Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

litterature francaise

Eux sur la photo de Hélène GESTERN ♥ ♥ ♥

eux-sur-la-photo.png

Une petite annonce dans un journal comme une bouteille à la mer. Hélène cherche la vérité sur sa mère, morte lorsqu'elle avait trois ans. Son seul indice : deux noms retrouvés sur une photo retrouvée dans des papiers de famille. Une réponse arrive : Stéphane a reconnu son père. Commence alors une longue correspondance, parsemée de détails d'abord ténus puis troublants. Patiemment, Hélène et Stéphane remontent le temps, dépouillant des archives et cherchant dans leur mémoire. Peu à peu les histoires se recoupent, se répondent, formant un récit différent de ce que l'on leur avait dit.

Avec "Eux sur le photo" Hélène Gestern nous livre une magnifique réflexion sur le secret de famille et la mémoire particulière que fixe la photographie."

 

J'ai particulièrement aimé ce roman épistolaire qui rejoint dans le genre "secret de famillle" le livre que tu viens de lire Mireille. Tout aussi captivant il nous tient en haleine jusqu'à la fin. Les descriptions des photos, extrêmement bien menées (c'est incroyable ce qu'une photo recèle de vérités et de mystères) se glissent entre les mails, lettres, cartes postales et même coups de téléphone.

Je vous recommande ce premier roman d'Hélène Gestern. Un grand plaisir !

 

Voir les commentaires

Un secret de Philippe GRIMBERT ♥ ♥ ♥

secret-grimbert.png

L'auteur: Philippe Grimbert est psychanalyste. Il a écrit 3 essais avant d’écrire son 1er roman : "La petit robe de Paul" puis  en 2004 "Le secret" qui a reçu le prix Goncourt des Lycéens et le prix des lectrices de Elle en 2005. Ce roman a  été adapté au cinéma par Claude Miller et interprété par Cécile de France et Patrick Bruel.

Résumé: L’histoire est racontée par un petit garçon; Philippe (l’auteur).

Nous sommes aux lendemains de la 2ème guerre mondiale. Dans une 1ère partie, Philippe  réinvente l’histoire de ses parents : beaux, sportifs, extraordinaires et éperdument amoureux l’un de l’autre. Il s’imagine leur rencontre sur un stade ou au bord d une piscine.

Il  a toujours été persuadé d’avoir un frère aîné, plus beau et plus fort que lui qui est chétif. Il parle de ce frère aux copains de vacances aux étrangers, aux personnes qui ne peuvent pas vérifier son existence.

A ses 15 ans, Louise vieille amie et voisine de la famille sent que l’heure est venue de dévoiler toute la vérité... 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Le 4è mur de Sorj CHALONDON

 

Le-4eme-mur-R.jpg Le 4ème mur VR

 

Ce livre est à lire si on est dans une phase d'optimisme!!! Très beau livre sur la guerre et les blessures irrémédiables qu'elle inscrit dans le corps et dans l'âme. L'idée du parallèle entre la pièce d'Antigone jouée par des personnages  normalement ennemis et les horreurs provoquées par la guerre au Liban fonctionne très bien.

J'avoue avoir espéré une conclusion moins noire. Cette histoire est très dure et sans espoir. C'est très bien écrit et l'intrigue nous tient en haleine.

Le personnage principal Geoges m'a laissée un peu désemparée, sa façon de dire oui à un projet insensé et par là même de renoncer à ce qui est important dans sa vie : l'amour de sa femme et de Louise, sa fille chérie est déconcertant. Un personnage qui semble voué au malheur.

Je vous conseille quand-même ce livre.

Marie-Noëlle

Voir les commentaires

Ce qu'il advint du sauvage blanc de François GARDE ♥ ♥ ♥

sauvage-blanc.jpg

     Le jeune Narcisse Pelletier quitte le port de Bordeaux à bord du Saint Paul en 1886. 

A cours d’eau potable, le navire accoste sur une île Australienne,  Narcisse s’éloigne seul et s’égare;  l'équipage repart sans lui.

Narcisse va passer 17 ans sur cette côte hostile en compagnie d’une tribu australienne. C’est à l'âge de 31 ans qu’il sera découvert et rapatrié en Angleterre puis en France.

Narcisse semble avoir tout oublié de sa vie passée et refuse de parler de son long séjour dans la tribu car pour lui: "Parler c'est mourir"...

       Octave de Vallombrun, géographe de formation, recueille le jeune Narcisse et va mlettre tout en oeuvre pour tenter de le rééduquer afin de le réintégrer dans le monde qui était le sien.

       Mais comment un "homme blanc" d’une intelligence "normale"  a pu complètement oublier sa culture, ses origines, sa vie d’enfant et d’adolescent au point de ne plus reconnaître le langage, les codes et les usages "des siens" et s'exprimer uniquement avec une voix gutturale et des claquements de langue ? C'est ce que va tenter d'expliquer Octave.

