent, le lecteur découvre des personnages volontaires et battants qui se relèvent devant chaque obstacle.

Des passages haletants, des paysages grandioses, des couleurs chaudes, une histoire bien menée qui nous emporte dans les ruelles du Cachemire.

Un beau roman étayé de vérités car l’auteur s’est acheminé sur les chemins montagneux du Ladakh à Srinagar. Elle a fréquenté les teinturiers, les tisserands et les brodeurs. De plus son beau-frère né en Inde de parents missionnaires gallois a largement influencé le contenu de son livre.

Un roman facile à lire, rien de mieux pour cet été caniculaire !

Voir les commentaires

Au paradis des manuscrits refusés de Irving FINKEL

 Un roman totalement décalé, loufoque et plein d'humour avec des personnages hors norme.

En plein coeur de la campagne anglaise, une bibliothèque récupère tous les manuscrits refusés à la publication par les éditeurs. Cette immense bibliothèque est fermée au public.

Les  chercheurs et bibliothécaires qui y travaillent prennent à coeur leur mission. ils sont attachants mais atypiques. Ils défendent l'idée qu'il existe une quantité de bonnes histoires qui hélas ne rencontreront jamais de lecteurs.

Ce roman amène à une réflexion sur l'édition. Sous prétexte de ne pas être suffisamment commerciaux, de ne pas correspondre à ce qu'attendent les lecteurs, pas assez dans les normes, les maisons d'édition refusent des romans qui peuvent être intéressants.

Ce roman ne refera pas le monde littéraire mais il m'a fait sourire voire rire.

Ce sont sa première de couverture et son texte en 4ème qui m'ont attirée.  

Un roman dont l'humour anglais devrait faire rire ceux qui sont moins difficiles que moi!!!

Par contre j'ai trouvé ce livre un peu décousu avec des chapitres qui ne se tiennent pas mais cela passe..

C'est aussi une belle déclaration d'amour aux livres de tous les genres.

 

Ce livre m'a fait repenser au liseur de 6h47 (je crois), qui vole des livres qui vont au pilon.

 

Voir les commentaires

L'affaire Lolita de Penelope FITZGERALD

Florence Green, habitante de Hardborough, petit village du Suffolk, décide de racheter une vieille maison abandonnée pour y ouvrir sa librairie. Cela ne plaît pas à tout le monde, et en particulier aux notables du coin. Rares soutiens des uns, médisances des autres, Florence s’accroche pour que son commerce fonctionne. L’affaire « Lolita », le roman de Nabokov, n’est qu’un prétexte, car il n’occupe qu’une part risible dans ce livre : la snob Violet Gamard se plaint de l’embouteillage que crée dans la rue ce livre exposé dans la vitrine de The old House, ce qui ralentirait ses courses ! Là n’est pas vraiment le problème, quand on veut arriver à ses fins, tous les moyens sont bons, et Florence sera contrainte de mettre la clé sous la porte, une nouvelle loi réquisitionnant des bâtiments historiques ayant été inoccupés pendant 5 ans, même s’ils sont à présent habités. 
Perfidies, ragots, jugements, Penelope Fitzgerald décrit très bien cette lutte de classes et cette ambiance malsaine et observatrice des petites bourgades. 
A noter : Penelope Fitzgerald est décédée en 2000 et ce roman date de 1978. Il n’a été traduit au Quai Voltaire qu’en 2006. L’histoire se déroule en 1959 dans le sud-est de l’Angleterre. Il est intéressant de découvrir que les librairies les plus reculées pouvaient aussi avoir un espace bibliothèque de prêt, constitué de livres apportés par une firme londonienne. « Les livres disponibles en prêt étaient divisés en trois catégories : A, B, et C. A représentait ceux qui étaient très demandés ; B, ceux qui l’étaient médiocrement ; et C, ceux dont les titres, déjà anciens, faisaient l’objet d’une demande quasi nulle. Pour chaque A emprunté, elle devait prendre trois B et un grand nombre de C. Si elle payait plus cher, elle aurait davantage de A, mais elle aurait à gérer une croissance exponentielle de B (médiocres) et de C (l’horreur). » (P.66)
Bref, un petit roman sympathique sur les mentalités villageoises, et 50 ans plus tard, c’est encore souvent semblable !

Il m'a donné envie de lire le roman sulfureux de Nabokov que le bibliothécaire d'Annecy m'a ressorti du magasin pour l'occasion. Voir article suivant...

Voir les commentaires

L'opticien de Lampedusa de Emma-Jane KIRBY ♥ ♥ ♥

" Là, là-bas, des centaines. Les bras tendus, ils crachent, hoquettent, s'ébrouent comme une meute suppliante. Ils se noient sous mes yeux et je n'ai qu'une question en tête : comment les sauver tous ? " extrait 4ème de couverture.

"Si le vent s'était levé. S'il n'avait pas été qu'une simple brise. S'il avait provoqué la mer jusqu'à déchainer sa colère, soulevant des vagues furieuses. Si seulement..." extrait

Le héros de cette histoire vraie vit à Lampedusa, la minuscule île italienne qui depuis les printemps arabes voit échouer chaque année sur ses plages des milliers de migrants - vivants ou morts. Quinquagénaire, c'est un homme bien, attentif à sa femme, soucieux de ses enfants. Il tient un commerce d'optique. Harcelé par les charges qui ne cessent d'augmenter, il s'inquiète chaque année de devoir mettre la clé sous la porte. À part ça, ce Napolitain est heureux à Lampedusa où il a choisi de s'installer.

"Emma-Jane Kirby, journaliste à la BBC, a écrit ce roman d'après l'interview qu'elle a réalisée de cet homme qui, en 2013, se trouvait en mer quand cinq cents Érythréens ont fait naufrage. Elle a choisi de ne pas donner de prénom à son personnage. Elle l'appelle «l'opticien»." extrait du Figaro.

Voir les commentaires

la petite boulangerie du bout du monde de Jenny COLGAN

la petite boulangerie du bout du monde de Jenny COLGAN

Un roman d'été très agréable, plein de tendresse et de surprises!

Rien ne va plus pour Polly Waterford car la société qu'elle gérait vient de faire faillite et son couple est au plus mal. Aussi la jeune femme décide de partir loin, elle emménage en Cornouailles à Mount Polbearne, un tout petit village installé sur une île dont l'accès est submersible par maréee haute...

Là bas, elle fait la connaissance de personnages sympathiques comme Tarnie et son équipage de pêcheurs, Huckle l'apiculteur américain, Reuben le riche fantaisiste... Peu à peu elle retrouve goût à la vie, notamment grâce à Neil, un macareux qu'elle soigne et auquel elle s'attache.

D'abord par plaisir personnel, Polly confectionne du pain puis elle en fait une vraie vocation, aidant l'ancienne boulangère acariâtre Gillian Manse qu'elle va peut être réussir à amadouer...

Devant tous les obstacles, que va devenir Polly ? Va t'elle rester seule à Mount Polbearne ?

Si vous commencez ce roman d'été prévoyez de ne rien faire d'autre !!! Et vous allez peut être essayer les recettes proposées en fin de roman !

Voir les commentaires

1 2 > >>