Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

roman historique

Le pavillon des combattantes de Emma DONOGHUE

        Nous sommes en 1918 à 3 jours de l'armistice en Irlande. Durant trois longues journées , nous assistons au dévouement de Julia, infirmière dans l'hôpital catholique de Dublin, dans le service infectieux de la maternité. Le virus Influenza fait rage, tuant médecins et personnel hospitalier. Julia se voit attribuer le rôle de "chef" dans ce service et va œuvrer à sauver ses patientes.

       Cette infirmière va lutter pour que ces mères infectées restent en vie et mettent au monde leur bébé. Ces femmes incarnent la pauvreté et l'ignorance, Julia fera tout pour les instruire un minimum sur leur corps. Julia combat la douleur n'hésitant pas à désobéir aux méthodes archaïques de cette institution. 

       Julia est enfin aidée par Bridie, totalement innocente mais volontaire et intelligente, Bridie va être d'un grand secours auprès de Julia. Elle fait partie de ces filles-mères exploitées par les couvents irlandais. nous vivons donc le quotidien de ce service en huis-clos.

        Le Docteur Kathleen Lynn a vraiment existé et œuvré pour les femmes, pour l'amélioration de leur condition de vie et d'hygiène en ce début XXème siècle. Cette femme était recherchée par les autorités comme dangereuse terroriste. Elle a créé et fondé en 1919 le St Ultan's Children's Hospital, unité qui a contribué à faire baisser le taux de mortalité infantile en Irlande.

        L'auteur met l'accent sur la maltraitance dans les instituts religieux pour filles-mères, les séquelles laissées aux soldats qui n'ont succombé ni à la guerre ni à la grippe (frère de Julia). Les faits politiques, historiques et socio-économiques Irlandais sont bien mis en avant.

        Les 4 chapitres  portent les couleurs que prend la peau aux différents stades de la maladie: Rouge- Marron- Bleu- Noir.

       Un roman-récit intéressant, émouvant, bien écrit aussi prenant qu'un roman policier (pour ma part!)

 

 

EXTRAIT WIKIPEDIA: Kathleen Lynn naît dans une famille protestante et grandit dans le comté de Mayo. Son père, Robert Young Lynn, est pasteur de l'Église d'Irlande. À l'époque l'ouest du pays reste marqué par la Grande Famine (1845-1852), et la jeune Kathleen vit entourée de la pauvreté et la mortalité infantile des paysans, ce qui la pousse à l'âge de 16 ans, à entamer des études de médecine.

En 1891, Lynn commence ses études supérieures comme pensionnaire au Alexandra College à Dublin avant d'entrer, en , à la faculté de médecine de l'Université catholique d'Irlande de Dublin puis au Collège royal de chirurgie d'Irlande. Elle obtient son diplôme en médecine de l'Université royale d'Irlande en 1899. En 1898, elle est la première femme nommée médecin résidente de l'Hôpital Adelaide (en) à Dublin, mais l'opposition du personnel à sa nomination l'empêche de prendre ses fonctions. Elle termine ses études supérieures aux États-Unis au début des années 1900 avant de travailler comme médecin de garde dans les hôpitaux de la ville de Dublin. Lynn devient membre du Collège royal des médecins d'Irlande en 1909.

Voir les commentaires

Reine de cœur de Akira MIZUBAYASHI

   

         Alors que Jun est épris de la jeune Anna "sa Reine de cœur"! Il est obligé de rentrer au pays: le Japon, malgré son cursus étudiant au conservatoire de musique de Paris.

         La guerre sino-japonaise sera telle que les deux amants ne se reverront jamais.

         Quelques années plus tard, la jeune Mizumé, altiste parisienne, découvre le journal de ses grands -parents et se lance dans la recherche de la vérité...

        Musique, amour, transmission mais également violence, cruauté de la guerre, exploitation des hommes, destins brisés par la guerre sont les thèmes abordés avec beaucoup de finesse par l'auteur qui amoureux de la langue française, écrit dans un  français remarquable.

        Un roman tout aussi prenant que "Âme brisée' qui se lit avec beaucoup d'émotions sur fond musical.

