Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

litterature francaise

Le cas Edouard Einstein de Laurent SEKSIK

       La photographie de la première de couverture représente Edouard Einstein et son père Albert Einstein. ce cliché a été pris dans l'entrée de la clinique psychiatrique du Burgölzli en 1933. Edouard a 22 ans, ce sera la dernière rencontre entre père et fils.

Ce récit reprend essentiellement les voix de la mère d'Edouard, Milena; de son père Albert et de Edouard.

        Albert, physicien de génie, a eu 3 enfants de Mileva Maric; une première fille, Lieserl,  décédée lors de sa 1ère année et inconnue du grand public, et deux garçons, Hans-Albert professeur d'ingénierie hydraulique de génie et Edouard  étudiant en première année de médecine.

       A la séparation de Albert et Milena en 1914, Edouard a 4 ans. Sa mère revient sur Zurik avec les 2 garçons alors que Albert s'installe à Berlin, il n'aura aucun contact avec ses fils durant 5 années.

       Edouard aurait voulu démarrer des études en psychiatrie mais son père, très pragmatique pense que Freud est un charlatan et refuse que son fils suive cette voix. Edouard sombre dans une dépression profonde et devient violent. En 1931, il a 21 ans, il est diagnostiqué Schizophrène et est interné. Il reçoit des traitements de choc (électrochocs). Edouard revoit son père en 1933 avant le départ de celui-ci pour l'Amérique. Il meurt à l'âge de 55 ans.

         Ce livre est une biographie de la famille Einstein très agréable à lire. Chaque chapitre est consacré à un des personnages dont l'auteur dévoile les ressentis et les sentiments face à sa famille. Les éléments que nous donne l'auteur permettent d'expliquer le devenir de chacun. Un père absent, une mère débordée et soi-disant désargentée et deux enfants tournés vers leur mère et peut être écrasés par la notoriété de leur père.

        Le lecteur assiste à un véritable drame familial: la douleur d'une mère et l'impuissance d'un père célèbre.

 

        Je vous conseille en autre " L'exercice de la médecine" qui est également excellent.

 

 

Voir les commentaires

Seul contre tous - Cent jours avec napoléon de Laurent JOFFRIN

     Laurent Joffrin est journaliste, écrivain et dirige le quotidien Libération. Il a écrit des essais politiques, des livres d'histoire et une série de trois romans sur l'époque napoléonienne.C'est à partir de nombreux documents dont la liste est donné en fin d'ouvrage,  que l'auteur retrace les derniers combats de Napoléon.

     Le 9 mars 1815, Napoléon débarque en secret à Golfe-Juan. Fin stratège, il réussit à rejoindre Paris et avec quelques soldats il reconquit son trône. 

     L'auteur retrace l'itinéraire de Napoléon jour après jour, partant de l'île d'Elbe à la plaine de Waterloo, décrivant les manœuvres des troupes avec cartes à l'appui.

     Un document historique très intéressant car d'une part il est très détaillé mais d'autre part il va à l'essentiel et permet au lecteur d'avoir une vue d'ensemble de la bataille de Waterloo, qui devrait s'appeler bataille de Saint Jean.... mais Waterloo sonne mieux d&n la langue anglaise !!!

    Je conseille vivement ce livre aux personnes qui ne veulent pas lire de lourds documents sur ce sujet.

Voir les commentaires

La muette de Chahdortt DJAVANN

  L'auteure: Chahdortt Dvavann est romancière et essayiste française, issue d'une très ancienne lignée aristocratique d'Azerbaïdjan, petite-fille et fille de pacha. L'arrivée de Khomeyni en 1979, détruit cette famille. Son père est jeté en prison. Etudiante, l'auteure fuit en Turquie. Un mariage blanc lui permet d'entrer en France avec un visa de 3 semaines. Après beaucoup de difficultés (TS), elle intègre EHESS et obtient un DEA. Puis elle écrit. En 2003 elle reçoit le Grand Prix de la Laïcité et en 2004 devient Chevalier des arts et des lettres pour tous ses écrits.

Le résumé: Lorsqu'elle reçoit un manuscrit en deux exemplaires écrits en persan et traduit en français, après lecture, elle décide de le publier.

Il s'agit du récit d'une jeune fille de 15 ans écrit en cachette en prison, en attendant d'être pendue.

Fatemeh, surnommée "la nièce de la muette" vit dans la misère et la drogue. Elle adore sa tante qu'elle vénère car elle seule la respecte. Accusée d'un amour interdit, la tante muette doit être lapidée. Pour atténuer cette peine, c'est à dire la remplacer par une pendaison, Fatemeh va tenter de la défendre, braver les interdits et à son tour sera pendue. C'est en attendant le jour J que Fatemeh écrit sur des feuilles usagées sous forme d'un journal, le récit de ces cruautés.

