Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

litterature italienne

La solitude des nombres premiers de Paolo GIORDANO

     Alice et Mattia sont deux êtres abîmés par la vie.

     Suite à un accident de ski, Alice claudique. Elle se sent différente et refuse de laisser son corps grandir.

     Mattia a une sœur jumelle handicapée mentale. Lors d'une invitation chez un copains, Mattia laisse sa soeur dans le jardin publique lui demandant de l'attendre. Il ne la reverra jamais. Rongé par la culpabilité, Mattia se scarifie.

    Mattia et Alice se rencontrent par hasard et vont être très proches l'un de l'autre, ils se croisent et s'éloignent ne comprenant pas qu'ils s'aiment. Un lien indestructible les unit mais ils ne se trouveront jamais vraiment, passant tous les deux à côté de leur vie. Et c'est avec difficulté qu'ils entrent tous les deux dans l'âge adulte, l'un devenant chercheur en mathématiques et l'autre photographe.

     Un roman qui parle du mal-être des ados, leur solitude et leurs souffrances où anorexie, actes de mutilation et de violence sont présents. Un texte fort, poignant avec une description des sentiments assez poussée. Un roman qui ne s'oublie pas.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Les huit montagnes de Paolo COGNETTI

 

     Un roman tout en douceur, en beautés naturelles...

    Pietro, le narrateur, vit avec ses parents à Milan durant la saison hivernale; en été, ils vivent dans le val d'Aoste. Les parents de Pietro adorent la montagne et si la mère préfère savourer les paysages, le père n'a qu'une idée en tête: vaincre des sommets.

    A Grana, Pietro sympathise avec Bruno dont les parents vivent durement dans cette vallée. Pietro est un vrai garçon des montagnes, malgré les 11 années qui les séparent, ils s'entendent à merveille et parcourent les alpages, les forêts et les glaciers ensemble.

    Pietro suit également son père en montagne mais un jour, à l'adolescence, il en a marre de parcourir les sentiers et refuse de suivre son père qui ne lui adresse plus la parole et le renie.

    Pietro part vers le Népal et découvre l'Himalaya alors que Bruno reste dans sa montagne pour y construire son foyer.

    C'est après une séparation de 20 années que le 2 garçons devenus des hommes se retrouvent...

    Une très belle écriture, une histoire simple mais attachante et intimiste. Un roman d'apprentissage qui ne laisse pas indifférent.

 

Voir les commentaires

L'art de la joie de Goliarda SAPIENZA

 

       Le roman: Ce roman de 636 pages très denses raconte la vie de Modesta, narratrice et personnage principal. Née le 1er janvier 1900 dans un milieu pauvre et une Sicile encore plus pauvre, Modesta est envoyée dans un couvent au décès de sa mère. Protégée par la mère supérieure, celle-ci la fait envoyer à sa mort, dans une maison noble. Très intelligente et curieuse de tout, analysant tout ce qui l'entoure, elle fait sa place dans cette maison ainsi que dans cette famille. Elle se fait appeler Princesse à la suite d'un mariage arrangé et devient la maîtresse de ce domaine. Malgré ce mariage, Modesta est très sensuelle et continue à séduire les hommes et les femmes quelque soit leur milieu. Modesta est une femme qui va à l'encontre toutes les règles afin de vivre pleinement sa vie.

Le caractère de cette jeune femme, libre, non soumise et non dominante, est façonné par l'histoire de la Sicile, une histoire dont elle partage les idées et s'investit dans la vie politique. Elle se sort bien de toutes les difficultés rencontrées car sa devise est: " L'Art de la Joie"!

 

       

       L'auteur: Née à Catane en Sicile en 1924 et décédée en 1996 en Italie, Goliarda Sapienza est comédienne et écrivain. Elle vit entourée de parents intellectuels socialistes anarchistes, un père avocat et une mère responsable de journal dans une Sicile où la montée du fascisme fait des dégâts.

A 16 ans, Goliarda entre en école d'art dramatique mais quittera la scène pour se vouer à l'écriture. A la suite d'un vol de bijou (Volontaire???), elle est incarcéré et vit cet emprisonnement comme une expérience. Elle entre en résistance, fait 2 tentatives de suicide, subit un internement psychiatrique. Elle passe sa vie à transgresser les lois et les mœurs de l'époque. C'est une marginale, anarchiste, résistante, féministe et bisexuelle.  Elle passera 10 années de sa vie à écrire "L'art de la Joie" dont le manuscrit trop dérangeant sera refusé. 

