Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

litterature francaise

J'arrête demain de Gilles LEGARDINIER ♥ ♥ ♥

    j-arrete-demain.jpg

     Livre d'été par excellence, les lecteurs les plus discrets riront intérieurement, les plus expressifs s'éclateront à la lecture de ce roman hilarant.

     Résumé: La jeune et jolie Julie travaille dans une agence bancaire, elle vient de se faire larguer par son copain.

    Heureusement, un nouveau voisin arrive dans son immeuble, intriguée par son nom "Ricardo Patatras", elle va faire pique-pendre pour l'attirer à elle. Mais comment faire pour lui faire prendre conscience qu'elle existe?

    - Le surveiller par l'oeilleton de sa porte d'entrée où elle va passer des heures...

    - Espionner son courrier et coincer sa main dans la boîte aux lettres de Ricardo...

    - Se mettre à faire du jogging grâce au matériel prêté par sa copine en échange d'opération bancaire sur son compte ...

    - Dévaler les escaliers en enfilant son pull et bien sûr patatras!!!

    - Se faire passer pour une interprète Russe...

     Je ne dévoilerai pas toutes les choses insencées que va accomplir Julie pour rappocher l'homme de sa vie, pourtant cet homme est très curieux... et cette miss catastrophe aux inventions incroyables est vraiment attachante !

Voir les commentaires

Mon amour ma vie de Claudie Gallay

675656094_e9a05dd2af.jpg

Dan est le dernier rejeton des Pazzati, une vieille famille du cirque échouée sur un terrain vague près du périphérique de Marseille. Mais il y a longtemps que l'on ne fait plus de spectacles, la bâche du chapiteau est trouée.. Dan voudrait qu'on l'aime lui le seul enfant de cette famille de 5 adultes. Sa mère ne se soucie guère de lui et il se réfugie auprès de sa guenon avec laquelle il partage tout. Il va devoir quitter prématurément son monde d'enfant au milieu de ce monde cruel et cette violence qui l'entoure il va aussi apprendre à la dompter..

Claudie Gallay nous raconte l'histoire de Dan avec lucidité et un dépouillement qui amplifie l'âpreté de cette histoire. Beau livre mais tellement dur.... 

Voir les commentaires

Cet été-là de Véronique OLMI

cet-ete-la.jpg

     Envie de partir en vacances? Entre amis? En Normadie? Alors lisez "Cet été-là"!!!

     Résumé: C'est le 14 juillet, depuis plusieurs années trois couples d'amis d'enfance se retrouvent en Normandie, chez Delphine et Denis, le couple "riche" de la bande.

      Ballades, plages, repas et feux d'artifice agrémentent ce week-end; mais cette année est peut être celle de trop!

     Celle où les couples vieillissants font le point sur leur vie: Ont-ils réalisé leurs rêves? Les couples vont-ils se défaire? Se retrouveront-ils l'année prochaine? Qui est ce jeune Dimitri que personne ne semble connaître?

     La lecture est plaisante et dynamique car l'auteur alterne les scènes de groupe avec les repas aux langoustines où chacun y apparaît insouciant, apaisé; et les scènes en aparté où les confidences s'échangent......   

     En début de lecture, j'ai pensé que ce week end allait être un week end de règlement de compte mais au contraire, c'est une analyse, un état des lieux de la vie de chaque personnage qui pourrait être VOUS ou MOI!

       Voici 2 petits passages:

      "Ils se retrouvèrent tous sur la plage, comme s'il ne s'était rien passé, souhaitant que plus rien ne vienne leur rappeler leurs vies en équilibre et les mesonges qu'ils avaient posés dessus pareils à de fines couvertures de survie." 

       " Il est si difficile de répondre quand quelqu'un te dit Bonjour, parce que tout de suite après il te demandeComment ça va, et ne te laisse pas le temps de réfléchir, et moi je pense qu'il faut du temps pour dire vraiment comment on va car souvent on ne le sait pas soi-même."

 

 

Voir les commentaires

Je suis un homme de Marie Nimier

Je-suis-un-homme-1.jpgJe-suis-un-homme-2-copie-1.jpg

Ce livre est assez déconcertant. Déconcertant surtout par son côté "vulgaire et très cru" parfois. L'étude des personnages est très intéressante et une fois commencé on a du mal à le lacher. Le personnage principal est parfois très antipathique, son évolution nous en dit long sur la nature humaine.

Je vous le conseille malgré tout.

