Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'appartement témoin de Tatiana de ROSNAY ♥ ♥

appartement-temoin.jpg

        Résumé: A Paris, un cinquagénaire divorcé fait l'acquisition d'un appartement neuf qu'il partage le week end avec sa fille Camille âgée de 20 ans. Très vite, il perd le sommeil et a des hallucinations ...il entend chanter une femme inconnue.

          Découvrant que son fantôme est une chanteuse qui a vécu dans l'immeuble qui était à la place du sien... il part à la recherche de la véritable identité de son fantôme, nous emmenant à New-York, Londres et Venise ...

        Mon avis: Ce roman, facile à lire,  est le 1er écrit par Tatiana de Rosnay et à mon avis, n'est pas le meilleur, bien qu'il m'ait fait rire plusieurs fois.

        L'histoire est originale, le personnage principal est attachant, l'enquête acharnée et passionnée est bien menée et la découverte de fil en aiguille de la vie de cette ancienne voisine est bien menée.        

        J'ai bien aimé la 1ère partie dynamique et intéressante mais je me suis ennuyée dans la seconde moitié, l'enquête à Venise traîne en longueur et finalement le résultat de l'enquête ne mène à rien de surprenant.

        Est-ce que le simple fait de finaliser son enquête apaise le personnage? Est-il vaiment à la recherche du bonheur? Aime-t-il encore son ex-femme?... Je vous laisse juger!!!

         L'auteure: Dès son premier roman, l'auteure est déjà passionnée voire obsédée par le secret des appartements. Elle  écrira par la suite 4 romans sur le même thème: "Le voisin" (que j'ai aimé), "La mémoire des murs" ( que j'ai trouvé intéressant), "Elle s"appelait Sarah" (que tout le monde connaît) et "Boomerang" (que je n'ai pas lu).

 

Voir les commentaires

Les Naufragés de l'île Tromelin de Irène FRAIN ♥ ♥ ♥ ♥

naufrages.pngtromelin.png

            Résumé: Nous sommes en 1761, la frégate Française l'Utile, est  partie de Bayonne, elle fait route vers l'île de France (île Maurice aujourd'hui), avec à son bord un équipage de 142 hommes employés par la compagnie des Indes.

           Sur leur route, ils doivent éviter un îlot dangereux qui effraie les navigateurs par sa taille et les déferlantes qui s'écrasent sur sa barrière de corail. Le commandant dispose de deux cartes marines sur lesquelles les coordonnées de l'île sont différentes. Une mauvaise appréciation du capitaine va conduire le bateau droit sur ce récif coralien où il échoue.

           La catastrophe ne serait pas si terrible, si à son bord il n'y avait pas une "cargaison" d'esclaves clandestins récupérés à Madagascar. Tout l'équipage est indemne mais une centaine de Noirs meure noyée en fond de câle.

           Pour survivre, les deux groupes Blancs et Noirs vont devoir cohabiter, mais aussi s'entraider sur les quelques ares de cette île inhospitalière. Pas d'arbre, pas de végétation, pas d'ombre...

           C'est le premier lieutenant, Castellan qui, grâce à son courage, son intelligence, sa perspicacité et sa pédagogie va réussir à reconstruire une embarcation en utilisant les restes de l'épave. Il va s'appuyer sur l'aide de quelques blancs de l'équipage mais aussi et surtout sur la volonté et le courage des Noirs.

           C'est deux mois plus tard que 122 personnes de l'équipage s'embarquent laissant derrière eux les Malgaches car la taille de ce bateau ne peut pas permettre  l'embarquement de tous.

          Castellan jure solennellement aux Noirs de revenir les chercher d'autant qu'ils ne sont qu'à 4 jours de Madagascar.  Castellan et 2 autres membres de l'équipage vont se battre pour obtenir un bateau; mais nous sommes en temps de guerre avec les Anglais, bon prétexte pour ne pas sauver quelques Noirs esclaves...

          En 1776, 15 ans après le naufrage, le Chevalier Tromelin capitaine Breton, a la possibilité de se rendre sur l'île  et sauve les derniers survivants.

       Cette île portera son nom. 

         Mon avis: Ce livre basé sur des faits réels est très bien écrit et se lit comme une aventure.

