Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

famille

La femme du deuxième étage de JURICA PAVICIC

 

       Un roman policier plutôt style thriller bien qu'il soit sans surprise car dès les premières pages on sait que Bruna a tué sa belle-mère; Bruna partageait la maison de sa belle-mère et vivait au premier étage avec son mari dans la banlieue de Split en Croatie, une ville que le lecteur a plaisir à découvrir.

      Dans ce roman ce qui importe est la raison pour laquelle Bruna en est arrivée à ce meurtre... Rien ne l'excuse... 

     Mais tous les personnages sont un peu responsables... et j'ai fini en deuxième partie par avoir de l'empathie pour ce personnage!

 

Voir les commentaires

Les gens de Bilbao naissent où ils veulent de MARIA LARREA

 

       Les Gens de Bilbao naissent où ils veulent est le premier roman de Maria Larrea qui a vu le jour à Bilbao en 1979. Réalisatrice et scénariste française, elle a grandi à Paris où elle a suivi des études de cinéma à la Fémis, la prestigieuse École nationale supérieure des métiers de l´image et du son.

       Dans ses débuts littéraires, Maria Larrea a puisé son inspiration dans ses origines espagnoles. Les lecteurs les plus jeunes ignorent peut être ce qu´était autrefois la vie du peuple espagnol qui, après la Guerre Civile (1936-1939), a vécu l´intolérance et la misère sous la férule d´un dictateur, Francisco Franco, qui a mis tout un pays en coupe réglée. Nombre d´Espagnols sont partis en France ou ailleurs pour échapper soit à la faim soit aux persécutions politiques. 

       Dans l´histoire racontée par la narratrice tout commence en 1943 lorsqu´une prostituée obèse de Bilbao, Josefa, donne vie à un garçon, Julian, qu´elle confie aux jésuites. Plus tard, en Galice, Dolores accouche d´une fille, Victoria, qu´elle ne peut pas élever et qu´elle abandonne aux sœurs d´un couvent. Un jour, les deux orphelins, Julian et Victoria (femme d´une rare beauté), se rencontrent, se marient et partent à Paris.

       Dans la ville lumière, la Galicienne devient femme de ménage et le Basque gardien du théâtre de la Michodière. 

 

       Une autobiographie qui pose le problème de l'adoption, des parents biologiques et des parents adoptifs. Un roman facile à lire, agréable dont le thème est traité en toute franchise

Voir les commentaires

Un tesson d'éternité de Valérie TONG CUONG

     

     Ce roman fait partie de la sélection du prix CBPT. 

Analyse de A-M.G. et B.T. bénévoles responsables du prix CBPT.

     Pharmacienne dans une petite ville résidentielle, Anna Gauthier vit dans un monde privilégié. Son mari est adjoint au maire à la culture, et leur fils Léo envisage des études brillantes. Ils vivent dans une belle villa en bord de mer et fréquentent la bonne société. Un jour, la police vient arrêter Léo sans ménagements pour agression envers des représentants des forces de l’ordre. L’engrenage impitoyable de la justice se met alors en marche.

     Auteure de plusieurs romans (Les guerres intérieures, Valérie Tong Cuong montre ici comment l’inculpation d’un enfant fait ressortir les blessures anciennes d’une mère qui a tout fait pour oublier ses origines sociales modestes et son enfance traumatisée. Cette violence longtemps refoulée devient étouffante lorsque son propre fils se retrouve en prison. Une tension psychologique, où l’instinct maternel le dispute à la honte, entretient un suspense implacable jusqu’à la brutalité du dénouement. Le personnage principal, bouleversant de vérité, submergé par ses émotions et ses colères, est particulièrement émouvant dans sa fragilité et ses engagements. Le ton est juste, l’écriture subtile pour décrire minutieusement comment l’acharnement d’une mère à défendre son fils provoque le délitement de la cellule familiale et l’effondrement d’un monde d’apparences construit pas à pas. (A.-M.G. et B.T.)

      Mon avis: Une enfance ratée, des traumatismes non guéris remontent toujours à la surface et arrivent à perdre totalement une personne qui a construit sa vie en se battant contre ses démons.... la fin de ce roman est particulièrement violente.

Voir les commentaires

Blizzard de Marie VINGTRAS

        Un des 4 romans du Prix CBPT.

