Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

musique

Berlin requiem de Xavier-Marie BONNOT

 

       Une biographie romancée dans laquelle Xavier-Marie Bonnot mêle la vie du chef d'orchestre Wilhem Furtwängler à celles d'une cantatrice et son fils, tous trois sont issus de familles juives.

      Reconnu comme un des plus grands chefs d'orchestre, Wilhem Furtwängler (1886-1954) resta à la tête de l'orchestre philarmonique de Berlin sous le IIIème Reich et ce malgré la fuite de ses amis musiciens vers l'étranger. Bien qu'il fut antinazi, il voulut protéger les musiciens juifs de son orchestre et se compromit par protection mais aussi par naïveté et orgueil. Il pensait que Politique et Musique étaient deux choses bien différentes.

     Il fut jugé à la fin de la guerre et innocenté mais ne fut jamais vraiment réhabilité malgré le soutien de musiciens de renom.

     Le portrait de ce chef d'orchestre au tempérament compliqué est bien mené et est renforcé par les deux personnages fictifs qui entourent le chef d'orchestre. Christa, cantatrice célèbre, est arrêtée par la gestapo, revenue du camp de Birkenau, elle errera dans son appartement parisien, la vie de ce personnage démontre le climat de cette époque . Tandis que son fils rejoint la résistance et deviendra un grand chef d'orchestre, ce personnage montre les exigences du travail de musicien.

      Le roman se termine sur la rencontre intéressante entre Wilhem et "son remplaçant".

      L'auteur met en avant le rôle et le pouvoir de la musique.

 

Wilhem Furtwängler à la direction de l'Orchestre Philarmonique de Berlin

Voir les commentaires

La sonate oubliée de Christiana MOREAU

        Lionella est une jeune fille belge d'origine italienne de 17 ans. Elle joue du violoncelle avec une telle passion que son professeur de musique l'inscrit au prestigieux concours Arpèges qui confronte toutes les nationalités. Lionella voudrait se démarquer en jouant un morceau inhabituel. C'est son ami d'enfance qui va découvrir une partition accompagnée d'un vieux cahier journal et les lui offrir.

         Lionella n'aura de cesse de découvrir qui se cache derrière cette partition pour violoncelle.

Un 1er roman agréable qui nous emmène 300 ans en arrière à Venise au temps de Vivaldi. Venise, l'ospedale La Pieta, le violoncelle ... de belles découvertes!

          Je n'oublierai pas la musique de messe données à La Pieta par de jeunes musiciennes dissimulées derrière des grilles dorées...

         Je vous conseille "cachemire rouge" et "la Dame d'Argile", des romans également bien documentés.

Voir les commentaires

Antonia La cheffe d'orchestre de Maria PETERS

       

          Nous sommes à New York en 1926, Willy, jeune américaine d'origine néerlandaise, est à la fois dactylo et ouvreuse dans un théâtre. Le seul rêve de cette très jeune femme est d'être cheffe d'orchestre, un rêve quasi inabordable à cette époque dominée par le sexe masculin.

        Lorsqu'elle apprend qu'elle a été adoptée, Willy n'a de cesse de connaître sa véritable identité qu'elle va découvrir en Allemagne. 

      Elle adopte son vrai nom: Antonia Brico et ce sera grâce à son caractère, sa détermination et son ambition qu'elle va être connue et reconnue en tant que cheffe d'orchestre symphonique.

      La lecture de cette biographie romancée est très agréable et bien documentée.

 

        Née en 1902, décédée en 1989, Antonia est née à Rotterdam d'une union illégitime: une mère catholique néerlandaise et un père italien et pianiste. En 1908 elle émigre aux Etats-Unis avec ses parents adoptifs. C'est la première femme à être reconnue internationalement comme cheffe d'orchestre.

Voir les commentaires

Des diables et des saints de Jean-Baptiste ANDREA

       Joe n'est plus tout jeune lorsqu'il joue sur les pianos mis à disposition du public dans les gares ou les aéroports, il ne  joue que du Beethoven en attendant quelqu'un....

       Dès les premières pages de ce roman, Joe interpelle le lecteur pour lui raconter son enfance. Orphelin à 14 ans, Joe est placé dans un orphelinat religieux. Religion et maltraitance seront son lot quotidien.

       Sans tomber dans le misérabilisme, l'auteur aborde le thème de l'abandon avec beaucoup de sensibilité et d'authenticité. Les souvenirs douloureux du pensionnat alternent avec le souvenir des cours de piano de Mr Rothenberg, le souvenir des fortes amitié au sein de cet orphelinat, le souvenir d'un premier amour...

      Un roman - récit qui aborde de nombreux sujets: Musique, amitié, amour, rêve.... mais aussi trahison, maltraitance, évasion et résilience.

       Un roman plein de sensibilité et d'émotions... En voici un extrait ....

       "Je n'étais pas un saint, je l'admets. Ceux de la Vigie encore moins, mais eux avaient une excuse. Quand on croise un enfant qui titube sous le poids d'un cartable ou un vieux qui peine à tirer une valise, on se précipite pour les aider. Ces gamins-là - je dis gamins mais, à l'exception de Souzix, c'étaient presque des hommes -, personne n'avait jamais offert de porter leur colère. On les laissait butter contre les trottoirs, et on regardait ailleurs. Tant pis s'ils tombaient. Ca valait mieux que d'être écrasé par ce qu'ils charriaient..