Thèmes: Dénonciation de la condition des femmes dans les pays sous le joug des mollahs et de la religion...etc...Un témoignage abominable de plus...

Voir les commentaires

La guerre du feu de Joseph Henri ROSNAY

     La guerre du feu est le roman le plus connu de J. H. Rosny aîné bien qu'il ait écrit une centaine d'ouvrages.

     Nous sommes au cœur de la préhistoire, il y a environ 100 000 ans.. La tribu de Oulhams vit autour du feu qu'ils conservent précieusement dans des cages. Mais lors d'un affrontement avec une autre tribu, les cages sont détruites. Ne sachant pas allumer le feu, la tribu envoie 2 équipes de 3 hommes à la recherche du feu. Gamma, la nièce du chef, sera promise à celui qui ramènera le feu, il aura également le commandement de la tribu...

     Pour un roman écrit en 1909, l'auteur décrit de façon très réaliste les paysages totalement dévastés de cette époque. Le langage approximatif, grogné ou grimé est bien rendu. Le lecteur prend bien conscience de la vie de ses hommes qui vivaient en communauté (famille) d'une trentaine de personnes.

     De belles descriptions pleines de réalisme et de justesse (combat entre hommes, combat contre les animaux, recherche de nourriture, techniques d'attaque...)

Voir les commentaires

Sur les chemins noirs de Sylvain TESSON

 

      A la suite de sa chute de 8 mètres, Sylvain Tesson brisé de tous côtés, se promet que s'il s'en sort, il parcourra la France à pied. Il trace son parcours à partir d'un rapport sur les départements "Hyper-ruraux", et va suivre des chemins non balisés, "les chemins noirs".  Sa rééducation se fera sur les chemins de France en partant de la gare de Tende, au-dessus de Nice pour arriver à la pointe du Cotentin. Avec ses informations et des cartes IGN, il s'évertue à s'éloigner de l'urbanisation, prenant des sentiers non marqués, traversant les sous-bois, passant par des chemins chaotiques pour relier des villages quasi abandonnés.

      Ce périple est à la fois un récit de voyage mais aussi un constat de ce que nous avons fait de notre paysage français. Un constat juste et argumenté.

       Une écriture très riche. Un récit très intellectuel et intéressant....

 

 

Voir les commentaires

Psychologues du crime de Florent GATHERIAS et Emma OLIVEIRA

      Florent Gathèrias est psychocriminologue. En 2009, la direction centrale de la police judiciaire a décidé d'intégrer la psychologie dans les enquêtes criminelles, comme le fait depuis longtemps le FBI aux États-Unis. 

     Premier psychocriminologue de France, Florent Gathérias a été recruté à Nanterre par l'Office central pour la répression des violences aux personnes. L'office intervient dans certaines affaires en renfort de la police judiciaire. C'est en 2012 que Emma Oliveira fera équipe avec lui.

     C'est au travers de 5 affaires: Le tueur de l'Essonne, le violeur des balcons, le cadavre du bois de Phalempin, l'affaire Mérah... que ces 2 professionnels du crime nous font découvrir leur métier. Ils nous dévoilent leur parcours, leurs difficultés, leurs ressentis et la façon dont ils tentent de percevoir les mécanismes psychologiques d'un tueur. Leur travail est minutieux et fastidieux ( des pages et des pages de compte-rendu à lire et à analyser) et commence à être reconnu. Ils insistent sur le fait qu'ils sont tributaires de l'interprétation première des enquêteurs, policiers et autres, ils doivent pour cela s'imprégner de la vie du meurtrier mais aussi de la victime. Ils peuvent être assimilés aux "Profileurs".

    Un témoignage très authentique et très intéressant sans aucun voyeurisme, pour celui qui veut en savoir davantage sur les dessous d'une enquête.

    Une profession que j'espère, tous comme nos 2 protagonistes,  être en devenir...

 

Voir les commentaires

La symphonie pastorale de André GIDE

      C'est dans la 118ème édition de chez Gallimard de 1925 que j'ai redécouvert ce magnifique roman!

     Dans les années 1890, un pasteur recueille une jeune fille aveugle qui n'a reçu aucune éducation. Il l’héberge chez lui avec sa femme et ses cinq enfants....

   Amour interdit, conflit entre religion et amour, culpabilité, questionnement...

   Ce roman a été adapté sept fois au cinéma ou télévision: au Japon, en France avec Michèle Morgan, en Turquie, au Brésil, en Australie et en Argentine!

 

Voir les commentaires

La cliente de Pierre ASSOULINE

     Le narrateur est biographe professionnel, il a besoin de renseignements sur la vie d'un écrivain,Désiré Simon, accusé en 41 d'être juif, se faisant il découvre  des milliers de lettres de dénonciations d'un ami, d'un voisin, d'un membre de la famille... Autorisé à consulter les archives de l'Occupation, il découvre une lettre dénonçant la famille de son ami François, les Fecher, dont seul le père a survécu et a pu récupérer ses biens à la libération.

