Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #litterature suedoise catégorie

Les élus de Steve SEM-SANDBERG

 

Ce roman, publié chez Robert Laffont en 2016, traite de l'Euthanasie des enfants sous le 3ème Reich et de l'Aktion T4 sous les ordres de Philipp Bouhler et orchestrée par docteur Heinrich Gross à la clinique Am Spiegelgrund de Vienne en Autriche.

Ce roman est davantage un long témoignage qu'un véritable roman.


Le cadre de l'histoire est le Spiegelgrund, hospice viennois, à la fois "hôpital" et centre de redressement, ou maison de correction. C'est dans cet hôpital que des enfants, présentant des handicaps physiques ou intellectuels seront placés par leurs parents dans l'espoir d'un traitement, d'une guérison mais surtout écartés et éliminés par le régime Nazi, afin de préserver la pureté de la race. Ces mêmes parents n'auront plus le droit de voir leur enfant, malgré leurs demandes répétées et des enfants qui les attendent.


L'auteur nous permet de suivre quelques uns de ces gamins, dont Adrian, né d'un père gitan alcoolique et d'une mère qui ne s'occupe pas de ses enfants. Un gamin qui passera d'un bâtiment à l'autre au fil de ses écarts de discipline, de ses évasions...Un gamin qui nous raconte son histoire.


D'autres et ils sont plus de 700 ne pourront jamais raconter leur histoire. Euthanasiés à la demande de Berlin, ils seront autopsiés, leurs organes seront mis dans des bocaux, afin de "faire progresser la science", le "traitement" prescrit par Berlin, n'est qu'une simple mesure hygiénique, un processus de désinfection naturelle." Tous subiront des violences s'ils mouillent le lit."


On se lie d'affection avec ces gamins, attachés, enfermés, sujets d'expériences médicales, punis par des injections de souffre...et j'en passe.
Rien de cela n'aurait pu se faire sans ces médecins, sans ces infirmières, qui obéissaient à des ordres, en toute bonne conscience pour le bien de la race ... Ainsi à l'issue de la guerre, ils ont pu dire :"On obéissait à des ordres", ou "Je ne savais pas". Certains ont pu même exercer, donner des conférences jusqu'à la fin de leur vie.


Ecrit comme un reportage, "Les élus" est un roman mettant en scène des personnages imaginaires, des enfants handicapés et du personnel médical avec en fin de récit le jugement de quelques médecins ou infirmières emprisonnés ou exécutés mais parfois non inquiétés à la l'issue de la Guerre.

Le livre nous permet de suivre ces personnages depuis 1941, jusqu'à l'arrivée des russes ou des américains.... et même après. Des gamins devenus des hommes dont la réinsertion sera difficile car les emprisonnements passés seront toujours pris en compte dans leur vie d'adulte.


Un livre révoltant à cause des traitements donnés à ces enfants sur ordre de Hitler;  parce qu'aucun médecin ou infirmière n'a refusé ces gestes de violence et de mort et se sont déclarés non coupables, ayant simplement appliqués les ordres; révoltant parce que certains ont pu passer au travers des mailles de la justice et devenir des personnalités reconnues qui ont utilisées les résultats des expérimentations...

Autant vous dire que je ne suis pas sortie indemne dans cette horreur humaine qu'il ne faut pas oublier...


"Les élus" a obtenu le Prix Médicis Etranger 2016. Un prix mérité.

Voir les commentaires

Le gang des dentiers fait sauter la banque Catharina INGELMAN-SUNDBERG

Le gang des dentiers fait sauter la banque Catharina INGELMAN-SUNDBERG

Faisant suite à "Comment braquer une banque sans perdre son dentier", on retrouve dans ce 2ème roman Martha et ses acolytes. Cinq retraités qui se font remarquer sur les tables de jeux de Las Vegas... car ils ont la main très chanceuse, trop beau pour être honnête!!!

Mais ils sont excusables car leurs méfaits sont à but humanitaire, aides aux maisons de retraite ou à la caisse de retraite des policiers!!! Ce sont de vrais Robin des Bois des temps modernes!

Pourtant quelquefois, les choses ne fonctionnent pas comme ils veulent. Alors comment faire quand des millions d'évaporent dans la nature? Comment réagir lorsque de vrais hackers ou cambrioleurs les intercèdent?

Pas de problème! Ils reprennent la gym, ralentissent la consommation de liqueur de mûres et font travailler à fond leur cerveau pour préparer le prochain hod-up!!!