         C'est grace au journal de bord retrouvé, aux recherches de Max Guérout (ancien officier de la marine Française), à la Mission " Esclaves oubliés" patronnée par l'UNESCO et au séjour de l'auteur sur l'île que ce livre a pu être écrit en toute fidélité avec le passé.

        Irène Frain tente d'apporter son jugement sur le comportement des différents personnages et notamment du capitaine Lafargue et du lieutenant Castellan et nous immerge dans l'atmosphère de cette minuscule île aride et hostile. 

            Pour en savoir plus: En 1960, la France place l'île Tromelin, comme les autres îles Éparses, sous l'autorité du ministère des DOM-TOM.  

        Depuis 1954, une station équipée par Météo-France assure une présence humaine. L'île n'offre aucun port et seul un mouillage au large est possible. Elle possède un aérodrome avec une piste de 1 100 mètres de longueur. Un phare est situé sur le toit du bâtiment principal.

             En cliquant sur le lien suivant, une petite vidéo vous fera découvrir cette île, j'avoue que c'est sans surprise que j'ai vu ce film car les descriptions du roman sont très fidèles et la narration m'a immergée dans ce monde hostile. 

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&frm=1&source=web&cd=1&cad=rja&ved=0CDoQFjAA&url=http%3A%2F%2Fvideos.tf1.fr%2Fjt-13h%2Fl-ile-de-tromelin-une-des-perles-francaises-de-l-ocean-indien-7170165.html&ei=yC3XUNfpB4SKhQe_s4CYBQ&usg=AFQjCNEwWfJt07Y67v3gTkAuwh7uyRw7xg&sig2=NAn6Jq__oC8qB5eQzx66kQ

 

Voir les commentaires

Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis SEPULVEDA ♥ ♥

vieux-qui-copie-1.jpg

       Le Vieux qui lisait des romans d'amour (Un viejo que leía novelas de amor) est un roman chilien de Luis Sepúlveda, publié originellement en espagnol en 1992 et traduit la même année.

      Résumé: Le cadavre d'un homme est retrouvé sur une pirogue, en pleine forêt amazonienne, et les habitants d'El Idilio accusent aussitôt les indiens de l'avoir tué. Antonio José Bolivar examine la blessure du félin et reconnaît les empreintes d'un félin.

       Antonio a longtemps vécu  avec les Shuars, il connaît bien la forêt amazonienne et découvre la lecture à travers les romans. Ce passionné de romans d'amour va se lancer à la poursuite de la bête.

      Dernier paragraphe qui caractérise bien le personnage principal"Antonio José Bolivar ôta son dentier, le rangea dans son mouchoir et sans cesser de maudire le gringo, responsable de la tragédie, le maire, les chercheurs d'or, tous ceux qui souillaient la virginité de son Amazonie, il coupa une grosse branche d'un coup de machette, s'y appuya, et prit la direction d'El Idilio, de sa cabane et de ses romans qui parlaient d'amour avec des mots si beaux que, parfois, ils lui faisaient oublier la barbarie des hommes."

       L'auteur: Luis Sepúlveda est un écrivain chilien né le 4 octobre 1949 à Ovalle. Son premier roman, Le Vieux qui lisait des romans d'amour, traduit en trente-cinq langues et adapté au grand écran en 2001, lui a apporté une renommée internationale. Son œuvre, fortement marquée par l'engagement politique et écologique ainsi que par la répression des dictatures des années 70, mêle le goût du voyage et son intérêt pour les peuples premiers. (extrait de wikipedia).

        Il a étudié l'impact de la colonisation sur les Shuars en vivant une année parmi ces indiens.

       shuars.pngLes Shuars sont l'un des peuples amérindiens faisant partie d'un groupe ethnolinguistique habitants des forêts de la Haute Amazone qui ont été désignés par les premiers envahisseurs espagnols sous le nom de Jivaros (Xibaros), terme dont la signification est sauvage ou barbare. Cette appellation péjorative est rejetée et considérée comme insultante par les intéressés, qui l’ont à leur tour utilisée pour désigner les groupes d’indiens acculturés partis peupler les banlieues urbaines. Leurs territoires sont actuellement coupés en deux, depuis la guerre de 1941, par la frontière entre l'Équateur et le Pérou (source Wikipédia).

