Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

pedophilie

Il n'est pire aveugle de John BOYNE

       

         Dans ce nouveau roman, John Boyne raconte la vie du père Odran Yates de son plus jeune âge dans les années 60 à son ordination au Vatican en 2010.  On découvre les raisons de son entrée dans les ordres, on suit sa formation, ses rencontres, ses différentes affectations mais également ses erreurs et ses déceptions.

        Alors que Odran accepte de se tourner vers la religion à la demande de sa mère; Tom, son ami séminariste est contraint avec violence à entrer en religion. Tom devient Père mais n'a pas la vocation....

       Comme dans chacun de ses romans John Boyle amène un problème grâve tout en douceur et soulève de nombreuses questions... Pourquoi Tom a accepté malgré tout de rentrer dans les ordres et ne s'est pas enfui? Comment son entourage ne s'est pas aperçu de sa non vocation? Pourquoi lui a-t-on confié des paroisses?

      Odran mettra beaucoup de temps à comprendre pour quelles raisons Tom a été muté de paroisse en paroisse. Une méthode d'écriture de l'auteur qui permet de nous tenir en haleine.

      "Il n'est pire aveugle" est le procès d'une institution et de ses différents maillons.

       Un roman d'autant plus marquant qu'il est écrit par un irlandais et se déroule en Irlande, un pays où la religion est très présente....

 

Voir les commentaires

Ma sombre Vanessa de Kate Elizabeth RUSSELL

       "Ma sombre Vanessa" est un roman, une oeuvre de fiction dont "le cadre et les personnages sont imaginaires" (dixit l'auteur en 1ère page), mais cette oeuvre n'est pas sans nous rappeler le récit de Vanessa Springora dans "Le consentement"....

       Ce roman décrit parfaitement le processus d'emprise mis en place par un homme intelligent, voire de bonne réputation sur une toute jeune fille, dans ce roman Vanessa a 15 ans et Jacob Strane, professeur de littérature a 42 ans. 

       A cet âge de l'adolescence, les filles à peine pubères rêvent d'amour et de fleurs bleues. Il suffit à Vanessa d'être inscrite en internat pour se sentir repoussée par ses parents, pour être très vulnérable. Vanessa est une proie facile qui tombe en admiration devant son prof, cet homme sait l'attirer en la faisant croire qu'elle est exceptionnelle... Elle se laisse manipuler, a envie d'être remarquée. Vanessa vit cette relation comme consentante car elle s'attache à Stane et lui fait confiance malgré des abus sexuels douloureux.

       Toute la technique de séduction de ce prédateur est bien développée et nous fait comprendre qu'une adolescente fragile peut facilement tomber dans les mailles de ce genre de personne. Leur technique de prédation est finement calculée afin d'exploiter les failles psychologique d'adolescentes fragiles.

       Le roman nous emmène 17 ans plus tard, Vanessa est contactée par une jeune femme qui a fréquenté le même lycée, elle accuse un professeur d'abus sexuels. Vanessa va devoir replonger dans son histoire qu'elle nous dévoile nous faisant comprendre l'impact malheureux que cela aura eu sur sa vie. 

       La notion de consentement, QUI NE DIT, CONSENT, est le thème principal de ce roman qui, bien que ce soit un sujet difficile,  nous tient en haleine jusqu'à la dernière page.

 

 

 

 

Voir les commentaires

UnPur de Isabelle DESESQUELLES

Un roman sombre, angoissant, dérangeant voire éprouvant.

Trois minutes ont suffi pour enlever Benjamin, frère jumeau de Julien en vacances à Venise avec leur mère très aimante. Leurs vies basculent...

Le ravisseur pédophile que Benjamin nomme le Gargouilleur va abuser de cet enfant durant 5 années. Et Benjamin ne sera pas le seul enfant à subir les monstruosités de cet homme marié. Puis ce seront des années d'errance en Italie, au Yucatar pour Benjamin, ne sachant plus qui il est, 40 années de fuite en avant.

La question est: Pourquoi Benjamin n'a-t-il pas tenté de s'échapper alors que la porte pouvait rester ouverte, alors qu'il allait en ville avec le Gargouilleur???

C'est dans les dernières pages que nous avons la réponse à cette question.

Tout au long de ce roman se pose également la question de la survivance à toutes ces blessures, ces souillures et blessures...

C'est ce que nous décrit l'auteure avec une écriture remarquable qui suggère plus qu'elle ne montre.

Un livre qui peut déranger mais les mots ne servent-ils pas à cela? Ecrire ce que l'on n'a pas envie d'entendre, de savoir.....

Notez le double sens du titre: Benjamin est-il un pur ou impur c'est à dire contaminé, mauvais...

 

 

 

Voir les commentaires

Premier amour de Joyce Carol OATES

Josie, pré-adolescente de onze ans s'installe avec sa mère, loin de son père, chez sa grande tante dans une maison de campagne.

Josie y rencontre un cousin éloigné, Jared, plus âgé qu'elle, celui-ci étudie au séminaire et se destine à la prêtrise.

Entre l'enfant et le jeune homme s'installe une relation étrange voire inquiétante.

 « Désormais chacun portera l'autre en lui comme un secret. » (p. 44)

Par amour pour cet étrange cousin, Josie ne dit rien à sa mère de ce que Jared lui fait subir car elle vit sous la menace insidieuse des possibles  vengeances du jeune homme.

Mais dans le désœuvrement de l'adolescente, on ne sait plus si elle est consentante...

L'ambiance de ce court roman est inquiétante et oppressante et ne laisse pas indifférent.

Perversité, pédophilie, horreur et danger ... mais rien n'est clairement dit.

Dans tous les cas, un beau pied de nez à la religion!

C'est le 1er Oates que je lis... je ne suis pas certaine de lire d'autres romans de cette auteure.
 

Voir les commentaires