Roman désopilant, léger et cocasse qui met malgré tout en avant le problème du devenir des personnes âgées...

Voir les commentaires

Tea-Bag de Henning MANKELL ♥ ♥ ♥

tea-bag.jpg

        Résumé: C'est l'histoire de trois jeunes filles d'origines différentes  qui se rencontrent dans la banlieue de Göteborg où elles essaient de survivre.

       Il y a Tea-Bag, la jeune Nigériane au sourire ravageur qui a traversé l'Europe à pied; Tania, venue de l'Europe de l'est en traversant la baltique à la rame et Leyla arrivée d'Iran quand elle était enfant. Toutes trois ont des prénoms inventés car elles n'ont plus d'identité....

       Et puis il y a le poète raté Jesper Humlon qui tente d'échapper à sa petite amie qui voudrait un bébé et sa mère, cherchant en vain l'inspiration.

       Le jour où Jesper rencontre les trois jeunes immigrées, il découvre que la Suède clandestine existe. Il décide d'organiser un atelier d'écriture car Tea-bag voudrait écrire son histoire.

       Les filles se racontent, dévoilant leur malheur, leurs difficultés, leur vie tumultueuese d'immigrées sans papier tandis  que l'écrivain s'inspire de leurs histoires pour érire...

 

       Avec doigté, l'auteur mêle l'histoire contée des filles et le contexte dans lequel elles vivent, se cachant chaque jour.

      C'est un livre témoignage émouvant voir bouleversant.

Je vous conseille "L'oeil du léopard" dont vous trouverez un article en cliquant sur le titre. 

Voir les commentaires

L'oeil du léopard de Henning MANKELL

oeil-du-leopard.jpg

       Résumé: Hans Olofson est un jeune suédois élévé par son père alcoolique, sa mère a disparu dans son enfance. Il a bien du mal à se construire dans cette vie terne où il perd deux amis de façon tragique.

       A 20 ans, il décide de réaliser la volonté d'une amie: partir en Afrique pour se rendre sur la tombe d'un missionnaire et faire de l'humanitaire.

      Hans restera 19 ans dans ce pays croyant pouvoir être meilleur que les autres, se faire ami avec les noirs, les former, leur apprendre la gestion d'une ferme, leur donner du pouvoir... mais ce sera un échec.

      Et dans ce pays qu'il ne comprend pas, il va être confronté à la violence, au rascisme entre les noirs et les blancs colonisateurs, à la pagaille d'un pays mal dirigé, à la corruption et pourtant Hans va tenter d'apporter inlassablement, des changements positifs.

      Mon avis: Ce livre est écrit en deux temps, à chaque chapitre nous changeons de pays allant de la Suède à la Zambie sans vraiment suivre la chronologie de la vie de Hans car dès les premières pages il dit ne pas comprendre pour quelle raison il est resté 19 ans dans ce pays.

      C'est tout au long de la lecture que l'on va découvrir le chemin parcouru par Hans, toujours à la recherche de lui-même; essayant d'échapper à tous ses démons de l'enfance.

      Ce livre sans optimisme aucun, est dérangeant car l'auteur décrit  l'Afrique, du moins la Zambie,  telle qu'elle est réellement. Les colonisateurs blancs profitent du système, de leurs compétences pour s'enrichir, pour  exploiter les africains. Les noirs obéissent tout en haïssant leurs chefs blancs et sont prêts à se rebeller et à tuer. Tous vivent dans un monde de corruption.

      L'auteur montre également un mélange entre la modernité (élevage de milliers de poules) et les traditions (croyances et autres sorcelleries) mais aussi et surtout Mankell démontre l'amour qu'il porte à ce pays.

      Voici quelques extraits qui portent à la réflexion....

      "Il se demandait (...) pourquoi elle avait abandonnée son fils? Pourquoi elle s'était comportée comme un homme? Les pères abandonnent, les pères disparaissent. Mais pas les mères."

     "C'est le sort des femmes de décider de l'avenir de l'Afrique, songe-t-il. Les hommes passent leur temps à l'ombre des arbres alors que les femmes transportent d'énormes sacs de maïs sur leur tête et mettent des enfants au monde."

     "On n'a rien à craindre de ceux qui crient. Ce sont les silencieux qu'il faut surveiller."

     "Manifestement, dans ce pays, il n'y a pas de rapports de confiance entre les Noirs et les Blancs. Un abîme sépare leurs deux mondes. D'un côté on lance des ordres et de l'autre on les reçoit, c'est tout."