Voir les commentaires

Le grand monde de Pierre LEMAITRE

       

       1er tome d'une saga familiale qui se déroule durant les "Trente Glorieuses".

       Malgré une période d'après-guerre difficile, la famille Pelletier possède une usine de savonnerie au Liban à Beyrouth. Normalement, le fils aîné devrait reprendre l'affaire mais Jean qui ne sait pas gérer une entreprise, est de plus sous l'emprise de son affreuse femme Geneviève. François le 2ème fils est très bon élève et a un avenir plus prometteur. Hélène est une fille... et est rebelle. Quant à Etienne, très sensible, il est écarté de cette éventualité et il se rend en Indochine où est parti Raymond, son amoureux qui ne donne plus de nouvelles.

       Ces quatre enfants Pelletier vont vivre des histoires bien différentes et nous emmener à Paris, à Beyrouth et à Saïgon. Ainsi Pierre Lemaître une fois de plus, nous entraîne dans des aventures diverses:  La rédaction dans un grand journal parisien, les trafics de monnaie en Indochine, la violence et les tortures Viets, les grèves des mineurs du nord de la France... Les personnages sont toujours très attachants qu'ils soient ratés, ambitieux, amoureux, rebelles, menteurs ou criminels!

      Corruption, sexe, alcool, argent tous les ingrédients d'un roman à rebondissements où émotion, suspense, psychologie et politique font de cette fresque historique et sociale une lecture très prenante et intéressante. 

       Le 2ème tome est attendu avec impatience...

 

 

Voir les commentaires

Petite de Edward CAREY

Ce roman relate la vie de Anne-Marie Grosholtz, plus connue sous le nom de Madame TUSSAUD, de sa naissance dans un petit village d'Alsace près de Strasbourg jusqu'à la fin de sa vie à Londres. Dés l'âge de 6 ans elle commence à travailler avec un sculpteur sur cire qui la recueille à la mort de sa mère et apprend petit à petit  le métier . Marie et son maître déménagent à Paris où celui-ci va commencer à connaître une certaine notoriété en reproduisant  des têtes de criminels célèbres. Elle va être employée à la cour du roi Louis XVI et devenir la servante et amie de sa sœur la princesse Elisabeth. Mais la révolution arrive à grands pas et Marie va passer de Versailles à la prison et frôler de  très près  la guillotine. On viendra la chercher pour qu'elle sculpte des masques mortuaires dont celui  du roi et de la princesse Elisabeth son ancienne maitresse. Peu après son mariage avec Monsieur TUSSAUD elle décide de s'expatrier à Londres, en effet la révolution ne fait plus vivre à Paris. Le roman est divisé en 7 livres qui parcourent chacun une période de la vie de Marie jusqu'à la conclusion à Londres, il est émaillé de dessins qui précisent ses propos. A travers l'histoire de Marie on voit le mode de vie des petites gens et leurs difficultés pour survivre à cette époque.  Mais ce roman parle aussi d'art : la sculpture sur cire. La cire ne cache rien dit le maître de Marie ! C'est un roman que j'ai découvert grâce à la chronique de Gerard Collard , j'ai passé un très bon moment de lecture et je ne peux que vivement le conseiller.

Voir les commentaires

Berlin requiem de Xavier-Marie BONNOT

 

       Une biographie romancée dans laquelle Xavier-Marie Bonnot mêle la vie du chef d'orchestre Wilhem Furtwängler à celles d'une cantatrice et son fils, tous trois sont issus de familles juives.

      Reconnu comme un des plus grands chefs d'orchestre, Wilhem Furtwängler (1886-1954) resta à la tête de l'orchestre philarmonique de Berlin sous le IIIème Reich et ce malgré la fuite de ses amis musiciens vers l'étranger. Bien qu'il fut antinazi, il voulut protéger les musiciens juifs de son orchestre et se compromit par protection mais aussi par naïveté et orgueil. Il pensait que Politique et Musique étaient deux choses bien différentes.

     Il fut jugé à la fin de la guerre et innocenté mais ne fut jamais vraiment réhabilité malgré le soutien de musiciens de renom.