     Ainsi alternent en chapitres successifs, les courriers d'Octave rapportant les comptes rendus d'observation de Narcisse et le récit de la vie du matelot au sein du groupe de sauvages australiens.

    Dans ce roman tiré d’une histoire vraie (cf wikipédia), c’est le développement de l’homme qui est mis en avant, son évolution, le rôle de la culture, de l’inné et de l’acquis.


Voir les commentaires

Dix rêves de pierre de Blandine Le Callet

dix-reves-de-pierre.jpg

      Alors qu'elle déambulait dans un cimetière, Blandine Le Callet a trouvé par hasard son nom sur une pierre tombale.

      De là est née l’idée d’inventer les dernières heures, les derniers jours ou les derniers mois de défunts en s'inspirant d’épitaphes découvertes dans des cimetières, des musées ou des expositions thématiques.

       Dans une postface, l’auteur explique l’origine de ces épitaphes ainsi que les recherches qu’elle a faites, car ses textes datent de l’antiquité à nos jours.

       C’est ainsi qu’une vingtaine de personnages reprennent vie dans les dix nouvelles écrites par B. Le Callet. D’une écriture soignée, poétique sont retracées les vies d’Hermès à qui le maître rend sa liberté… de deux jeunes adolescents dont l’amour les conduira  à l’échafaud…  d’une vieille dame acariâtre qui voulant écrire un testament équitable va au contraire désaccorder ses enfants … Et d’autres vies tout aussi originales.

     J'avais beaucup apprécié le 1er roman de cette auteure: Une pièce montée

Voir les commentaires

Le violon noir de Maxence Fermine

 

violon-noir.png

       Le résumé: En 1795, Johannes Karelsky est un violoniste de génie, son seul but est d'écrire un opéra. Jusqu'à ses 17 ans il est "exhibé" devant toutes les cours d'Europe. Mais à la mort de sa mère, il ne supporte plus de se montrer comme un "singe" et se fixe à Paris.Il vit de ses cours d'enseignement du violon.

        A 31 ans, il doit rejoindre les guerres napoléoniennes. Il est blessé, se rétablit mais ses copains soldats ne supportant pas le son de son violon, le détruisent. Son armée part sur Venise où il passe sa convalescence. Il loge chez Erasmus, le meilleur luthier d'Europe, élève du fils de Stradivarius. Erasmus et Johannes deveinnent amis et ne vivent que pour leur art.

        Dans une deuxième partie, Erasmus raconte sa rencontre avec la belle Carla, qui a une voix soprane prodigieuse. Erasmus en tombe amoureux et va créer pour elle le mystérieux violon noir qui imite la voix de Carla ainsi que la forme de son corps.

        Ce violon noir va causer la perte de tous: Carla perd sa voix, les partitions de l'opéra de Johannes sont effacées.....

         Mon avis: C'est un conte fantastique qui rend hommage à la musique, à la passion, au génie, à la folie et à Venise. Un très beau roman d'un autre temps!.

                    

                 "Venise n'est pas une ville, c'est un songe posé sur le bord de la mer."

            

                  "Venise est belle, elle regorge d'or, de bijoux et de tableaux, de palais,

                                                         de silence et d'eau."

 

 

 

Voir les commentaires

Le front russe de Jean-Claude LALUMIERE

front-russe.jpg

          Résumé: Le narrateur vient de décrocher un concours de la fonction publique au Ministère des Affaires etrangères. Pour un jeune qui a toujours rêvé voyager c'est parfait!

Il quitte le limousin et ses parents pour Paris.

     Hélas, le jeune homme se présente à la convocation avec l'attaché-case que lui offert sa mère et cette chose plutôt encombrante et donc mal placée va changer le cours de sa vie profesionnelle.. Il va se retrouver au bureau des pays en voie de création/ section Europe de l'Est et Sibérie... Autrement dit: Le front russe....

         C'est un roman à l'humour cynique. Le narrateur est un gaffeur, il accumule les maladresses que ce soit avec les collègues, la hiérarchie ou les femmes. Cela s'explique par les quelques souvenirs d'enfance que relate le jeune homme. Enfant unique, il se sentait mal aimé de ses parents, il était rejeté de ses camarades d'école.

        Le personnage est malgré tout lucide et montre les défauts d'une administration endormie, incapable d'assurer les missions du service public.

 

Voir les commentaires

La pendue de Londres de Didier DECOIN

pendue-de-londres.png" D'un fait divers de 1955, Didier Decoin tire un récit fort et émouvant, où s'entremêlent les destins d'une condamnée et de son bourreau." Extrait du magazine Le Parisien

Résumé: En 1955, Ruth Ellis est pendue, elle sera la dernière femme exécutée en Grande Bretagne.