     "Hans Olofson, lui, ne peut pas comparer la mort à un être en chair et en os. Selon lui, si elle avait un visage, elle serait aussi facile à vaincre que les épouvantails qui protègent les groseilliers du marchand de chevaux.
Non, la mort est plus vague, plus complexe. Elle est un vent glacial qui se met soudain à souffler sur le fleuve sans que la surface ne se ride."

      "Aujourd'hui, le colonialisme n'existe plus, sauf en Afrique du Sud et dans les colonies portugaises.Mais les Blancs sont encore là et leur mentalité n'a pas changé. Une époque transmet toujours une poignée d'hommes nostalgiques du passé à l'époque suivante. Ils regardent leurs mains vides en se demandant où sont passées les armes du pouvoir et ils découvrent avec stupéfaction qu'elles se trouvent entre les mains de ceux à qui ils ne se sont jamais adressés autrement qu'en leur donnant des ordres."

      "Le monde est ce qu'il est. Les oppositions sont plus grandes que jamais. Les nouveaux impérialistes sont les marchands d'armes internationaux, ceux qui passent d'une guerre à une autre en proposant leur artillerie. La colonisation des peuples pauvres est aujourd'hui plus que jamais d'actualité. Des milliers de dollars d'une soi-disant aide au développement affluent des pays riches, mais pour chaque dollar qui entre il y en deux qui sortent. Nous vivons au beau milieu d'une catastrophe, dans un monde en feu. Des relations amicales peuvent encore exister, mais souvent on ne se rend pas compte que notre terre commune est déjà minée."

       "Un empire qu'on construit sur la base la plus fragile, à savoir sur l'oppression et l'aliénation, est une construction destinée à s'effondrer avant même d'être achevée."

A Noter: Henning Mankell passe sa vie entre la Suède et le Mozambique.

Voir les commentaires

"Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" Jonas JONASSON

 
 
vieux-qui.jpg
          Le jour de ses 100 ans, Allan s'enfuit de la maison de repos qui l'a accueilli, ignorant tous les notables de la ville présents en son honneur... 
Il rejoint la gare routière en charentaises et part avec une valise qu'un jeune loubar lui a confiée.
Descendu du car, il ouvre la valise, espérant y trouver des chaussures... mais c'est tout autre chose qu'il va découvrir....
Ainsi débute une belle poursuite entre Allan, la police et les malfrats qui voudraient récupérer la valise ou du moins son contenu !
Un évènement en entraînant un autre, une cavale infernale à travers la Suède commence accompagnée d'un voyage historique qui retrace des faits importants du siècle dernier.
En effet tout au long du XXème siècle, Allan a été mèlé à des évènements incroyables et d'autant plus cocasses que rien ne lui est arrivé volontairement! 
         J'ai bien aimé le style et l'humour de ce roman et, bien que les situations soient toujours assez loufoques,  j'ai souri intérieurement assez souvent.
         Ce roman est un 1er écrit et sera adapté au cinéma (et je suis curieuse de voir!).

Voir les commentaires

Katarina MAZETTI "La fin n'est que le début"

la-fin-n-est-que-le-debut.jpg"La fin du 3ème roman de cette trilogie, n'est que le début de la vie adulte de Linnéa, le personnage principal de " Entre Dieu et moi, c'est fini" et "Entre le chaperon rouge et le loup".

Résumé: Deux années sont passées depuis la mort de Pia, sa meilleure amie et

Linnea se rend compte qu'elle va vivre ce que Pia ne vivra jamais et qu'elle ne partagera jamais avec elle.

C'est l'année du bac pour Linnea. C'est aussi l'année où elle croit voir Pia à la cafétéria !

Evidemment non, ce n'est pas Pia puisqu'elle s'est suicidée, c'est son frère Per. Un jeune intello devenu lieutenant dans la marine qui attire des minettes hyper sapéees.

Malgré leurs différences, Linnea passe des heures avec Per à discuter et batailler... à découvrir l'amour.

Mais tout les oppose et Linnea, féministe et libérée, n'accepte pas le matchisme de Per qui a l'habitude de se faire obéir.

Petit à petit la tension entre les 2 amants monte...


Linnea perd une illusion de plus, et expérimente cette sage vérité: pour pouvoir prendre un nouveau départ, il faut savoir écrire le mot fin.

Mon avis: Je n'ai pas apprécié ce roman autant que "Le mec de la tombe d'à côté" mais je n'ai pas lu les 2 romans précédents de cette saga dans laquelle on voit grandir Linnéa.