 Marie-Noëlle

Voir les commentaires

La maison du retour de Jean-Paul KAUFFMAN ♥ ♥ ♥

maison-du-retour.jpg 

         Le personnage principal de "La maison du retour" est une maison landaise entourée de son airial, de ses arbres, de sa nature.

       Après sa libération du Liban où il est resté en captivité pendant 3 ans, Jean-Kaul Kauffman se retire dans une propriété landaise qu'il a achetée sur un coup de coeur.

       Pendant les travaux de rénovation, il y reste seul (sa femme et ses enfants vivent à Paris et le rejoignent le week end) pour s'approprier plus intensément cette demeure

      Il insiste beaucoup sur ces phases de restauration, nous donnant l'impression de se reconstruire lui-même.

      Il nous raconte sa cohabitation avec ses deux ouvriers-maçons qui lui permettent de ne pas être totalement seul tout en étant face à lui-même. Cet endroit va permettre à JPK de reprendre goût à la vie, à l'écriture, et s'il évoque son passé c'est de façon très discrète mais très explicite.    

      Par les descriptions où les cinq sens sont en éveil, l'auteur nous raconte sa "rééducation", son retour à la vraie vie, sa redécouverte de la nature. On comprend que sa réhabilitation a été difficile et que ce havre de paix a été son sauveur. 

      L'écriture de ce livre est magnifique, on y vit au gré des saisons landaises...

          Je vous conseille "également Remonter la Marne" du même auteur.

Voici un article très détaillé paru dans l'express qui parle très bien de ce récit.

http://www.lexpress.fr/culture/livre/les-fiches-de-lecture-sur-italique-la-maison-du-retour-italique_822116.html

Voir les commentaires

Dans la nuit brune de Agnès DESARTHE ♥ ♥

dans-la-nuit-brune.jpg

        Résumé: Jérôme, agent immobilier divorcé, èlève seul sa fille adolescente. Lorsque l'amoureux de sa fille décède à la suite d'un accident de moto, Jérôme ne sait plus quel comportement adopté. Il est lui-même désoeuvré. La mort et le deuil l'emportent vers des réflexions sur l'existence, sur son existence.

      C'est avec l'aide d'un inspecteur homosexuel à la retraite que Jérôme va replonger dans sa propre enfance. Mais il ne se souvient de rien de ses origines, si ce n'est qu'il a été adpoté par un couple qui l'a découvert en forêt.

      L'inspecteur va réveiller des zones d'ombre (La nuit brune) de l'enfance de Jérôme.

        Mon avis: Comme dans "Mangez-moi du même auteur, les personnages de ce roman sont curieux et ont de multiples facettes.

      Jérôme ne sait pas d'où il vient, il est mou et ne sait pas réagir, il se laisse porter pas les autres.

     Son ex-femme, Laura est totalement insensible face à la douleur de sa fille, on a l'impression qu'elle ne connait plus sa fille.

     Le policier homosexuel attiré par Jérôme est prêt à parcourir la France pour découvrir les origines de Jérôme.

     Rosy, la meilleure amie de Marina est obèse et non aimée de ses parents mais elle sait soulager la peine de Marina.

     Clémentine, élève de la classe de Marina est gothique et a disparu quelques temps avant l'accident mortel de l'amoureux de Marina.

      Tout cela semble bien compliqué pour un petit roman de 230 pages. Je pense que l'auteur a traité trop de sujets (l'accident d'Armand, la détresse de Marina, la disparition de Clémentine, l'amitié de l'inspecteur, les origines mystérieuses de Jérôme liées au génocide juif) de sorte que j'ai lu ce récit avec peu d'émotion, sans entrer vraiment dans l'histoire.
   

Voir les commentaires

Les arbres voyagent la nuit de Aude LE CORFF ♥ ♥ ♥

arbres-voyagent-la-nuit.jpg

    Résumé: Manon est une petite fille intelligente et sensible qui semble vivre seule. Elle passe ses fins d'après midi dans le jardin, sous un platane regardant les fourmis. Sa maman est partie, on ne sait pas pourquoi et son père est bouleversé par cette situation. Il ne s'occupe plus ni de sa fille, ni de sa maison, ni de lui-même. Seule sa tante Sophie, personnage atypique, veille sur elle.

     Anatole est un vieux monsieur grincheux, professeur de français à la retraite. Il habite en-dessous de Manon. Il va l'apprivoiser par la lecture du "Petit prince de St Exupéry" et va réussir à lui redonner le sourire. Entre eux deux, une amitié de grand-père à petite-fille s'instaure, Manon retrouve un peu de joie de vivre et Anatole retrouve de l'énergie.