       Un endroit paumé en Alaska. Le vent, la neige, un temps à ne pas mettre un chrétien dehors ! C’est pourtant ce que fait Bess l’écervelée avec « le petit », dont elle a la garde. Un lacet à renouer, et le blizzard avale l’enfant. Quand Benedict, le propriétaire des lieux, s’aperçoit de leur disparition, il part à leur recherche avec Cole, son homme de peine peu enthousiaste : on ne voit pas à deux pas devant soi. Même Freeman, le « vieux vétéran » du Vietnam arrivé là un jour – on se demande bien pourquoi – ne pourrait sortir de chez lui à cause des congères. À part Benedict dont la famille est implantée depuis plusieurs générations, qui viendrait de gaîté de cœur habiter un endroit aussi inhospitalier ?

      En courts chapitres – deux ou trois pages – et tour à tour, chacun des quatre personnages confrontés à cette tourmente de fin du monde s’interroge sur lui-même, à sa façon, et revit les raisons qui l’ont conduit dans ce trou perdu. Au fur et à mesure que faiblit la tempête, tout devient plus clair et la tension monte, façon thriller. Mais c’est aussi et surtout une fine analyse psychologique où se côtoient parfaitement pudeur et violence servies par une écriture maîtrisée : pas une phrase de trop !

     Un premier roman bien écrit qui nous emmène dans le froid, les beaux paysages canadiens et des personnages attachants.

Voir les commentaires

La cerise sur le gâteau de Aurélie VALOGNES

Bernard, directeur technique dans une entreprise, est remercié du jour au lendemain à 61 ans. Il n'y était pas préparé et se retrouve chez lui à tourner en rond et à attendre que les heures passent. Pour lui qui a toujours été actif et à cent à l'heure c'est une catastrophe.

Brigitte quant à elle est déjà retraitée et est très occupée par toutes ses activités de bénévole. Petit à petit des tensions entre le couple vont se créer, pas facile d'être toujours ensembles alors qu'auparavant on ne faisait que se croiser.

Heureusement Bernard peut compter sur son petit fils, qui grâce à un exposé donné par sa maitresse, va donner un sens à sa nouvelle vie. Ce sera l'écologie et le combat pour le  " zéro déchet". Bernard va peu à peu prendre conscience des difficultés qui s'opposent à lui et devenir un ayatollah de l'écologie (comme dirait Brigitte).

Ce roman traite du temps qui passe, de l'importance de se sentir utile. La deuxième partie du roman traite d'écologie. Je cite une phrase de l'auteur "Quelle planète laisserons-nous à nos enfants, et quels enfants laisserons-nous à notre planète ?" (P. Rabhi) qui donne à réfléchir. 

Le thème de la retraite est ici traité avec beaucoup d'humour et d'amour. 

Voir les commentaires

Sale bourge de Nicolas RODIER

       Pierre a 7 ans. Alors que ses cousins , sa tante, ses 5 frères et sœurs sont partis à la plage pour se baigner et faire du bateau, Pierre reste assis devant son assiette de carottes râpées à la vinaigrette trop acide. Cette fois-ci, il ne veut pas céder à sa mère malgré les gifles et les hurlements, la tête écrasée dans son assiette. Mais à 18h, lorsque toute la famille rentre, Pierre se soumet car il ne veut pas que les autres voient la méchanceté et la folie de sa mère...

       Ces brutalités accompagnées d'une pression insupportable sur les études ne cesseront qu'à l'âge adulte mais feront place à un déséquilibre comportemental.

       L'auteur retrace la vie de Pierre en 5 étapes: l'enfance, L'adolescence, la jeunesse, le mariage et enfin le jugement avec ses hauts et ses bas. Il démontre ainsi le processus qui a conduit Pierre, être de surcroit sensible, à se retrouver adulte devant un tribunal.

        Tension, mal être, descente aux enfers, escalade de la violence physique et morale font de ce roman une lecture bouleversante.

       L'auteur démontre la nécessité absolue de l'amour parental au bon développement de l'enfant.

        

Voir les commentaires

Petite Louve de Marie Van MOERE

 

       Nous entrons dans l'ambiance de ce roman noir dès la 1ère page et nous comprenons pour quelle raison Agathe et sa fille fuient Marseille pour la Corse. Une course poursuite commence sur cette île qui est un refuge mais aussi un piège.

        Deux familles s'affrontent, la 1ère veut venger sa fille et n'imagine pas ce que cela va engendrer. La 2ème, famille de gitans purs et durs, ne craint rien et va tuer sans pitié.

