Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

litterature francaise

La femme révélée de Gaëlle NOHANT

 

 

     Nous sommes dans les années 50 à Chicago, à l'époque des émeutes raciales. Eliza Donneley est mariée à un homme fortuné qu'elle quitte pour se réfugier à Paris, ne laissant aucune adresse derrière elle et abandonnant son petit garçon. Elle découvre un Paris qui se remet de la guerre. Grâce à son appareil photo, Eliza se fait des amis, ceux-ci vont l'aider à se reconstruire et à revenir vers son fils et son pays d'origine.

    C'est au fil du roman entre souvenirs et faits actuels que Gaëlle Nohant dévoile les raisons du départ précipité de Eliza qui prend le nom de Violet à Paris...

     Dans ce roman l'auteur met en avant les ségrégations des années 50 en Amérique avec le racisme mais aussi la guerre du Vietnam, les abus de pouvoirs, la volonté d'une liberté démocrate et en contre-partie la beauté parisienne.

     Un roman très bien écrit, le sujet de la femme en fuite n'est à mon avis qu'un prétexte pour faire part des difficultés afro-américaines de cette époque.

    Je vous conseille du même auteur:  "La part des flammes".

Voir les commentaires

Vanda de Marion BRUNET

     Vanda est une jeune femme un peu paumée, élevée sans père, de mère alcoolique, tatouée sur tout son corps qu'elle offre aux copains, buvant et fumant plus qu'il n'en faudrait.

     Elle élève seule son fils depuis sa naissance. Âgé de 6 ans, son petit garçon qu'elle surnomme son Bulot est un enfant qu'elle adore plus que tout.

      Vanda et Noé vivent dans un cabanon en bord de plage à l'est de Marseille. Vanda fait des ménages dans un Hôpital psychiatrique et malgré son sérieux au travail elle ne peut prétendre à une formation d'aide-soignante.

     Par hasard, Vanda rencontre Simon et lui dévoile sa paternité. Celui-ci veut faire reconnaître ses droits et lui redonner un peu de confort et de stabilité. Bien qu'elle soit border-line, Vanda refuse cette aide et veut garder son fils rien que pour elle.....

      Un drame contemporain avec des  notions de droit et de devoir. Une réalité sociale poignante...

Voir les commentaires

La solitude Caravage de Yannick HAENEL

      C'est peut-être parce que je n'appréciais pas la noirceur des tableaux de Caravage que le livre de Yannick Haenal m'a attirée et je ne le regrette pas!

      C'est à l'adolescence que l'auteur découvre une partie d'un tableau: le visage de Judith dont il tombe presque amoureux alors qu'il ne connait pas l'artiste qui l'a peinte! Ce sera quelques décennies plus tard qu'il reconnaît  la jeune fille et découvre qu'elle décapite Holophène...

      Yannick Haenel se plonge alors dans les œuvres de Caravage. Dans cet essai, il décrit le peintre de tableau en tableau, nous dévoilant ce personnage atypique. Artiste maudit pour son attitude et marginal pour sa technique, Caravage s'inspire beaucoup des bas-fonds de Rome, Naples, Malte, des villes qui l'hébergent à chacune de ses fuites.

      L'auteur nous explique la technique du  Caravage, son travail sur le contraste lumière et obscurité, la couleur rouge mise en opposition au noir, sa révélation avec Dieu et ses multiples sujets religieux, la misère du peuple ainsi que les libertés qu'il prend dans les scènes mises en peinture.

       Né fin XVIème, Caranage est un des précurseurs de l'opposition lumière/sombre, de la prise de vue en gros plan et du naturalisme.

       Caravage meurt en juillet 1610 victime de la malaria.

        J'ai lu cet essai en visualisant au fur et à mesure les tableaux dont nous parle l'auteur, une approche que je vous conseille!