     Après plusieurs mois de silence, une lettre arrive du Maroc et va tout chambouler. Le père décide de partir immédiatement à la recherche de sa femme, rien ne pourra l'arrêter... Alors c'est toute l'équipe: Anatole, Manon, son père et Sophie qui partent en voiture car Anatole a peur de l'avion !!! Mais est-ce une bonne idée?

     Mon avis: Un voyage imprévu à travers la France,

l'Espagne et le Maroc rassemblent des personnages qui

apprennent à se connaître et à se respecter. Une belle

amitié avec en toile de fond l'histoire du Petit Prince

que l'on a envie de relire...

      Même  si les sujets abordés sont "habituels",

 

les sentiments évoqués dans ce récit sont très forts.

 

On y trouve l'absence, la séparation, la vieillesse,

 

l'enfance mais aussi le respect face à la différence.

 

      Un récit tendre et poétique écrit de façon

 

pudique avec des mots justes.

 

 

Voir les commentaires

Un garçon singulier de Philippe GRIMBERT ♥ ♥ ♥

un-garcon-singulier.jpg

        Résumé: Louis, jeune étudiant introverti et indécis quant à la poursuite de ses études, répond à une annonce: "Recherche jeune homme motivé pour s'occuper d'un adolescent singulier en séjour avec sa mère à Horville (Calvados)."

     C'est ainsi qu'il redécouvre Horville, sa plage, sa jetée et son jardin mystérieux où il a passé les vacances de son enfance et replonge dans ses souvenirs.

     Louis va s'occuper de Iannis aux comportements étranges; il ne parle pas, ne sait ni lire, ni écrire et peut être violent; pourtant une relation de confiance va s'établir entre eux.

      Grace à la présence de Louis, Héléna, la mère, quadragénaire libertine reprend l'écriture de romans érotiques; mais elle aussi a des attitudes atypiques....

     Louis évolue et progresse dans ce monde inhabituel qui va boulverser sa vie et le faire grandir.

       Mais finalement, le garçon singulier de ce roman n'est peut être pas celui que l'on croit....

          Mon avis: En fait, ce livre traite de l'autisme et de la difficulté qu'éprouvent les parents face à cette maladie. Les parents, surtout la mère a du mal à gérer ses sentiments contradictoires face à son fils, sentiments oscillant entre amour et rejet. Elle éprouve beaucoup de difficultés à rester intègre et à se recontruire. On peut reprocher la brièveté de ce roman d'autany que l'auteur, spécialiste de l'autisme, aurait pu développer ce sujet. 

         Du même auteur, je vous conseille "Un secret", en livre ou en DVD!

Voir les commentaires

Programme sensible de Anne-Marie GARAT ♥ ♥

programme-sensible.jpg 

 

       Ce n'est pas du tout dans mes habitudes mais cette fois-ci je vous transmets "Le point des vue des éditeurs" car je me sens incapable de résumer le dernier roman d'A.M. Garat.

       "Dans un deux-pièces de la banlieue parisienne ignoré du GPS et de Google Earth, Jason, devenu traducteur professionnel après avoir vécu plusieurs vies, entretient un secret et obsédant dialogue avec son ordinateur dont l'écran liquide semble receler de vivantes images de son passé refoulé dans une forêt nordique d'Estonie, vingt ans après la chute du mur de Berlin. Et sur fond de divorce, de paternité difficile, de drame des sans-papiers, de rafle des camps "roms", de réchauffement climatique et de tragédie de Fukushima, il affronte cette rémanence qui revêt les couleurs d'un conte originel, dont les ogres désormais numérisés, percutant inlassablement son inconscient et sa mémoire achaïque, l'oblige à se réinventer dans la vraie vie.

       Puisant à diverses sources formelles, nourrit de différents "mythes", Programme sensible est sans doute, en France, l'une des premières fictions qui ivitent délibérément notre rapport contemporain aux nouvelles technologies à se matérialiser dans la dramaturgie comme dans l'imaginaire de genre romanesque."

       Mon avis: Si vous consultez les différents critiques de ce roman , vous pourrez constater que les avis sont très partagés. Pour ma part, je pense ne pas avoir tout compris!!!Entre la dure réalité de la vie de Jason, son entourage (sans-papiers), son divorce, sa fille jeune adulte douée en informatique et sa vie "virtuelle" qu'il découvre au travers de son écran, j'avoue ne pas avoir tout saisi. Il faut ajouter à cela le fabuleux style de l'auteur qui se surpasse tellement que ses phrases de plusieurs lignes (voir demi-page) très  alambiquées deviennent incompréhensibles (pour moi!).

