Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #litterature francaise catégorie

L'adieu à la femme rouge de Vénus KHOURY-GHATA

Après le passage d'un photographe dans le village, la femme aux cheveux rouges disparaît de la palmeraie laissant un mari et deux enfants bouleversés par son départ.

Ceux-ci vont parcourir l'Afrique de ville en ville à la suite des traces de la femme pour la retrouver à Séville.

Devenue top model, elle orne les murs de la ville pratiquement nue... Après une montée fulgurante, l'image de cette femme sera vite oubliée laissant place aux femme slaves plus appréciées...

Une écriture particulière qui ne manque pas d'intérêt.

Un roman sur l'exil, la famille, les migrants. 

 

Vénus Khoury-Ghata a publié une vingtaine de romans, et autant de recueils poétiques. Poète, romancière, critique littéraire, elle est l’un des plus grands noms de la littérature francophone contemporaine.
Elle a bâti au fil des ans une œuvre riche, alternant poésie et roman, qui a été couronnée de nombreux prix : Un faux pas dans le siècle (Belfond, prix Mallarmé 1982), Anthologie personnelle (Actes Sud, prix Supervielle 1997), Le Moine, l'Ottoman et la Femme du grand argentier (Actes Sud, prix Baie des Anges 2003). Son dernier roman, Sept pierres pour la femme adultère, paru en 2007 au Mercure de France, a connu un vif succès.


 

 

AJOUTER DES INFORMATIONS

Voir les commentaires

Quand sort la recluse de Fred VARGAS

De retour sur Paris pour un crime que Adamsberg résout rapidement, le commissaire découvre une série de décès d'hommes âgés. ces hommes décèdent à la suite de morsures de recluse qui produisent une nécrose des tissus.

Une araignée nuisible, une recluse dans un pigeonnier, d'affreux secrets dans un orphelinat... Un bon coktail pour cette nouvelle affaire que vous ne lâcherez pas tout comme Adamsberg!!!

Un très bon Vargas qui nous emmène de Paris à Lourdes et Nîmes... Bonne lecture !

 

 

Voir les commentaires

Un soir de décembre de Delphine de VIGAN

Mathieu est auteur d'une premier roman, sa femme est séduisante et aimante, leurs deux enfants sont adorables.

Son roman à succès lui voue un courrier important et tout irait bien jusqu'au jour où une lettre anonyme dans laquelle il reconnait l'écriture du premier amour de sa vie va tout chambouler...

Une histoire banale certes mais l'écriture de Delphine de Vigan a le pouvoir de nous emporter dans son 2ème roman dont les sentiments, la fragilité, les émotions humaines sont très importants ...

Voir les commentaires

La page arrachée de Martine PILATE

Juliette vit en Provence; cinquantenaire, elle est toujours célibataire et est, de ce fait, la risée de sa famille. Faouzi est marocain.

Ils désirent construire une nouvelle vie ensemble mais leur culture, leur passé, les non-dits vont être autant d'obstacles qu'ils vont devoir affronter pour vivre leur amour et se faire accepter par leur famille...

Un roman à énigmes bien mené et intéressant.

Voir les commentaires

Louis et l'Ubiq de patrice LECONTE

C'est la 1ère de couverture qui m'a attirée puis le thème qui annonçait un roman original...

Louis ne travaille pas et passe son temps à peser les choses (ses chaussettes, ses lunettes...). Mais quand son père avant de mourir lui lègue l'ubiq, son oisiveté et son monde sont totalement bouleversés car l'ubiq lui permet de se dédoubler.

Oui mais alors que son père utilisait cet objet pour multiplier sa capacité de travail, Louis qui ne fait déjà pas grand chose de sa vie a-t-il vraiment besoin de cet objet? Va-t-il savoir l'utiliser intelligemment?

Cette fable veut nous montrer d'une part que le bonheur a ses limites et d'autre part que l'oisiveté est un réel défaut.

