Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

temoignage

Les passeurs de livres de Daraya de Delphine MINOUI

       

         Delphine MINOUI est grand reporter au Figaro. Elle a sillonné le Moyen-Orient et connaît très bien l'Iran. Actuellement, elle réside et travaille en Turquie. Elle tente de raconter ce qu'il se passe en Syrie et se rend régulièrement à la frontière turco-syrienne. C'est en navigant sur le net qu'elle découvre une photo de jeunes entourés de livres. Il s'agit d'une bibliothèque clandestine située au cœur de Daraya à quelques kilomètres de Damas. Daraya est une ville que Bachar al Hassad veut rayer de la carte car elle s'est soulevée contre le régime en 2011 et résiste. 

       En août 2012, le massacre de la population est suivi d'un blocus avec des bombardements quotidiens et des bombardements au gaz chimique en 2013 malgré l'interdiction d'utiliser cette arme. de 250 000 habitants la ville passe à 12 000 survivants.

      Intriguée par cette photo de livres, Delphine Minoui cherche à rentrer en contact avec ces jeunes activistes et réussit par le biais de whatsapp de trouver la trace de Ahmad. Auteur et co-fondateur de cette bibliothèque, il va échanger avec l'auteur au milieu du bruit des bombes pendant plusieurs années.

      Cette bibliothèque n'existait pas avant la guerre, c'est au milieu des débris que ces jeunes ont décidé de récolter ce qui restait de leur patrimoine culturel, récoltant ainsi 15 000 ouvrages de tout genre.

      Ces jeunes qui réclament le changement et la réforme ont la volonté de recréer l'ordre dans le chaos. Ils organisent dans ce local en sous-sol sombre et caché des mini conférences.. Ils veulent s'instruire pour ne pas tomber dans la violence. Nous sommes dans la période difficile des attentats: Charlie hebdo en 2015, Nice en 2016.

      Un livre dense, un témoignage bouleversant, une histoire de résistance sur fond de guerre.

François Brusnel dans la grande librairie a écrit: ce livre est "Une arme d'Instruction massive"

C'est Grace à une librairie indépendante que j'ai découvert ce petit livre que j'ai lu bien que je connaisse peu de choses en politique internationale. Un livre très intéressant qui ne laisse pas indifférent.

 

 

 

                                                               Récolte de livres dans les débris

 

                                                Le local en sous-sol, sombre mais bien aménagé.

Voir les commentaires

Le parlement des cigognes de Valère STARASELSKI

   

            Katell, David, Zahia  et Théo font partie d'un groupe d'étudiants en stage à Cracovie. Plus curieux que les autres, ils partent visiter la ville, ce qui permet de belles descriptions de cette ville.

           Leur désir d'apprendre et de comprendre les mène dans le quartier juif avec quelques explications du vécu de ses rues. Zahia intéressée par la culture emmène le groupe au musée d'art où ils rencontrent un vieil homme assis, immobile devant le tableau: "Le Parlement des cigognes". Venu exprès à Cracovie pour contempler ce tableau, Zygmunt va partager son passé avec ces jeunes curieux et intéressés.

          Il raconte sa fuite, les camps le ghetto et un fait peut être moins connu: ce sont les griefs et les dénonciations des paysans polonais vers leurs compatriotes juifs.

          Un petit roman passionnant qui en quelques 100 pages  décrit la ville de Cracovie sous la neige, le caractère et l'intérêt de 4 étudiants, l'histoire de la Pologne sous la 2ème guerre mondiale, la force incroyable et la volonté de vivre d'un jeune homme (à l'époque) juif et l'attitude des polonais durant cette guerre.

         Ainsi que le titre du livre assez singulier qui trouve son explication dans les confidences d'un vieux monsieur...

 

Voir les commentaires

Faiseurs d'histoires de Dina NAYERI

     

       Malgré la rigueur de la société iranienne, l'auteur de ce récit autobiographique mène une enfance heureuse. Mais le jour où sa mère se convertit au christianisme, celle-ci est menacée d'exécution par la police morale de la République Islamique. Elle décide alors de fuir le pays avec ses 2  enfants, Dina a alors 8 ans. En tant que demandeurs d'asile, ils passent 2 années à Dubaï et à Rome. La famille obtiendra l'asile à Oklahoma aux Etats-Unis au bout de ces deux années passées dans la clandestinité. C'est à l'âge de 15 ans que Dina obtient la citoyenneté américaine.  Après de brillantes études, Dina Nayeri décide de partir à la rencontre des réfugiés d'Afghanistan, Kurdes, Iraniens....

     L'auteur rapporte dans ce récit l'histoire des réfugiés qu'elle rencontre. Elle explique et justifie les difficultés rencontrées par les réfugiés, leurs traumatismes, leurs sauvetages, les aides, entraides et  rejets; mais aussi et surtout les incompréhensions et les méfiances des pays d'accueil. Elle relate les expériences vécues pour expliquer comment un réfugié est obligé de mentir pour rendre son histoire crédible et ainsi obtenir un droit d'asile, une carte de séjour ou une nouvelle nationalité.