       J'espère lire vos commentaires qui m'aideront à éclaircir tout cela!

       Le choix de ce livre: J'ai lu les 3 tomes de "Dans la main du diable" et j'avais adoré. Cette saga familiale sur fond historique riche superbement écrite fut un vrai plaisir, alors lorsque j'ai vu le dernier roman d'A.M. Garat... j'ai sauté dessus sans aucune hésitation!!!

Voir les commentaires

L'Amour sans le faire de Serge JONCOUR

amour-sans-le-faire.jpg                  

 

             Beaucoup plus qu'une simple histoire d'Amour ...

 

        Résumé: Franck, quadragénaire sans enfant, séparé de sa femme, se rétablit d'une grave maladie. Il est caméraman et a beaucoup voyagé. Il décide de rendre visite à ses parents qu'il n'a pas vus depuis 10 ans, il revient sur les traces de son passé.

                         Louise ne donne plus aucun sens à sa vie depuis le décès de son mari Alexandre 10 ans auparavant. Elle a un fils naturel qu'elle ne voit que rarement car il est élevé par ses ex beaux-parents.

       Rien ne semble réunir ces deux personnages écorchés vifs si ce n'est la ferme familiale où Franck et son jeune frère Alexandre sont nés. C'est là que Franck et Louise vont se retrouver grâce à la joie de vivre, aux pitreries du petit Alexandre ...

       Plusieurs thèmes sont abordés en toute simplicité avec beaucoup de délicatesse dans ce roman au titre très évocateur.

       Les blessures de chacun, séparation, mort, absence, départ des enfants;

       Beaucoup d'émotions: tristesse, joie, rire et souffrance;

       L'amour de l'homme, de la terre, de la nature;

       Le passé: les souvenirs, les non-dits, les incompréhensions;

       La rencontre de deux solitudes, de deux vies blessées;

       Les relations fraternelles, parents-enfants; 

       Le travail: dans le monde rural avec la vie à la ferme et dans le monde ouvrier avec ses difficultés liées à la crise et aux délocalisations.

Une belle histoire d'amour qui est loin d'être "cul cul la praline" !!!

      Voici quelques extraits:

            "De toute façon Alexandre quoiqu'il fasse, il avait raison. Le dernier-né dans une famille c'est souvent le préféré, parce que c'est celui qui fait croire aux parents que le temps ne passe pas, qu'il y aura toujours de l'enfance à pousser derrière eux, il entretien en eux cette illusion de jeunesse, alors qu'en regardant l'aîné ils se sentent déjà vieux."

           "Dans l'enfance on existe que par son prénom, on ne se fait jamais appeler que comme ça, par son prénom, à moins d'avoir la fantaisie d'un diminutif. La toute première fois qu'on entend son nom en entier, qu'on se voit y répondre, en général, c'est que les choses sérieuses commencent, ça peut faire peur au début;"

           "L'enfant, c'est toujours une manière de s'inventer une suite, de se construire un avenir, en dehors de quoi il ne reste plus rien, d'un couple une fois défait il ne subsiste rien, sinon des murs parfois, des souvenirs éparpillés dans la tête de chacun, mais les souvenirs, c'est rarement les meilleurs qui dominent, c'est souvent les derniers."

           "Rien d'autre ne le rattachait au monde que ce moment. Rien. Il avait son oreille droite contre les cheveux de Louise, la douceur de ses cheveux sans parfum. Sur le coup, il ne leur apparaut mêm pas, ce pas gigantesque qu'ils venaient de faire, d'ailleurs il ne s'agissait pas de ça, c'était comme d'avoir trébuché l'un vers l'autre, un pas qui les sortait d'eux mêmes mais ne les rappochait pas. Louise ne bougeait plus."

           "Puis ils continuèrent de regarder les étoiles filer dans le noir, sans plus les compter, sans même plus faire de voeux, parce que des étoiles filantes en cette nuit de début août, il y en avait plein, jamais une vie ne pourrait contenir tant de cadeaux du destin."

           "Une femme avec laquelle il ne serait plus question de désir mais de tout le reste, un genre d'amour intact, l'amour sans le faire, mais tout entier" "

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 > >>