                  L'auteur retrace la vie de Ruth de l'enfance à sa mort, intercalant des réflexions de celui qui sera son exécuteur.

   Enfant, Ruth est abusée par un père alcoolique, puis abandonnée par son premier fiancé, elle devient entraîneuse dans les bars glauques de Londres et rapidement elle se prostitue. Elle cherche l'Amour et tombe éperdument amoureuse d'un coureur automobile qui va la ruiner et la battre. Ruth va tuer cet homme en vidant son arme à bout portant.

      Tout à la fois, l'auteur relate les états d'âme d'Albert, l'exécuteur:

                   - Comment peut-on être exécuteur de métier?  

                   - Comment peut-on préparer la pendaison d'un être humain avec autant de minutie?

                    - Que se passe-t-il dans la tête de l'exécuteur au moment où il ouvre la trappe?

     et nous interroge sur la question de l'amour:

                   - Jusqu'où peut-on tolérer ce que fait subir un homme?

                   - Comment une femme peut-elle se laisser martyriser par un homme au détriment de sa santé, de la vie de ses enfants et ce jusqu'à tuer celui qu'elle aime malgré tout.

Un beau récit intéressant qui malgré le sujet ne choque pas.

 

Voici la belle Ruth, longiligne, au joli regard enjoleur et aux cheveux décolorés blond platine.

ruth ellis

Voir les commentaires

La chasse de décembre de Paul VIALAR

chasse.jpg

         Résumé: Jean Dagencourt est petit-fils et arrière petit-fils d'hommes de la terre. A la mort de ses parents, Jean tente de reprendre la boutique mais il n'a pas la fibre commerciale; il a hérité de l'amour de la nature de ses ancêtres.

La vente d'une briqueterie accompagnée d'un "chateau" et d'une chasse  se présente à lui.

Jean s'endette et fait l'acquisition de cette entreprise qu'il va bien mener grace au contremaître et à l'exploitant qui le prennent en sympathie.

Jean va rencontrer Betty, femme passionnée et spontanée, elle va l'aider à restaurer le chateau. Atteinte d'une maladie des yeux, Betty ne veut pas vivre aux dépens de Jean et va s'enfuir.

Quelques années plus tard, Jean rencontre armande, divorcée, elle vit seule avec sa fille Valentine. Jean va éduquer Valentine comme sa fille bien que celle-ci soit une vraie peste. Elle va épouser George, homme simple et maléable, ce qui lui convient bien. Valentine et son mari vont partir avec leur fils Edouard pour Bornéo pour reprendre l'affaire d'un oncle.

Jean ne souhaite qu'une chose: transmettre à Edouard l'amour de la nature. Il y parvient malgré les longues absences de l'enfant qui s'éparpille entre Bornéo et la France. Jean va passer sa vie à vivre pour cet enfant envers et contre tout.

          De nombreux thèmes sont abordés dans ce roman de la nature: l'utilité de la faune et de la forêt dans notre éco-système; l'amour d'un vieil homme et d'un enfant que tous cherchent à désunir; la passion; la fatalité; l'insouciance et la stupidité de l'être humain. Un roman "ancien", agréable à lire.

Voir les commentaires

La garçonnière de Hélène GREMILLON

garconniere.jpg

Résumé: Nous sommes en Argentine dans les années 80. Le pays ne s'est pas encore remis de la dictature...

Vittorio rentre du cinéma et pénètre dans son appartement. Il le découvre en désordre, la musique est à fond, la porte-fenêtre est ouverte. Sa femme, Lisandra, gise au sol cinq étages plus bas...

Vittorio, est psychiatre, il est inculpé du meurtre de sa femme car tout l'accuse...

Eva Maria une patiente de Vittorio ne croit pas que Vittorio puisse être meurtier et va chercher toutes les preuves pour le disculper...

Les consultations de Vittorio sont enregistrées malgré l'interdiction déonthologique. Eva maria va les écouter cherchant à tout prix le meurtrier...

Elle va retrouver d'anciennes fréquentations de Lisandra...

Bref! Un vrai jeu de piste se met en place et tous deviennent potentiellement coupables...

Qui a tué Lisandra?

Un patient dérangé, un psychiatre de la junte militaire, une femme jalouse, son mari, un amant ???

Je vous laisse le découvrir !!!

Mon avis: Une fois de plus Hélène Grémillon nous emporte dans un suspense psychologique prenant, un drame conjugal émouvant.

Pour cela, l'auteure a choisi une construction mêlant tous les styles:

       - séances d'analyse retranscrites ou lues par Eva Maria,

       - entretiens au parloir avec Vittorio,

       - réflexions intimes dévoilant des secrets de vie,

       - réflexions sur les personnages qui ont pu tuer Lisandra...

 tout cela dévoile un personnage complexe, une jeune fille au tempérament changeant...

Qui est Lisandra?

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 > >>