Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #litterature finlandaise catégorie

Baby Jane de Sofi OKSANEN

baby-jane1.jpg

A Helsinki, dans les années 90, Piki fréquente les bars, vole des voitures, paraît dans la presse  tout cela avec insouciance. C'est une jeune fille "Punk and Rock".

Sept ans plus tard, Piki n'est plus la même. Elle est craintive, se cache, s'enferme dans son appartement accablée par de terribles crises d'angoisse, elle est en perdition et n'a plus d'argent.

Avec la narratrice, son ancien amour, Piki va mettre en place un gagne-pain sans sortir de chez elle. Elles vont toutes les deux utiliser le service du téléphone rose pour exploiter les pulsions les plus folles des hommes. Piki va utiliser sa voix enjoleuse et son amie trouver et expédier tous les objets loufoques demandés...

 

Dans ce nouveau roman, l'auteur relate la maladie psychique, le corps, la marginalité, la honte, le sexe, l'homosexuatlité féminine, la jalousie, la culpabilité; des thèmes déjà abordés dans ses précedents romans notamment dans "Purge".

Personnellement, j'ai beaucoup moins apprécié ce dernier roman un peu trop tourné sur l'homosexualité et le mal être. Roman dérangeant.

Voir les commentaires

Quand les colombes disparurent de Sofi OKSANEN ♥ ♥

quand-les-colombes.jpg                                                        

Résumé:

     1941: L'Estonie accueille les troupes allemandes qui délivrent le pays des Soviétiques.

     Les deux cousins Roland et Edgar ont déserté l'Armée Rouge et participent à la résistance Estonnienne.

     Roland, dont l'épouse est décédée, combat l'envahisseur clandestinement.Edgar de son côté, prend de l'importance en divulgant les informations recueillies lorqu'il travaillait avec les Soviétiques au Ministère de l'Intérieur. Il utilise un faux nom, Eggert Fürst, devient défenseur du régime nazi.

     Quant à Juudit, la femme d'Edgar, elle tombe amoureuse d'un officier allemend.

     1963: L'Estonie, est une des nombreuses Républiques Socialistes Soviétiques sous le joug de l'autorité soviétique et les partisans du régime allemand sont recherchés.

     Le camarade Parts fait des recherches pour écrire un récit au nom de la gloire des Soviétiques. Il découvre un journal dans lequel apparaît le nom de Roland. Sa carrière étant compromise, Parts est prêt à tout pour sauver sa situation...

     Mais qui se cache sous le nom de Parts?

Mon avis:Comme dans son 1er roman "Purge", Sofi Oksanen s'appuie sur le récit de vie de plusieurs personnages qui sont très impliqués dans l'histoire de leur pays.

     Roland, fidèle à ses idées sera emprisonné; Edgar, l'opportuniste n'hésite pas à retourner se veste et Juudit, la mal mariée, vit un amour interdit.

     L'auteur écrit son récit en alternant les périodes de façon très bien construite.

     Ce roman n'en reste pas moins difficile,non à cause de l'écriture qui est claire, bien traduite, mais par l'accumulation d'informations qui ne sont pas toujours entièrement dévoilées. C'est au lecteur d'interpréter les faits.

     Ce roman se lit avec moins d'émotions que Purge mais est plus approffondit au niveau de l'histoire de l'Estonie.

     Personnellement, après "Les vaches de Staline" et "Quand les colombes disparurent"; ma péférence se tourne vers "Purge"...

Voir les commentaires

"Purge" de Sofi OKSANEN

PRIX FEMINA ETRANGER 2010

C'est mon livre fétiche de l'année 2011 et j'espère vous donner envie de le lire...

    purge--auteur-copie-1.jpg

 

   Purge est un livre très dense, d'une complexité et d'une force dont on ne sort pas indemme. Le commenter s'avère difficile car il ne faut pas en dévoiler le récit.

   J'ai trouvé le début du livre ardu (mais il faut insister) car la mise en place est minutieuse et pleine de détails. La rencontre entre Zara et Aliide est assez surprenante et on ne comprend pas où l'auteur veut en venir mais on sent plein de choses.... L'atmosphère est pesante avec ses huit-clos mais la suite est prenante, nous baladant d'une époque à une autre, et d'un endroit à un autre (Vladivostok, Berlin et l'ouest de l'Estonie).

    Au fur et à mesure, la pelote de laine se déroule, les secrets se révèlent et tout devient clair.     La rencontre des deux femmes estoniennes est le centre du roman, leur psychologie complexe (jalouses, haineuses, faibles, soumises,...), c'est le point de convergence de l'histoire d'un pays qui a longtemps connu la soumission.

       J'ai savouré la part de mystère qui nous émoustille jusqu'à la dernière page.

       De cette lecture, j'en suis sortie très troublée.

 

Un petit peu d'histoire ...

    carte-pays-baltes-copie-1.png

1920: Constitution de le république d'Estonie

1941: Occupation par l'Allemagne

1944: L'armée rouge prend le contrôle avant que l'Estonie ne soit rattachée à l'Union Soviétique

1991: l'indépendance est rétablie

 

    Pour mieux comprendre ce qui s’est passé dans ces pays une carte des années 20 nous montre les deux pays pris en étau entre l’Allemagne belliqueuse et expansionniste et la Russie soviétique prête à faire main basse sur la Pologne, la Finlande et les Pays Baltes

    La Lettonie connaît quelques années d’indépendance pendant lesquelles le niveau de vie croît, la vie est douce, la jeunesse studieuse (le plus fort taux d’étudiants de l’Europe de cette période).
La signature du
Pacte Germano-Soviétique
va marquer la fin de cette indépendance et pendant 50 ans les Pays Baltes vont connaître invasions barbares et oppression politique sous le joug communiste.
Ce sont trois vagues qui vont se succéder : L’URSS occupe les territoires sitôt le Pacte signé, la population subit une première vague d’arrestations, exécutions, déportations. Les familles, les individus sont convoyés vers la Sibérie, vers des camps de travail ou des Kolkhozes. (sources wikipédia).

    Sur un blog, un article donnait: Sandra Kalniete "En escarpins dans les neiges de Sibérie" en lecture complémentaire de Purge. Ce serait un récit poignant de cette époque historique.

     Alors.... Convaincues???

 

Voir les commentaires