Voir les commentaires

L'oeil du léopard de Henning MANKELL

oeil-du-leopard.jpg

       Résumé: Hans Olofson est un jeune suédois élévé par son père alcoolique, sa mère a disparu dans son enfance. Il a bien du mal à se construire dans cette vie terne où il perd deux amis de façon tragique.

       A 20 ans, il décide de réaliser la volonté d'une amie: partir en Afrique pour se rendre sur la tombe d'un missionnaire et faire de l'humanitaire.

      Hans restera 19 ans dans ce pays croyant pouvoir être meilleur que les autres, se faire ami avec les noirs, les former, leur apprendre la gestion d'une ferme, leur donner du pouvoir... mais ce sera un échec.

      Et dans ce pays qu'il ne comprend pas, il va être confronté à la violence, au rascisme entre les noirs et les blancs colonisateurs, à la pagaille d'un pays mal dirigé, à la corruption et pourtant Hans va tenter d'apporter inlassablement, des changements positifs.

      Mon avis: Ce livre est écrit en deux temps, à chaque chapitre nous changeons de pays allant de la Suède à la Zambie sans vraiment suivre la chronologie de la vie de Hans car dès les premières pages il dit ne pas comprendre pour quelle raison il est resté 19 ans dans ce pays.

      C'est tout au long de la lecture que l'on va découvrir le chemin parcouru par Hans, toujours à la recherche de lui-même; essayant d'échapper à tous ses démons de l'enfance.

      Ce livre sans optimisme aucun, est dérangeant car l'auteur décrit  l'Afrique, du moins la Zambie,  telle qu'elle est réellement. Les colonisateurs blancs profitent du système, de leurs compétences pour s'enrichir, pour  exploiter les africains. Les noirs obéissent tout en haïssant leurs chefs blancs et sont prêts à se rebeller et à tuer. Tous vivent dans un monde de corruption.

      L'auteur montre également un mélange entre la modernité (élevage de milliers de poules) et les traditions (croyances et autres sorcelleries) mais aussi et surtout Mankell démontre l'amour qu'il porte à ce pays.

      Voici quelques extraits qui portent à la réflexion....

      "Il se demandait (...) pourquoi elle avait abandonnée son fils? Pourquoi elle s'était comportée comme un homme? Les pères abandonnent, les pères disparaissent. Mais pas les mères."

     "C'est le sort des femmes de décider de l'avenir de l'Afrique, songe-t-il. Les hommes passent leur temps à l'ombre des arbres alors que les femmes transportent d'énormes sacs de maïs sur leur tête et mettent des enfants au monde."

     "On n'a rien à craindre de ceux qui crient. Ce sont les silencieux qu'il faut surveiller."

     "Manifestement, dans ce pays, il n'y a pas de rapports de confiance entre les Noirs et les Blancs. Un abîme sépare leurs deux mondes. D'un côté on lance des ordres et de l'autre on les reçoit, c'est tout."

     "Hans Olofson, lui, ne peut pas comparer la mort à un être en chair et en os. Selon lui, si elle avait un visage, elle serait aussi facile à vaincre que les épouvantails qui protègent les groseilliers du marchand de chevaux.
Non, la mort est plus vague, plus complexe. Elle est un vent glacial qui se met soudain à souffler sur le fleuve sans que la surface ne se ride."

      "Aujourd'hui, le colonialisme n'existe plus, sauf en Afrique du Sud et dans les colonies portugaises.Mais les Blancs sont encore là et leur mentalité n'a pas changé. Une époque transmet toujours une poignée d'hommes nostalgiques du passé à l'époque suivante. Ils regardent leurs mains vides en se demandant où sont passées les armes du pouvoir et ils découvrent avec stupéfaction qu'elles se trouvent entre les mains de ceux à qui ils ne se sont jamais adressés autrement qu'en leur donnant des ordres."

      "Le monde est ce qu'il est. Les oppositions sont plus grandes que jamais. Les nouveaux impérialistes sont les marchands d'armes internationaux, ceux qui passent d'une guerre à une autre en proposant leur artillerie. La colonisation des peuples pauvres est aujourd'hui plus que jamais d'actualité. Des milliers de dollars d'une soi-disant aide au développement affluent des pays riches, mais pour chaque dollar qui entre il y en deux qui sortent. Nous vivons au beau milieu d'une catastrophe, dans un monde en feu. Des relations amicales peuvent encore exister, mais souvent on ne se rend pas compte que notre terre commune est déjà minée."