     Le portrait de ce chef d'orchestre au tempérament compliqué est bien mené et est renforcé par les deux personnages fictifs qui entourent le chef d'orchestre. Christa, cantatrice célèbre, est arrêtée par la gestapo, revenue du camp de Birkenau, elle errera dans son appartement parisien, la vie de ce personnage démontre le climat de cette époque . Tandis que son fils rejoint la résistance et deviendra un grand chef d'orchestre, ce personnage montre les exigences du travail de musicien.

      Le roman se termine sur la rencontre intéressante entre Wilhem et "son remplaçant".

      L'auteur met en avant le rôle et le pouvoir de la musique.

 

Wilhem Furtwängler à la direction de l'Orchestre Philarmonique de Berlin

Voir les commentaires

La Colonelle de Rosa LIKSOM

Quatrième de couverture:

«Je suis née en un temps de haine.
Je suis devenue femme en un temps de haine et de vengeance.»
Une nuit, une vie. Désormais une femme âgée, la Colonelle se souvient de sa propre histoire au cours d’une nuit. Son père et son milieu ont fait d’elle une jeune fille impliquée dans les cercles nationalistes ; son mari, le Colonel, a fait d’elle une nazie finlandaise. Il avait trente ans de plus qu’elle et, très vite, leur relation et leur mariage ont été marqués par la passion et la violence.
Avec La Colonelle, Rosa Liksom livre le portrait d’une femme complexe, à la fois libérée sexuellement et ouverte aux tendances les plus autoritaires, à la fois soumise à son mari et sujette à de véritables extases dans la nature. Dans un style âpre et lumineux, c’est l’histoire d’une femme qui, très tôt, a perdu le contrôle de son avenir. C’est le destin d’une femme emblématique de l’histoire de la Finlande, pays forcé de combattre à la fois la Russie et le Troisième Reich. Que peut-on pardonner? Et combien de fois peut-on recommencer sa vie?

 

Rosa Liksom raconte les années à partir de 1930 avec la montée du fascisme à l'ouest et le communisme à l'est. Elle démontre une collaboration qui a été bien cachée après la guerre. Elle décrit les camps, l'antisémitisme ainsi que la bêtise et la lâcheté humaine. Une part d'histoire assez mal connue.

Voir les commentaires

La sonate oubliée de Christiana MOREAU

        Lionella est une jeune fille belge d'origine italienne de 17 ans. Elle joue du violoncelle avec une telle passion que son professeur de musique l'inscrit au prestigieux concours Arpèges qui confronte toutes les nationalités. Lionella voudrait se démarquer en jouant un morceau inhabituel. C'est son ami d'enfance qui va découvrir une partition accompagnée d'un vieux cahier journal et les lui offrir.

         Lionella n'aura de cesse de découvrir qui se cache derrière cette partition pour violoncelle.

Un 1er roman agréable qui nous emmène 300 ans en arrière à Venise au temps de Vivaldi. Venise, l'ospedale La Pieta, le violoncelle ... de belles découvertes!

          Je n'oublierai pas la musique de messe données à La Pieta par de jeunes musiciennes dissimulées derrière des grilles dorées...

         Je vous conseille "cachemire rouge" et "la Dame d'Argile", des romans également bien documentés.

Voir les commentaires

La Dame d'Argile de Christina MOREAU

 4 femmes - 4 époques

             Sabrina est restauratrice aux musées royaux des beaux-arts à Bruxelles. A la mort de  sa grand-mère, Angela, elle hérite d'un buste féminin dont l'origine est inconnue. Il pourrait s'agit d'une représentation de Simonetta Vespucci, célèbre muse italienne de la Renaissance surnommé "La Sans-Pareille". Cette sculpture est signée "Costaza". Mais qui sont ces femmes?

            Pour répondre à ces questions, Sabrina part pour Florence. Ses recherches la mènent vers sa grand-mère qui a migré en Belgique après la seconde guerre mondiale; vers Costanza Marsiato, l'artiste mystérieuse et Simonetta qui fut le modèle de ce buste.