     Le narrateur réussit à identifier l'auteur de la dénonciation. Hanté par sa découverte il n'aura de cesse de comprendre POURQUOI cette personne a-t-elle fait cela... Tous les moyens seront bons pour savoir...

     Ce roman met en avant la quantité incroyable de lettres de délation sous l'occupation, le comportement de l'administration française de l'époque...

    Le fait de ne pas nommer le narrateur, on sait simplement qu'il est historien, permet au lecteur de s'immerger dans cette histoire à rebondissements.

    Un beau roman, un beau devoir de mémoire...

Voir les commentaires

Otages intimes de Jeanne BENAMEUR

  Qui dit confinement... dit lecture... et j'ai la chance d'avoir une PAL de quelques 100 bouquins! Parmi lesquels je retrouve le cadeau d'une amie offert en mars 2016 et découvre "Otages Intimes" de Jeanne Benhameur en Actes Sud, un format que j'adore!

 Résumé: Etienne est reporteur-photographique de guerre, il aime la photo bien sûr mais aussi et surtout partir loin et revenir peu de temps. Cela lui coûte d'ailleurs le départ de Emma sa compagne.

Lors d'un reportage dans un pays en guerre, il est enlevé et séquestré suffisamment longtemps pour ne pas en revenir indemne.

C'est le retour de Etienne que nous relate l'auteur, son difficile retour à une vie ordinaire. Etienne décide de revenir dans son village natal et retrouve sa mère et ses deux amis d'enfance.

Tous les quatre ne sont pas indemnes non plus. Sa mère avait un mari navigateur, Enzo, ébéniste de métier n'a pas su se fixer et est allé de femme en femme et Johanka, célibataire également, est avocate à la Haye et aide les femmes victimes de guerre à l'étranger...

Mon avis: Un récit poignant, très très bien écrit, intimité, solitude face à la mémoire des images, ré-apprivoisement de la vie... beaucoup d'émotions dans ce récit intimiste.

Extraits: "La vieille dame se lève. Elle appuie ses deux mains sur la table et le silence se fait. C'est la verticalité qui a toujours fait taire chacun dans sa classe de campagne, ou dans les pires moments de sa vie quand en la voyant passer, on cessait de la plaindre. On ne plaint pas une femme qui se tient droite. Etre plainte c'est déjà courber la tête. La verticalité elle est là, avant même qu'elle prenne la parole. Les paroles iront droit au but.*

 

"C'est fini maintenant Etienne, c'est fini.

Non, c'est pas fini. pas à l'intérieur de moi. Il ya des moments tu sais où je me demande si ça finira jamais... j'en ai trop vu...

Quand on dit "trop" c'est "pas assez"

Quoi?

Je dis Quand on dit "trop" c'est que ce n'est pas encore assez.... Tu n'en pas assez vu parce qu'il te reste plein de choses à photographier, Etienne, et de gens. Parce que le monde est vaste et que tu peux regarder ce que tu veux tu comprends, ce que tu choisis, toi, de regarder. Pas là où on t'envoie. Là où toi tu choisis d'aller. Là où toi et veux voir et photographier et partager. c'est ça, non, être photographe?

Moi je suis un photographe de guerre, JO.

Eh bien devient un photographe tout court.

Voir les commentaires

Vol d'hommes de marie LEBEY

      Le 31 mai 1971, un  quadriplace parti de Compiègne Direction Vannes s'écrase sur un champ dans l'Orne. Le pilote Daniel est tué sur le coup ainsi que Pascal, père de Charlotte âgée de douze ans au moment du drame. bien des années après, Charlotte découvre des documents qui laissent à penser qu'il s'agit d'un attentat mené par un groupe de terroristes qui fut actif durant la guerre d'Algérie. Alors que son père était un banquier prudent et paisible, Daniel était un ancien déporté au long passé de résistant, agent de la DGSE.

      Ce récit est en partie autobiographique. Marie Lebey est la fille du banquier mort dans l'accident d'avion. ce récit est une enquête sur sa famille dévastée par cette tragédie. L'auteure cherche une cause politique qui expliquerait un accident assez étrange. Elle explore son passé son passé et tente d'enterrer ses douloureuses obsessions.

      Un récit historique détaillé sur certaines zones d'ombres...

      Il semblerait qu'une obscure organisation armée française : La Main Rouge ait œuvré dans de nombreux attentats en Europe et en Afrique du Nord dans les années 50. Cette organisation aurait été utilisée pour des opérations de sabotage, d'assassinats et d'attentats à partir de 1956.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>