Mais la découverte de l'amour à l'adolescence est bien traité ...

Est-ce que Linnea, l'amoureuse, va réussir son bac?

Son amie, Malin, l'adolescente au coeur tendre va-telle savoir échapper à la méchanceté d'un ivrogne?

La grand-mère, va-t-elle survivre à son attaque?

Et puis il y a la mère, inquiéte, le frère qui met son nez partout, et beaucup d'autres personnages...En fait, en 158 pages; je me suis attachée aux personnages !

Si vous lisez toute la saga, faîtes-moi signe!

Voir les commentaires

"Le sixième homme" de Monica KRISTEN

    Pourquoi ce choix? J'avais encore envie de voyager dans le grand nord et grace aux Editions Gaïa spécialistes de la littérature scandinave,  je suis partie tout près du cercle polaire artique dans le Svalbard  !    

    Un peu de géographie: Le Svalbard, prononcé /ˈsʋɑlbɑɖ/, est un archipel de la Norvège situé à la limite de l'océan Arctique et de l'océan Atlantique, entre le Groenland à l'ouest, l'archipel François-Joseph à l'est et l'Europe LOngyearbyencontinentale au sud. Il constitue la terre la plus septentrionale de la Norvège et l'un de ses territoires.

   

À l'exception de neuf habitants sur l'île aux Ours située plus au sud, ses 2 321 habitants se trouvent sur Spitzberg, la seule île habitée et la plus grande de l'archipel. La population se concentre essentiellement dans la ville de Longyearbyen où vit l'auteur.

 

 

 

Photos de Longyearbyen le  jour et  le jour polaire!

 

Longyearbyen durant les nuits polaires 

 

 

 

 

 

La célébration du soleil, le 8 mars de chaque année!

 

célébration du retour du soleil le 8 mars

 

 

 

 

 

LLe Vestfonna calotte glacière au nord du Svalbarda Vestfonna, calotte glacière au nord de Sbvalbard

 

 

 

  

 

 

     L'Histoire: Dans ce monde fermé où la nuit polaire occupe une bonne partie de l'année , écrire un polar est assez courageux d'autant plus que dans ce milieu les crimes les plus courants sont des vols, des débordements  liés à l'alcoolisme ou des altercations conjugales.

    Et pourtant c'est à partir de la disparition d'une enfant de 5 ans que l'auteur va nous tenir en haleine, ce sera le prétexte pour nous décrire une communauté très soudée qui affrontre chaque jour la rigueur de la pêche, de la mine, la rudesse du climat ainsi que les comportements qui découlent de cette nuit quasiment permanente.

   Mines de Store Noske dont la mine 1 fut inaugurée par JohnAutour de cette enquête nous découvrons  également l'économie du charbon, la vie dans ses mines et ses fantômes, la vie de la pêche, des crevettiers mais aussi des braconniers. Sans oublier l'univers naturel blanc avec ses ours blancs, ses renards des neiges et les rennes qui viennent cotoyer de près les humains tout cela sur un fond sonor de motoneige.

 

Mine de Store Noske inaugurée par John Longyearbyen

Bref, vous avez compris c'est le dépaysement assuré!

   J'ai aimé: Le style de ce roman, ses descriptions légères mais suffisantes pour nous mettre dans l'ambience, une intrigue simple et soft qui est vraiment le prétexte pour découvrir l'univers d'une île froide, le fil conducteur est bien mené.

Ce n'est pas haletant et aussi prenant qu'un triller comme  "Millénium" car on peut considérer ce livre comme un récit/énigme emprunt de réalité.

Pour info, voici des tentes traditionnelles du peuple sami. Ces tentes en rondin de bois ont la forme de tipi et ont pour nom : des LAVVOS

tentes traditionnelles du peuple sami ; lavvo en rondins en

 

Hameau de 3 maisons à BRUCEBYENHameau de 3 maisons de Brucebyen

Une dernière pour la beauté du paysage: LE BILLEFJORD

Le Billefjord

L'auteure: Monica Kristensen est née en Suède et a grandi en Norvège. Titulaire de masters en glaciologie et administration polaire des universités de Cambridge et Oslo, elle est la première femme à avoir dirigé une expédition en Antarctique. Elle a passé également six années au Svalbard, cet archipel norvégien le plus septentrional d’Europe, situé à la jonction des océans atlantique et arctique. Elle vit actuellement à Oslo, où elle travaille comme glaciologue et consacre une bonne partie de son temps à l’écriture de romans.

Voir les commentaires