       "Un empire qu'on construit sur la base la plus fragile, à savoir sur l'oppression et l'aliénation, est une construction destinée à s'effondrer avant même d'être achevée."

A Noter: Henning Mankell passe sa vie entre la Suède et le Mozambique.

Voir les commentaires

Corps et âme de Franck CONROY ♥ ♥ ♥ ♥

corps-et-ame.png

          "Sa première vision sur l'extérieur était le soupirail en forme d'éventail de l'appartement en sous-sol. Il grimpait sur la table et passait des heures à examiner à travers les bareaux le va-et-vient des passants sur le trottoir, son âme d'enfant captivée par la contemplation des rythmes et des cadences toujours différents, des jambes et des pieds qui traversaient son champ de vision...."

    Résumé: Ainsi commence ce roman et, dès les premières lignes, nous plongeons dans l'univers de Claude né à New-York dans les années 40. Il vit dans la misère avec une mère un peu dérangée, dans un deux pièces en sous-sol.

     Dans la pièce qui est sa "chambre", l'enfant va trouver un vieux piano de bar. Il va découvrir le clavier par lui-même et ces prémices de notions musicales vont l'entraîner vers un apprentissage complet grâce à un voisin qui travaille dans un magasin de musique...

     Les nombreuses grandes rencontres que fera Claude vont l'amener vers la perfection et une carrière brillante.

     Mon avis: Bien sûr ce roman se lit sur fond musical, mais nul besoin d'être extert en musique pour tomber sous le charme du personnage  et du piano. Au fur et à mesure de la lecture, on sent la musique, on sent les émotions du jeune artiste, son évolution, sa passion.

     J'ai trouvé ce livre hypnotisant, impossible de le lâcher. Il nous tient et tous nos sens sont éveillés. Ajoutez à cela beaucoup d'amour, de rebondissemnts et le tour est joué!

      Merci Maryse de m'avoir prêté ce livre il y a dèjà quelques temps.... Sandrine vient de le lire et m'a donné envie d'attaquer ces quelques 700 pages ! Un vrai régal ! 

 

"Corps et âme" de Franck Conroy - Folio - 682 pages

 

 

 

Voir les commentaires

GRANDIR de Sophie Fontanel

Grandir-2-Sophie-Fontanelle.jpg

       J'ai lu ce très bel ouvrage de Sophie Fontanel il y a quelques semaines, c'est un livre qui fait se poser de nombreuses questions sur l'accompagnement de nos parents agés. Est-ce que, c'est parce que je suis en plein au coeur du sujet, mais j'ai trouvé dans ce livre plein d'amour, d'humilité par rapport à ce questionnement, mais aussi de l'humour, qui fait accepter mieux ce passage difficile qu'à peu près tout le monde traverse.

      Ce n'est pas larmoyant, mais plein de pudeur et d'anpathie. Je vous le conseille.

Marie-Noëlle

Voir les commentaires

La Barbare de Katherine PANCOL

Numeriser0003.jpg

         Ce livre de Katherine Pancol raconte l'histoire d'Anne et d'un amour fou que je dirais plutôt destructeur. Anne, jeune femme, s'ennuie dans sa prison dorée avec son mari qui l'aime pourtant. Un voyage au Maroc pour entérrer son père, lui rappelle ses souvenirs et là elle rencontre l'amour fou.

       Ce livre ne m'a pas plu, l'héroïne apparaît comme quelqu'un de très destructeur, j'avais pourtant aimé d'autres livres de Katherine Pancol, celui-là me laisse très déçue.   

       Si vous l'avez lu, comment l'avez-vous trouvé ?

Marie-Noëlle

Voir les commentaires

La réparation de Colombe SCHNECK

Numeriser0001.jpg

       Je viens de terminer ce livre de Colombe Schneck, et j'ai bien aimé.

     L'auteure recherche dans le passé de sa famille proche, ce qui s'est réèllement passé dans le ghetto de Kovno, proche de Slobodka, où sa famille Juive a été enfermée, avant leur détention dans un camp et la mort de 2 des enfants et de la grand-mère, trop faibles pour être rentables grace à leur travail.

        C'est un itinéraire douloureux mais plein d'émotion, où l'on apprend plein de choses sur le sort des Juifs Lituaniens pendant la guerre. Je vous le conseille.