 

Voir les commentaires

La voix des vagues de Jackie COPLETON

Un magnifique premier roman qui m'a attiré l'oeil grâce à sa 1ère de couverture et son éditeur qui ne me trompe jamais...

J'ai offert ce roman à une amie qui apprécie le Japon et qui, une fois lu, m'a proposé de lire ce roman qui lui a plu.

L'auteur a écrit ce livre en s'inspirant des notes qu'elle a prises alors qu'elle était enseignante au Japon, à Nagasaki.

 

       Amaterasu Takahashi a perdu sa fille et son petit-fils lors du bombardement de la 2ème bombe nucléaire envoyée sur Nagasaki en août 1945.

Lorsque Hidéo se présente à sa porte 40 ans plus tard, Amaterasu a du mal à croire que cela puisse être son petit-fils...

Elle va revivre son passé, raconter l'horreur de ce bombardement mais aussi son existence passée, sa jeunesse avant son mariage....

Je n'en dirai pas plus, laissant les futurs lecteurs découvrir cette pépite.

 

       Un roman qui, certes, raconte l'histoire d'une famille, mais aussi nous plonge dans la culture et les coutumes  japonaises; une nation fière et déterminée à la philosophie rigoureuse.

        Passions, amours, secrets, non-dits, histoire du pays... un bel ensemble pour ce premier roman dont la 1ère de couverture nous enchante...

 

 

 

 

Voir les commentaires

Une forêt d'arbres creux de Antoine CHOPLIN

        Nous sommes en décembre 1941 à Terezin, en République Tchèque .
Bedrich arrive avec femme et enfant dans la ville ghetto et intègre le bureau des dessins.
       Chaque jour, avec son équipe de quinze hommes, il va devoir réaliser les plans d'aménagement de bâtiments  mais aussi les plans du futur crématorium sous la menace d'être envoyés dans les convois vers l'est... 
       Chaque nuit, le groupe se reforme, en cachette...

       Un roman de 116 pages intense et délicat, attachant et poétique comme dans "Le héron de Guernica", l'auteur a su écrire l'horreur de l'histoire par des métaphores très fortes. Les arbres martyrisés ne sont autres que ces hommes en souffrance, les arbres entrelacés, les barbelés.

        Rébellion, douleur, peine, colère mais aussi tendresse, amitié, entraide sont  quelques uns des thèmes de ce témoignage impensable inspiré de la vie de l'artiste Bedrich Fritta.
 

 

Voir les commentaires

La librairie de la place aux herbes de Eric de KERMEL


      Une couverture  pleine de couleurs fraîches, un titre qui attire une amatrice de livres, une préface de Erik Orsenna et le tour est joué pour moi de découvrir Uzès et de nombreux titres de livres.

      Une femme, Nathalie professeur de littérature à Paris, en a assez de la vie en ville. Elle trouve dans la très belle cité d'Uzès (où elle passait des vacances avec son mari, Nathan et ses enfants adultes aujourd'hui) une librairie à vendre... Elle débute avec entrain sa reconversion et sa seconde vie !

      Sa culture littéraire et sa passion lui permettent d'accrocher les gens et de leur faire du bien. Elle va faire 10 belles rencontres et proposer des livres qui vont aider ses lecteurs. Une sélection qui m'a enchantée.

       De très belles histoires de personnes, avec des degrés d'émotions différents; des parcours de vie différents; des remises en cause; des retrouvailles après des années de silence; des reconversions... 
     

        Pour moi qui ai découvert la lecture sur le tard, la lecture est devenue un moment de partage, un moyen de se rencontrer, de dialoguer; c'est aussi un moment de paix, de réflexion, de bien être et d'évasion.

      C'est ce que m'a apporté ce roman facile à lire certes mais rempli d'amour et d'humanité. Un livre qui fait du bien dans la monde de brutes dans lequel nous vivons.