Ce sera 10 ans après sa mort, que l'édition française provoquera la redécouverte de ce roman.

       Mon avis: J'ai lu la biographie de l'auteure après la lecture du roman qui n'étant pas une bio s'approche beaucoup de son histoire personnelle me semble-t-il.

On y retrouve ses états d'âme, ses amours, ses notions de liberté envers elle-même mais aussi envers sa famille, ses idées anti-fasciste, son emprisonnement, sa tentative de suicide, elle fait référence à sa mère (Maria Giudice) à la Sicile et son évolution etc...

Un enchevêtrement familial un peu compliqué d'autant qu'il y a des non-dits et des prénoms utilisés sur plusieurs générations.

Un style très agréable, vivant et poétique.

Je pense que l'on peut ranger ce livre dans les livres de développement personnel.

       Télérama: "Roman majeur de la littérature italienne, chef-d'oeuvre réédité aux éditions Le tripode. Une occasion de se (re)plonger dans les aventures de l'héroïne Modesta, qui transgresse les règles afin de découvrir le plaisir spirituel et charnel."

 

Voir les commentaires

Les trois jours de Pompéi de Alberto ANGELA

 

L'auteur: Alberto Angela est paléontologue, vulgarisateur scientifique, écrivain, chercheur et journaliste. Il présente des émissions culturelles sut la télé italienne. 

Le roman: Il s'agit d'un roman de vulgarisation qui détaille la vie quotidienne à Pompéi et alentours 2 jours avant l'irruption du Volcan. L'auteur, grace aux recoupements de l'archéologie, des écrits gravés et des textes antiques, relate la culture de cette région influencée par Rome. 

Il décrit avec minutie les objets de la vie courante, les lieux de vie et de vente, comparant quelquefois avec notre quotidien du XXIème siècle. 

Un récit romancé car il met en scène quelques personnages ayant existé qui pour certains ont survécu de cette façon l'auteur touche à toutes les couches de cette société. Ce procédé permet de rendre plus "vivant" ce récit-documentaire. Nous véhiculons dans les rues avec les personnages, nous rencontrons des bourgeois, un vendeur à la sauvette, des marchands, des navigateurs etc...

Un ouvrage passionnant pour la raison précédemment exposée mais aussi pour le déroulé de l'éruption et les 4 surges dont les impacts ont été différents à cause des hauteurs de projection, des matériaux, des température eux aussi différents... Les explications bien que assez détaillées restent claires et compréhensibles pour un néofit.

 

Voir les commentaires

Les enfants de Venise de Luca Di FULVIO

Venise au XVIème siècle, La Venise de l'Inquisition, des miséreux, des enfants des rues, des prostituées rongées par la syphilis. Venise et son premier ghetto ouvert en 1516, y sont enfermés les juifs dont le signe distinctif est un bonnet jaune.

Humiliation, misère, escroquerie, sorcellerie, amour et aventure font de ce roman un livre très prenant aux personnages attachants et émouvants. Une belle intrigue menée tambour battant par Mercurio que nous suivons de son enfance à son âge adulte.

Mercurio arrive de Rome avec ses 2 acolytes Benetta et Zolfo. Mercurio est le roi du travestissement  et de l'entourloupe. Et dans ce monde où les enfants sont les premiers exploités et maltraités, les 3 compères vont savoir se faire leur place...

A vous de découvrir ce monde!

Voir les commentaires

Le gang des rêves de Luca Di Fulvo

1909, Cetta est une jeune italienne de 15 ans, elle arrive à New York avec son bébé issu d'un viol. Rebaptisé Christmas en franchissant Ellis Island, ce petit garçon va grandir au milieu des lois de la jungle de Manhattan. Quant à Cetta, son rêve d'Amérique va vite s'éteindre, elle va se prostituer pour élever son fils.

1920, c'est l'époque du cinéma parlant et de la radio mais aussi celle des gangsters et de la mafia qui dictent la loi des quartiers pauvres...

Un roman page-turner qui nous transporte dans les bas fonds de Manhattan où se mêlent ségrégation, violences, racisme, solitude et surtout l'espoir qui a conduit des milliers d'étrangers vers le rêve américain.

