Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

traditions

Le cerf-volant de Laeticia Colombani

Dans ce roman nous retrouvons Lalita, la petite fille rencontrée dans La Tresse. A la mort de sa mère elle a été recueilli par un couple qui tient un restaurant et travaille en tant que serveuse. Elle a tout juste dix ans et ne parle plus. Elle joue au cerf-volant sur la plage quand elle a un peu de temps libre et donne l'alerte lorsqu'elle voit une touriste, Léna, se noyer. 

Léna est une enseignante qui a fuit son pays, sa famille et ses amis pour tenter d'oublier la tragédie qui a fait basculer sa vie. 

Preeti, la cheffe , d'un groupe féminin d'autodéfense va lui venir en aide. C'est le destin de ces trois femmes qui va se croiser dans le roman. 

Léna va se prendre d'affection pour la petite fille et décider de lui apprendre à lire et à écrire en anglais. Preeti ainsi que d'autres enfants se joignent à elles. Léna va alors décider de créer une école, elle va devoir convaincre les parents adoptifs de Lalita, les parents des autres enfants ainsi que l'administration. En Inde les intouchables "les Dalits" n'ont pas droit à l'éducation et les filles encore moins. Preeti dit que naître en Inde et être une fille est une malédiction ! De plus les enfants travaillent comme les grands et sont source de revenus pour les familles très pauvres. Léna va se battre contre les traditions qui encouragent le mariage des petites filles, la corruption de l'administration et récolter des fonds pour fonder son école.

Les situations et les lieux situés dans le roman sont bien loin des circuits touristiques. L'Inde est le pays où la situation des femmes est la plus préoccupante, où le viol est un sport national. On est  ému et révolté  en lisant le sort de ces petites filles qui n'ont d'autre choix que de se soumettre aux traditions ancestrales. 

Voir les commentaires

La fantasia de Loris Chavanette

     

         Chaque dimanche, Antoine rend visite à sa grand-mère à Montpellier à la demande de son père qui vit aux USA. Antoine connait très peu cette vieille dame taciturne, triste et absente. C'est à l'aube de sa mort que Marianne va confier un secret qu'elle porte en elle depuis 50 ans et qui la hante. Les révélations de cette aïeule vont subjuguer Antoine  qui découvre alors une femme de l'Algérie française, une femme qui a quitté son pays à contrecœur. Marianne est très religieuse, elle a épousé un riche colon à qui elle est soumise, sa vie n'est pas passionnante amis elle est respectueuse. 

         Lors d'un voyage avec une amie, elle va assister au spectacle annuel de la fantasia (cavalerie). Cet art équestre est traditionnel au Maghreb. C'est lors d'un grave accident que la vie très orchestrée de Marianne va voler en éclats....

        Spécialiste de documents historiques, Loris Chavanette signe son 1er roman.  Un récit très bien documenté dans lequel la force des cavalcades, l'intensité d'un amour, les couleurs et les senteurs du Maghreb sont très présents. Un roman qui démarre doucement mais qui s'accélère au rythme des chevaux....

 

 

Voir les commentaires

La mangeuse de guêpes de Anita NAIR

        Ce roman traite de la condition féminine en Inde en mêlant l'histoires de plusieurs femmes.

L'auteur utilise pour cela une technique originale...

Le 25 octobre 1965, Sreelakshmi se donne la mort à l'âge de 51 ans. Célibataire et sans enfant, Sreelakshmi s'éprend de Markose, un homme marié, cet amour va la précipiter vers la mort.

Extrait: "Markose se rendit sur le  lieu de la crémation. Les morts n'ont pas d'horaires. Il vint à pas légers, le visage dévasté. Il fureta dans les braises avec une brindille. "S'il te plaît, non, voulais-je crier. Ne fais pas ce que je crois. Mon amour pour toi m'a dévorée presque entièrement. Le peu qu'il reste, laisse la mort s'en repaître." Markose détacha une phalange de l'index de ma main droite. Il emporta mon âme."...

         Ce petit bout d'os, devenu une petit morceau de craie, va rester caché dans un coin secret d'une almirah (armoire) pendant plusieurs années puis va être découvert par une petite fille. Il va passer de main de femme en main de femme dévoilant ainsi l'histoire de plusieurs femmes. 

        De cette façon Anita Nair décrit la condition féminine en inde, avec la joie de vivre, l'amour, la trahison, la liberté, le viol, la famille, le mariage, l'adultère, la haine, la violence ainsi que la technologie moderne et surtout le poids des traditions en Inde.

        Une narration originale, des portraits de femmes tous différents très bien décrits, au réalisme saisissant...

        J'avais adoré "Compartiment pour dames" écrit en 2004 et je vous le conseille...

 

Voir les commentaires