" J'ai souvent remarqué que dans une conversation, lorsque nous découvrons avec un ou une amie que nous avons aimé un même livre, il y a d'un seul coup une intensité nouvelle dans l'échange. Comme si nous avions vécu ensemble une expédition à l'autre bout du monde. " (p. 123)

"Car un livre, un vrai livre, vous bouleverse. Il réveille en vous le royaume des désirs, le peuple des possibles, l'indomptable Armada des "pourquoi pas" ?
Et de même que nous, êtres humains, sommes différents les uns des autres, de même aucun livre ne ressemble à un autre. Tel qui chamboulera l'un, fera bâiller l'autre. A chacun son enthousiasme. Chaque lecture est un voyage et un amour. (...)
Qu'est-ce qu'une librairie?
Bien plus, bien autre chose qu'une série d'étagères où se morfondent des ouvrages.
C'est un lieu.Un lieu de lumière et de chaleur. Un lieu de partage et de confidences .Une géographie de fraternités. 
Un lieu qui lie.
Voilà pourquoi ce conte est d'abord  un récit de gratitude. 

                                                                     Tiré de la préface de Eric Orsenna

Voir les commentaires

La ballade de l'enfant gris de Baptiste BEAULIEU

 

       C'est dans le service pédiatrique que Jo' le narrateur, jeune étudiant en médecine, rencontre No', le petit garçon à la peau grise qui attend les rares visites de Maria, sa maman.

     La terreur de No' se porte sur la chambre 33 où disparaissent ses amis, les uns après les autres. Proche de la déchirure (la mort) No souffre énormément de l'absence de sa mère, plus que de sa maladie. No se demande si elle l'aime encore... il se demande où est son père.

Jo jeune interne s'attache à ce petit garçon très sympathique. Pour dédramatiser l'horreur de la déchirure et apaiser ses propres peurs, Jo nous emmène dans un fabuleux voyage. Il nous emporte vers Rome puis Jérusalem à la recherche de la mère de No faisant de belles rencontres. 

Jo (Jonas) et No (Noah) vont avancer de mensonge en mensonge vers une réalité trop dure à accepter pour l'enfant comme pour le jeune interne.


Baptiste Beaulieu maîtrise un récit complexe allant d'un lieu à un autre, d'un temps à un autre sans transition et pourtant avec fluidité pour le lecteur.

         Sans tomber dans le pathos ou le drame, l'auteur aborde différents thèmes: Que transmettre à nos enfants; que représente l'amour maternel pour l'enfant; à quoi tiennent nos choix de vie; d'où nous vient cette force qui nous permet d'affronter la réalité; pourquoi nous faut-il juger sans même savoir;  comment accepter l'inacceptable....
          Un roman très riche qui nous pousse à la réflexion même une fois le livre fermé.

Merci Baptiste!

 

Voir les commentaires

La part du diable de Jean-Claude GUEGAN

Après une carrière dans la police, au commissariat de Toulon puis à la police judiciaire de Marseille, Jean-Claude Guegan s'est lancé dans l'écriture. Il met à profit son expérience professionnelle pour écrire ses romans et développer son personnage principal : Benjamin Lecomte, son double.

 A l'occasion du "Printemps du Livre" de Cuers organisé par l'Association Bibliothèque Pour tous j'ai été attirée par cet auteur du Var qui a publié son 2ème roman.

C'est au coeur d'une clinique psychiatrique que se déroule cette intrigue policière.Des assassinats sordides, un médecin, une infirmière et un malade suspectés..

Benjamin Lecomte va devoir élucider ces meurtres.

C'est un polar qui touche plusieurs aspects:

  • La vie en clinique psychiatrique qui relève presque du monde carcéral,
  • Les causes des hospitalisations et les maux des hospitalisés,
  • Une énigme qui nous tient jusqu'à la fin.

J'ai bien aimé l'intrigue et le monde psychiatrique mais j'ai été un peu déçue par le final.

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>