Une écriture agréable, fluide et scénarisée.

A lire impérativement!

 

Voir les commentaires

La gouteuse d'Hitler de Rosella POSTORINO

Par crainte d'être empoisonné, Hitler recrute dix femmes allemandes au hasard. Celles-ci goûteront tous les plats proposés au dictateur qui attendra 1 heure avant de manger. C'est la peur au ventre que ces jeunes femmes mangent ne sachant si c'est leur dernier repas.

Le personnage principal est Rosa Sauer qui, à l'engagement de son mari dans l'armée, quitte Berlin et les bombes pour aller vivre chez ses beaux-parents en Prusse Orientale. C'est à Groos-Partsch  que Hitler a établi son état-major et c'est là que Rosa sera conduite. Ce roman transmet ses doutes, ses craintes et ses sentiments.

 L'auteure s'est appuyée sur le témoignage très tardif, à 95 ans, de Margot Wölk, la dernière goûteuse d'Hitler en vie. C'est elle qui lui a inspiré son personnage principal : Rosa Sauer. Un pan de l'histoire que j'ignorais.

 

Voir les commentaires

La femme aux fleurs de papier de Donato CARRISI

 

 

 

 

 

 

 

 

En lisant un Donato Carrisi je pensais me plonger dans un polar mais en fait il s'agit d'un roman noir écrit sur fond historique.

Nous sommes le 14 avril 1916, depuis plus d'un an les Dolomites sont une ligne de front entre les Italiens et les Austro-Hongrois qui sont bien implantés près du mont Fumo. Les soldats des deux côtés vivent un enfer depuis plus d'un an.

Lors de ce conflit un soldat Italien est fait prisonnier et un médecin de guerre autrichien est chargé de l'interroger en ayant pour objectif de lui sauver la vie. Mais celui-ci refuse de révéler son identité et entraîne son interrogateur dans une suite d'histoires qui s'imbriquent les unes dans les autres.

Une étrange relation s'installe entre ces deux protagonistes.

Un roman particulier, mystérieux bien écrit.

Voir les commentaires

Si c'est un homme de Primo LEVI ♥ ♥ ♥ ♥

Je viens de terminer ce récit alors que Simone Weil a fermé les yeux aujourd'hui. Une grande dame que j'admirai et dont il faut lire son autobiographie "Une Vie".

C'est la nouvelle édition qui célèbre les 70 ans de la parution de "Si c'est un homme" préfacée par Philippe Claudel qui m'a attirée.

Un récit bouleversant que je ne résumerai pas car vous en connaissez le contenu.

La préface est intéressante et dans l'appendice écrit par Primo Levi en 1976, celui-ci répond aux questions posées régulièrement par les lycéens ou les lecteurs.

Ainsi, l'auteur donne son avis sur le pardon, l'absence de rébellion , les camps russes, la haine des nazis pour les juifs etc.

En annexe vous trouverez: la préface de Promo Levi à "Commandant à Auschwitz, une interview par Philip Roth et un article paru dans la "Sampa": Le trou noir d'Auschwitz.

Vraiment une belle édition... Un bel hommage...

  

Voir les commentaires

Le sosie d'Adolf Hitler de Luigi GUARNIERI ♥ ♥ ♥

        Le narrateur, un agent secret américain, est chargé de faire la lumière sur la véracité du suicide de Hitler. Durant son enquête qui durera plus de 15 ans il rencontre les derniers témoins du nazisme en Allemagne, en Uruguay et en Argentine.

        Ce roman retrace les derniers moments de A.H. dans son bunker à Berlin, sa maladie, la progression russe dans Berlin, le quotidien des prisonniers des goulags sibériens, mais aussi la façon dont les criminels nazistes ont réussi à s'expatrier en Argentine.

        "Le sosie de Hitler", Mario SChatten musicien très doué, trace le portrait d'un homme qui ressemblait étrangement à Hitler et dès les premiers paragraphes, on est happé par les transformations que le sosie doit subir pour ressembler davantage à A.H.

        Dans ce roman qui a toutes les caractéristiques du roman d'espionnage, des faits incontestablement réels et d'autres  irréels se mêlent à tel point que le livre terminé le lecteur est tenté de vérifier la véracité des faits....

A lire "Les bienveillantes" de Jonathan LITTEL

 

Voir les commentaires

1 2 > >>