           Dans ce roman historique, on découvre une partie de l'histoire belge avec l'émigration des italiens vers les mines de charbon belges du XXème siècle. L'auteur relate également la peinture et la sculpture de la Renaissance italienne;  Florence au temps des Médicis ainsi que des scènes dans l'atelier de Boticelli.

           Un roman intéressant qui se lit facilement malgré l'alternance des personnages et des époques.

 

 

Voir les commentaires

Neige rouge de Simone van der VLUGT

        Contexte historique: Nous sommes au milieu du XVIème siècle, la "guerre de quatre-vingt ans" entre les espagnols contre les pays bas fait rage.

        Lideweij Feelinck est une jeune catholique néerlandaise attachée à sa famille. Lorsque son père tombe malade, elle part à la recherche d'un jeune médecin très renommé. Andries n'hésite pas à rester en ville pour soigner ce brave homme. Lideweij et Andries tombent amoureux, mais Andries est de confession luthérienne et le père refuse cette union. Lideweij fait le choix de partir avec le jeune docteur malgré le fait que son père l'ait déshéritée. Ils partent pour la ville de Breda où Andreas devient le médecin attitré de Guillaume d'Orange ( prince protestant) et de sa famille.

        Philippe II accède au trône d'Espagne, la menace envers les réformés se renforce. Les pays-Bas sont envahis et la petite ville de Naarden est totalement détruite. Commence alors la vie d'Isabella dont toute la famille a été décimée dans l'attaque de la ville. Isabella va affronter cette guerre meurtrière avec audace et courage.

      La lecture de ce roman à la base historique est facilitée par l'alternance entre les faits de guerre et la vie de personnages plus ou moins  attachants: le couple Lidewej/Andreas, Isabella, Guillaume d'Orange, le roi d'Espagne, le Duc d'Albe et bien d'autres.

      Après "Bleu de Delft" que j'avais adoré, ce roman décrit une période noire de l'histoire des pays-Bas que je ne connaissais pas.

Voir les commentaires

Je suis Jeanne Hébuterne de Olivia ELKAIM

       Un roman assez bouleversant, un amour dévastateur...

       Jeanne Hebuterne est issue d'une famille bourgeoise, aimée de ses parents et adorée de son frère très protecteur, Jeanne est une jeune fille timide, sérieuse, sage et obéissante.

      En 1917, alors que Jeanne âgée de 18 ans prend des cours de dessin, elle rencontre Amedeo Modigliani. Elle tombe amoureuse et choisit de quitter son foyer pour vivre sa passion contre l'avis de ses parents.

      Une vie de bohème commence en décembre 1916. Modigliani est un artiste égoïste, ne vivant que pour son art. Jeanne est une amoureuse éperdue, cet amour fou va la consumer.

     Un roman biographique à plusieurs voix: le frère est très protecteur au point de vouloir Jeanne pour lui seul, on frôle l'inceste; le père est aimant mais laisse faire et la mère est réprobatrice mais sans effet sur Jeanne.

     En fait, on peut penser que Jeanne oscille entre 2 choix: ou bien elle se laisse écraser par sa famille catholique qui n'accepte pas son talent et sa volonté de liberté ou bien elle est écrasée par Modigliani qui lui aussi refuse son talent... 

    Le portait que fait l'auteure de Modigliani n'est pas engageant... il est tuberculeux, alcoolique, morphinomane, mégalo et infidèle. Jeanne de son côté ne voit pas d'autre issue que cet amour fulgurant et dévastateur dans ce monde d'après guerre.

 

      Ce récit s'appuie sur des faits et des anecdotes véridiques et décrit avec précision un Paris de l'Art.

      Jeanne Hébuterne est née le 6 avril 1898 à Meaux et est décédée en janvier 1920 à Paris. Surnommée "Noix de coco" pour son teint blanc laiteux et ses cheveux châtain aux reflets roux. Elle s'est suicidée deux jours après la mort de Modigliani alors qu'elle était enceinte d'un deuxième enfant. Leur fille Jeanne Modigliani était également artiste peintre.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>