 

JUDITH DECAPITANT HOLOPHERNE VERS 1600

CARAVAGGIO

Voir les commentaires

Code 93 de Olivier NOREK

     

      L'auteur: Bénévole chez "Pharmaciens sans frontière" durant 3 années, il devient gardien de la paix puis réussit le concours de lieutenant et choisit Bobigny pour exercer son métier à la SDPJ. Il écrit quelques nouvelles puis se met en disponibilité pour écrire ce 1er roman: Code 93 en 2013.  Ecrivain et scénariste, Olivier Norek a remporté plusieurs prix pour ses 7 romans;

      Le roman: C'est un cri de vérité… hélas...      Victor Coste, capitaine de police, travaille avec son équipe au SDPJ du 93. Plusieurs meurtres violents et atypiques sont à démêler. Sous la pression de médias et d'une hiérarchie exigeante, c'est une vraie course contre la montre pour identifier le ou les meurtriers.

Des chapitres courts, des dialogues réalistes et efficaces qui apportent une bonne dynamique à cette enquête. Un bon page-turner authentique avec violence, pouvoir, sexe, combines mais aussi amour, amitié, cohésion de groupe et espoir..  

         J'ai adoré la petite vieille qui a placé ses 8 baby-phone aux quatre coins de sa maison pour se protéger!!!

Voir les commentaires

Le Soleil rouge du Tsar de Violette CABESOS

       Un roman et une enquête historique très fouillés avec des personnages fictifs mêlés à des personnages ayant existé durant la période des Romanov et de Raspoutine.

       De nos jours, Milena, petite-fille de Russes Blancs a une véritable passion: les trésors perdus de la Russie des tsars. Une cache datant de 1917 vient d'être découverte à Saint-Pétersbourg et Miléna est sur le point de s'y rendre lorsqu'elle apprend que sa maison niçoise vient d'être visitée. Toutes les pièce sont dévastées et sur les murs, des vers russes ont été peints.

       Début XXème, Vera, ballerine du théâtre Marlinsky, a les faveurs d'un grand Duc. Elle a également la connaissance d'un secret d'état qui se transmet de génération en génération.

Une malédiction lierait ces deux femmes.

      Entre passé et présent, l'auteur nous emmène dans des secrets de famille et dans la recherche d'une bague mystérieuse: "Le soleil rouge du tsar". Mais aussi dans la Russie des Tsars, les Russes Blancs, la naissance de la révolution, les favorites de grands de ce monde russe, l'importance de la religion, l'iconographie,, les complots et les trahisons...

       Une intrigue très fournie, de nombreux personnages et des informations importantes. Ce roman demande une lecture attentive (pour ma part!). Un roman instructif!

Voir les commentaires

L'envie d'y croire de Eliette ABECASSIS

 

JOURNAL d'UNE EPOQUE SANS FOI

      Eliette Abecassis est romancière, réalisatrice, scénariste et femmes de lettres.

Dans cet essai, elle s'interroge sur l'avenir de notre monde dans lequel tout se vend, s'achète en un clic et  où l'on crée nos besoins.

Une société où les "enfants sont devenus des enfants du smartphone". 

Elle estime que nous avons besoin de règles et d'enseignants qui n'inculquent pas suffisamment l'esprit critique à nos enfants.

Elle soulève le sujet de la Foi, la Foi en la Vie...

Elle accuse les GAFA: Google, Aple, Facebook, Amazon de monopoliser notre attention, de favoriser le développement individualiste, de tuer la communication....

Beaucoup de questions soulevées qui font réfléchir .... mais quelles sont les solutions....

Un livre intéressant faisant référence à d'autres livres listés en fin d'ouvrage 

Voir les commentaires

Un vertige de Hélène GESTERN

 

     Un roman ou un récit de 92 pages ou une analyse des sentiments humains et leur complexité.

Amour, désamour,passion,  rupture, réconciliation, adultère, jalousie, séparation définitive, souffrance, bonheur tout y est, sans pathos mais un questionnement sur ce qu'est le véritable amour.

 Une très belle écriture comme d'habitude!

Je vous conseille: "Eux sur la photo"!

Voir les commentaires

Nos amis les humains de Bernard WERBER

       "Trois coups résonnent dans l'obscurité. une vive lumière jaillit brusquement.

       Un home, seul, ébloui, recule en se protégeant les yeux.

       En se retournant, il découvre que le mur du fond et les parois latérales font miroir.