       Ce Premier roman aborde les notions de courage, d'amour, d'entre aide, de justice, de relation mère-fille. Ainsi que le thème de la responsabilité des parents envers leurs enfants et les conséquences.

       Un roman très fort dont le suspense est très bien maîtrisé dans lequel il est question de protection, de chasse et de vengeance...

       Un style moderne très agréable qui est en accord avec les différents moments de l'histoire: description de la Corse, tuerie, affection....

       Une auteure à surveiller!!!!

Voir les commentaires

Everything Everything de Nicola YOON

       Madeline a une maladie très rare, elle a la "maladie de l'enfant bulle". Une forme de déficit immunitaire qui l'empêche de sortir de chez elle sans prendre le risque de mourir. Depuis 18 ans, Madeline vit dans un espace restreint et aseptisé où tout est sous contrôle y compris l'air qu'elle respire. Sa vie c'est: la lecture, internet, ses études, ses soirées avec sa mère et son infirmière et néanmoins amie, Carla.

      Un jour, de nouveaux voisins s'installent en face de chez elle. Lorsqu'elle découvre Olly, le fils des voisins, Maddy sait que sa vie va changer...

      L'histoire se partage en deux parties: la première met en situation la vie de la jeune fille, son mode de vie; dans la seconde partie tout se précipite, les révélations se succèdent et nous font passer par des émotions très variées: colère, peur, espoir, soulagement, chagrin ou haine...

       Un roman aux chapitres courts agrémentés de graphiques, de dessins et de mails qui créent une lecture dynamique et prenante.

      Une romance une peu prévisible entre Madeline et Olly mais une fin remplie de douceur et d'espoir assez inattendue.

      Un thème très important est abordé mais je ne peux en parler sans dévoiler l'histoire... alors je vous laisse découvrir ce roman...

 

Voir les commentaires

petit frère de Alexandre SEURAT

       Après avoir lu 'La maladroite" et "L'Administrateur" je n'ai pas hésité en découvrant ce nouveau roman...

       Un roman très intimiste, un sujet difficile...

      Alexandre Seurat écrit à la première personne pour nous parler de son petit frère. Il démarre son récit par l'entrée dans la chambre du petit frère, une chambre en désordre comme l'était la vie du petit frère.

      Décédé d'une overdose, l'auteur tente de comprendre le geste de ce jeune garçon bipolaire, fragile et hyper sensible dont la vie oscillait en calme et tempête. Un garçon mal dans sa peau qui multiplie les addictions: mélange de drogues et d'alcool? Un jeune très proche de son grand frère qui culpabilise de ne pas avoir su quoi faire. Des parents qui ne savent pas faire et ne comprennent pas ...

     Et ce sont toujours les mêmes questions qui reviennent : Pourquoi? Que fallait-il faire? Qu'est-ce que l'on n'a pas fait? Sommes-nous responsables?

     ET c'est toujours facile après coup de découvrir des signes avant-coureurs.... mais il est trop tard.

Voir les commentaires

Mon père, ma mère, mes tremblements de terre de Julien DUFRESNE-LAMY

 

 

         Voici le récit du voyage intime d'une famille qui va devoir vivre du jour au lendemain avec le changement de genre du père.

        Ce roman est un huis-clos qui se déroule dans une salle d'attente, durant quelques heures la mère et le fils attendent le retour du bloc de leur mari et père. Durant cette longue et angoissante attente, Charly, 15 ans, se remémore les faits de ce tremblement de terre, de ce cataclysme qui ont démarré 2 ans auparavant lorsque Charly a découvert son père dans le garage avec une perruque et des joues maquillées révélant ainsi sa trans sexualité.

      L'auteur étudie l'identité de genre au travers d'une famille ordinaire, heureuse, unie et aimante qui va devoir faire face avec beaucoup de sagesse à une situation extraordinaire. 

      Le père est heureux, il est serein et aimant. Il est convaincu de sa démarche et n'est pas tiraillé dans sa décision.

      La famille reste unie mais on peut se demander si le père est conscient de ses responsabilités de père. Et bien qu'il ne représente plus physiquement le Père car il est devenu Alice, il garde les mêmes attitudes envers son fils. Seul un médecin s'inquiète de l'image du père pour un jeune de 15 ans en pleine construction identitaire et les collègues du père qui le rejettent.

      Un roman intéressant rempli d'amour, de tendresse, de courage et de vérité qui m'a beaucoup interpellée. Une lecture plaisante car les chapitres sont courts et aérés, le style est simple mais précis.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>