Marie-Noëlle

 

Voir les commentaires

La vie rêvée d'Ernesto G. de Jean-Michel GUENASSIA ♥ ♥ ♥ ♥

la vie revée 

 

 

 

              

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Résumé: C'est une fresque historique que nous traversons avec le récit de la vie de Joseph Kaplan, chercheur en biologie né en 1910 à Prague.

      Après avoir commencé ses études de médecine à Prague, il poursuit sa formation à Paris et vit le Front Populaire et la guerre d'Espagne.

      Embauché par l'Institut Pasteur, il part pour Alger où il partage sa vie entre la recherche contre le paludisme et les guinguettes car c'est un excellent danseur.            

     Mais étant de religion juive, il doit se cacher à l'approche de la 2ème guerre mondiale et est envoyé dans le fin fond de l'Algérie miséreuse où il fait de la médecine de terrain.

       Convaincu par le communisme tchèque, il rentre au pays où il est élu député. Mais il revient à sa première passion: la médecine et participe à l'ouverture d'un sanatorium.     

       C'est à ce moment que l'on comprend le titre du livre, car Joseph va être obligé de soigner un personnage politique très important, protégé par les autorités de Moscou...

       Mon avis: Ce récit d'une vie tumultueuse est passionnant. 

     Le lecteur partage avec le personnage ses joies, ses peines, ses déceptions, ses désillusions, ses trahisons, ses amitiés, ses amours, ses idées tout en traversant les grands évènements historiques du siècle dernier.

        Ce XXème siècle défile sous nos yeux à toute vitesse, sans temps mort avec des personnges originaux et forts que l'on voit naître et vieillir. C'est un roman historique  que le lecteur ne lâche plus avant la dernière page !!! Attention, il y en a 535 !

 

       Extraits: "L'avantage des gens qui vous aiment, c'est qu'ils vous comprennent mieux que vous. Et s'ils ne vous comprennent pas vraiment, au moins ils vous aiment !"

        "On se dit, ces paroles vont blesser ou tout gâcher, on les enferme au fond de soi, avec les années, on les empile jusqu'à dresser un mur infranchissable." 

      "Ce qui m'étonne le plus, ce n'est pas d'avoir cent ans, c'est d'être en 2010. Enfant, j'ai vu les misères de la première guerre mondiale et cette écatombe qui nous paraissait ne jamais pouvoir être dépassée. Je me souviens de l'effroi suscité par la révolution russe et cette terrible grippe espagnole qui emporta ma mère. Il y a eu tant de guerres, tant de monstruosités que c'en est à désespérer de notre condition humaine, mais de progrès et de découvertes aussi..." page 533

Ce dernier extrait montre toute la sincérité de l'auteur mais aussi les notes d'espoir toujours présentes et qui dynamisent la lecture.

"La vie rêvée d'Ernesto G. " de Jean-Michel Guenassia - Albin MIchel - 533 pages

Voir les commentaires

Barbe bleue de Amélie NOTHOMB

barbe-bleue.jpg Je n'avais pas vraiment l'intention de lire le dernier N. Nothomb, mais le thème de notre animation de décembre étant "LE BLEU", ce roman était tout indiqué!

Le résumé: Saturnine, prof à l'école du Louvre, est à la recherche d'une colocation. Par chance, elle est retenue par Don Elemirio le propriétaire, noble espagnol de 44 ans qui partage son appartement avec des femmes (une seule à la fois) depuis plus de 20 ans.

Ces deux érudits vont s'affronter lors des dîners qu'ils partagent, et ce sur fond de champagne et de couleurs très particulières.

Mais... Pourquoi la porte noire est-elle interdite?

Que  sont devenues les 8 colocataires précédentes?

Pourquoi Don Elémirio n'est-il jamais sorti de chez lui depuis 20 ans?

Pourquoi fait-il des cadeaux à Saturnine?

Est-ce que Saturnine va découvrir le secret de "Barbe bleue"?

Mon avis: Dans un mélange d'humour et de suspense, Amélie Nothomb fait une fois de plus partager ses obssessions, ses meurtres, ses religions, ses personnages toujours aussi étranges...

170 pages originales qui se lisent en 2 heures!

"Barbe bleue" de Amélie Nothomb - Albin Michel- Août 2012 - 170 pages - 

Voir les commentaires

1 2 > >>