      Ils étaient durs, ils étaient drôles, ils étaient sans victoires.

     Mes amis.

     Les soirs de tristesse, les soirs de vin aigre, je pense encore à eux."

Voir les commentaires

Le théâtre des Merveilles de Lluis LLACH

 

      L'auteur, Lluis Llach est un chanteur catalan. Il compose ses premières mélodies à 7 ans; la musique de sa "vraie" chanson sera écrite en 1965 sur des paroles de son frère.

     Il intègre un groupe de chanteurs, écrit l'hymne officieux catalan de résistance au franquisme. Sous la dictature de Franco, il quitte la Catalogne et s'installe en exil à Paris. Il y débute sa carrière à l'Olympia. Il revient en catalogne au décès de Franco.

     C'est après 29 albums, plusieurs musiques de films, des duos avec de grands noms de l'opéra, des concerts géants ou intimistes que Lluis Llach met fin à sa carrière en 2006.

 

     J'ai préféré relater la biographie de cet auteur car il n'y a aucun doute sur la ressemblance entre le personnage principal: Roger Ventos, célèbre baryton et l'auteur.

   Une belle saga familiale, un hymne à l'amour, la famille, la musique et la liberté!

 

 

Voir les commentaires

Nos vies désaccordées de Gaëlle JOSSE

François Vallier est un pianiste de renommée internationale. Il parcourt le monde, son agent s'occupe de tout y compris de son site internet. Un jour, François tombe sur le commentaire de Philippe. Celui-ci est infirmier psychiatrique, il a découvert François grâce à une patiente qui écoute en boucle Schumann.

François interrompt tous ses contrats et se précipite vers l'amour de sa vie, Sophie, qu'il a perdu depuis 3 ans.

Sophie est une jeune femme fragile, sensible, peintre de renom. Sophie ne parle plus depuis 3 ans. Va-t-elle répondre aux demandes de François? Un François qui se dévoile, qui avoue ses fautes ce qui permet au lecteur de découvrir ou de deviner ou d'interpréter les raisons de leur séparation.

Gaëlle Josse ne livre pas toute l'histoire, une belle histoire d'amour dans laquelle la musique est omniprésente.

Une belle lecture!

Voir les commentaires

Fugue de Anne DELAFLOTTE MEHDEVI

Résumé: Alors que Clothilde a une vie toute tracée avec ses 4 enfants dont des jumeaux, un mari pilote de ligue aimant; sa vie prend une autre direction...

Le jour de la rentrée des classes, Madeleine la petite dernière s'enfuit de l'école. C'est en la recherchant et en criant, en hurlant son prénom que Clothilde perd sa voix. A l'aide de son ardoise et sa tablette, Clothilde continue à communiquer et s’accommode de ce silence. Cependant son mari ne comprend pas son épouse handicapée qui se refuse à prendre un traitement et son amie qui ne voit plus l'intérêt de la fréquenter.

C'est grâce aux consultations chez sa phoniatre que Clothilde va retrouver confiance en elle et va se mettre à chanter...... et comme d'habitude je n'en dirai pas plus!

Mon avis: Une belle histoire de femme, histoire d'un tournant de vie, d'affirmation de soi, d'un désir profond d'exister. Une histoire de fugue, fugue de l'enfant, fugue musicale. Le chant et la musique sont omniprésents.

Une très belle écriture, tendre, calme, reposante.

Une auteur que j'apprécie beaucoup.

 

Voir les commentaires

Le silence et la fureur de Nathalie CARTER et Nicolas d'ESTIENNE d'ORVES

Un huit clos dans une grande maison sur une petite île isolée dans un lac canadien appelée Lost Lake.

Un homme vit sur cette île qui se dépeuple depuis l'Accident survenu 10 ans plus tôt.

Cet homme, Max King, est un pianiste virtuose traumatisé et plein de toc depuis l'Accident.

Une employée fait la traversée chaque jour pour venir s'occuper de Max dont les rituels sont bizarrement ancrés.

Depuis 10 ans Max ne supporte plus la musique, il ne peut ni l'entendre ni la jouer, la musique est devenue sa phobie. Une phobie bien décrite qui participe à la tension du scénario.

Mais que faire pour remettre Max au piano et ainsi faire revivre ce petit village qui se meurt depuis tant d'années....

Un thriller psychologique à la fois apaisant par son côté musical omniprésent mais angoissant car la tension monte tout au long de courts chapitres.

L'intrigue: tout soupçonne chaque personnage, on finit par suspecter tout le monde... et la chute est imprévisible !

Un sentiment de mal être est accentué par l'atmosphère: une petite île au milieu de nulle part, un climat froid, venté, aux eaux glacées et un village totalement éteint.

Bien que ce livre écrit à 4 mains soit un bon thriller, j'avoue avoir préféré "Les Fidélités successives" et "La gloire des Maudits", mais ce sont les seuls romans que j'ai lus de cet auteur...

Voir les commentaires