       Il les longe, les palpe, et se retrouve face à une grande vitre.

       L'homm est dans une cage.

       Il recule de quelques pas pour prendre de l'élan, puis se rue vers la vitre et s'écrase contre elle dans un grand bruit sourd.

       Quelque peu sonné, il se masse l'épaule."

  Ainsi commence la nouvelle fantastique de Bernard Werber. Ces 2 personnages Raoul et Samantha sont en captivité... selon leur comportement, ils reçoivent de la nourriture ou autre élément de survie...

  Ils sont prisonniers.... mais de qui? d'une émission de télé réalité? d'extra-terrestres? de scientifiques? de fous furieux.... Je vous laisse le découvrir ! 

  Se pose la question de la perpétuité de l'espèce... 

Pour ma part ce qui m'a interpellé, c'est l'évolution des sentiments au fil du temps et des confidences de chacun des protagonistes...

Voir les commentaires

Neige de Maxence FERMINE

 

          Yuko, jeune japonais de 17 ans a pour seul désir: être poète. Sous le refus de son père, il décide d'écrire 77 haïkus uniquement en hiver, sur le thème de la neige. Le poète officiel de la cour entend parler de ses poèmes et l'invite à rencontrer le grand maître Soseki. Celui-ci lui apprendra la calligraphie, la danse, la musique et de cette façon: la couleur. En effet, Yuko n'écrit que sur le thème du blanc de la neige... Dans cette rencontre, beaucoup de surprises attendent le jeune Nippon...

          Ce livre plein de fraîcheur est le 1er roman de Maxence Fermine. Ce petit roman est rempli de tendresse, de poésie, de calme et aborde les différents âges de la vie ainsi que l'amour et la tendresse.

          Un joli conte initiatique plein de sagesse et de sensualité;

 

Qu'est-ce qu'un HAÏKU ? C'est un poème classique japonais formé de 3 vers. Le 1er et le 3ème ont en principe 5 syllables, le 2ème vers en compte 7.

 

 

Voir les commentaires

Le cas Edouard Einstein de Laurent SEKSIK

       La photographie de la première de couverture représente Edouard Einstein et son père Albert Einstein. ce cliché a été pris dans l'entrée de la clinique psychiatrique du Burgölzli en 1933. Edouard a 22 ans, ce sera la dernière rencontre entre père et fils.

Ce récit reprend essentiellement les voix de la mère d'Edouard, Milena; de son père Albert et de Edouard.

        Albert, physicien de génie, a eu 3 enfants de Mileva Maric; une première fille, Lieserl,  décédée lors de sa 1ère année et inconnue du grand public, et deux garçons, Hans-Albert professeur d'ingénierie hydraulique de génie et Edouard  étudiant en première année de médecine.

       A la séparation de Albert et Milena en 1914, Edouard a 4 ans. Sa mère revient sur Zurik avec les 2 garçons alors que Albert s'installe à Berlin, il n'aura aucun contact avec ses fils durant 5 années.

       Edouard aurait voulu démarrer des études en psychiatrie mais son père, très pragmatique pense que Freud est un charlatan et refuse que son fils suive cette voix. Edouard sombre dans une dépression profonde et devient violent. En 1931, il a 21 ans, il est diagnostiqué Schizophrène et est interné. Il reçoit des traitements de choc (électrochocs). Edouard revoit son père en 1933 avant le départ de celui-ci pour l'Amérique. Il meurt à l'âge de 55 ans.

         Ce livre est une biographie de la famille Einstein très agréable à lire. Chaque chapitre est consacré à un des personnages dont l'auteur dévoile les ressentis et les sentiments face à sa famille. Les éléments que nous donne l'auteur permettent d'expliquer le devenir de chacun. Un père absent, une mère débordée et soi-disant désargentée et deux enfants tournés vers leur mère et peut être écrasés par la notoriété de leur père.

        Le lecteur assiste à un véritable drame familial: la douleur d'une mère et l'impuissance d'un père célèbre.

 

        Je vous conseille en autre " L'exercice de la médecine" qui est également excellent.

 

 

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 40 > >>