Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

tragedie

Les silencieuses de Nadine TRINTIGNANT

  

   Suite au décès de Jean-Louis Trintignant, ma médiathèque a proposé ses films ainsi que ceux de Nadine Trintignant. Attirée par la 1ère de couverture du roman de Nadine T. j'ai emprunté "Les silencieuses", une histoire qui n'est pas sans rappeler la tragédie vécue par sa fille Marie.

  Lily Rose, Milena, Pauline sont des femmes qui se taisent. Elles cachent chacune leur secret...

  François et  Jacques sont amis de longue date mais Jacques ne connait pas vraiment François qui tait son désespoir. Quant à André,  sa vengeance par jalousie sera terrible...

   Une histoire prenante où suspens, destruction physique et psychique mènent ces  personnages vers un destin commun. Heureusement, il y a beaucoup d'Amour filial et conjugal!

 

Voir les commentaires

Salina de Laurent GAUDE

Un vieil homme s'approche de la ville du clan Djimba. Il porte un bébé dans ses bras, celui-ci pleure sans cesse. Le cavalier dépose le bébé à l'entrée de la ville et repart.

Mamanba recueille le bébé qu'elle prénomme Salina et l'élève comme sa fille bien que le clan rejette cette enfant.

Elevée avec les 2 frères de la famille, Salina est attirée par Saro mais c'est à Kamo qu'elle est promise et qu'elle sera contrainte d'épouser dès ses 1ères menstrues. Salina hait cet homme violent et n'aura de cesse de se venger du clan Djimba. Elle est délivrée de ce mari répugnant grâce à une guerre contre une autre tribu et le laissera mourir sans lui porter secours. Rejetée par le clan, elle déambulera dans le désert... et je n'en dirai pas plus!

Un roman à la fois conte africain et pièce de théâtre.

Une écriture magnifique qui vous emporte dans ces contrées aux rites surprenants.

Un conte tragique où passions, haine, vengeances et exils se mêlent.

Voir les commentaires

La rouille de ERic RICHER

 

La trame: Noi est le héros de ce roman, c'est un adolescent de 14 ans. Ce roman se déroule dans un pays post-soviétique que l'auteur ne nomme pas. Pour devenir un homme, un rite de passage est obligatoire...

L'histoire: Noi vit seul avec son père, sa mère est partie on ne sait pas où. Ils sont entourés du grand père, d'un oncle et de plusieurs amis chasseurs. Noi et son père vivent tous les deux dans une casse automobile. Noi aide son père à dépolluer les véhicules, à transporter les véhicules accidentés. Noi assiste aussi aux accidents et ses horreurs. Au début du roman Noi subit un traumatisme: le chien qu'il adore est malade et le grand père de Noi le tue froidement d'un coup de fusil.

C'est un grand choc pour l'adolescent qui pour pallier à ce manque va sniffer les détergents utilisés dans la casse. Cette addiction va lui provoquer des hallucinations : un requin qui tourne autour de lui et qui symbolise l'esprit de son chien...

En plus: En fait Noi n'est autre que l'auteur, et l'histoire aurait pu se passer dans le Gard qui dans les années 80 pouvait ressembler à un pays de l'Est. Ce roman est en fait un règlement de compte déguisé (dixit l'auteur dans un interview).

L'auteur est projectionniste et a pu être influencé par les films visionnés notamment dans l'écriture de son roman qui a souvent un style scénaristique.

La rouille pourquoi? La rouille c'est les carcasses des voitures mais aussi et surtout la rouille intérieure, la maladie que l'on ne sent pas arriver et qui lorsqu'elle apparaît, il est trop tard.

Mon avis: Un livre déjanté que j'ai eu du mal à lire car le vocabulaire est cru, le style est parlé et l'histoire qui d'un premier abord est irréelle ou du moins on la souhaite irréelle est tout à fait malheureusement réaliste. Un livre très sombre par le contenu et le vocabulaire utilisé.

Une lecture qui m'est inhabituelle mais à connaître.

Voir les commentaires