     Un récit très intéressant d'autant qu'il est véridique.

Voir les commentaires

La collection disparue de Pauline BAER de PERIGNON

 

        Pauline Baer de Perignon, l'auteure de ce livre, est la petite-fille de Jules Strauss, banquier et grand collectionneur d'art, essentiellement de tableaux impressionnistes du début du XXème.

        Pauline découvre une liste de tableaux écrite par un cousin, cette liste mentionne Renoir, Monet, Degas, Tiepolo; des tableaux qui ont appartenu à son grand6père et qui aujourd'hui, sont exposés dans des musées.

         Pauline va s'acharner avec patience à retrouver la trace de ces tableaux puis à prouver leur appartenance à son grand6père. Beaucoup de tableaux ont été vendus pour subvenir aux besoins de la famille en ces temps de guerre, mais certains ont été spoliés par les nazis. Le plus difficile pour Pauline Baer est de prouver cette appartenance familiale. C'est une véritable enquête policière qu'elle va mener.

       Un récit intéressant, un témoignage très sincère, une révélation plein d'empathie pour sa famille. Une Histoire dans la Grande Histoire.

 

Voir les commentaires

Blanche Maupas - La veuve de tous les fusillés de Macha SERY et Alain MOREAU

      Blanche et Théophile Maupas sont tous deux instituteurs dans une petite ville de la Mayenne. Alors que Théo a la quarantaine, il est appelé sous les drapeaux. Il est également musicien et devrait être à l'arrière.

      Caporal du 33ème régiment commandé par le général Teveilhac, il sort des tranchées en obéissant aux ordres mais voyant le massacre vers lequel il s'exposent, il se replie rapidement avec ses camarades de tranchée. Il sera fusillé avec 3 autres caporaux pour l'exemple. Ces exécutions sont des crimes...

      Blanche va passer sa vie à rassembler des courriers, des témoignages. Elle retrouvera les camarades de tranchées et retracera les faits. Elle se battra pour que la vérité éclate et que son mari et bien d'autres soient réhabilités.

      Blanche, cette rebelle combative,  réussira à soulever l'opinion publique. Un très beau témoignage.

Voir les commentaires

La muette de Chahdortt DJAVANN

  L'auteure: Chahdortt Dvavann est romancière et essayiste française, issue d'une très ancienne lignée aristocratique d'Azerbaïdjan, petite-fille et fille de pacha. L'arrivée de Khomeyni en 1979, détruit cette famille. Son père est jeté en prison. Etudiante, l'auteure fuit en Turquie. Un mariage blanc lui permet d'entrer en France avec un visa de 3 semaines. Après beaucoup de difficultés (TS), elle intègre EHESS et obtient un DEA. Puis elle écrit. En 2003 elle reçoit le Grand Prix de la Laïcité et en 2004 devient Chevalier des arts et des lettres pour tous ses écrits.

Le résumé: Lorsqu'elle reçoit un manuscrit en deux exemplaires écrits en persan et traduit en français, après lecture, elle décide de le publier.

Il s'agit du récit d'une jeune fille de 15 ans écrit en cachette en prison, en attendant d'être pendue.

Fatemeh, surnommée "la nièce de la muette" vit dans la misère et la drogue. Elle adore sa tante qu'elle vénère car elle seule la respecte. Accusée d'un amour interdit, la tante muette doit être lapidée. Pour atténuer cette peine, c'est à dire la remplacer par une pendaison, Fatemeh va tenter de la défendre, braver les interdits et à son tour sera pendue. C'est en attendant le jour J que Fatemeh écrit sur des feuilles usagées sous forme d'un journal, le récit de ces cruautés.

Thèmes: Dénonciation de la condition des femmes dans les pays sous le joug des mollahs et de la religion...etc...Un témoignage abominable de plus...

Voir les commentaires

Sur les chemins noirs de Sylvain TESSON

 

      A la suite de sa chute de 8 mètres, Sylvain Tesson brisé de tous côtés, se promet que s'il s'en sort, il parcourra la France à pied. Il trace son parcours à partir d'un rapport sur les départements "Hyper-ruraux", et va suivre des chemins non balisés, "les chemins noirs".  Sa rééducation se fera sur les chemins de France en partant de la gare de Tende, au-dessus de Nice pour arriver à la pointe du Cotentin. Avec ses informations et des cartes IGN, il s'évertue à s'éloigner de l'urbanisation, prenant des sentiers non marqués, traversant les sous-bois, passant par des chemins chaotiques pour relier des villages quasi abandonnés.

      Ce périple est à la fois un récit de voyage mais aussi un constat de ce que nous avons fait de notre paysage français. Un constat juste et argumenté.

       Une écriture très riche. Un récit très intellectuel et intéressant....

 

 

Voir les commentaires

Psychologues du crime de Florent GATHERIAS et Emma OLIVEIRA

      Florent Gathèrias est psychocriminologue. En 2009, la direction centrale de la police judiciaire a décidé d'intégrer la psychologie dans les enquêtes criminelles, comme le fait depuis longtemps le FBI aux États-Unis. 

     Premier psychocriminologue de France, Florent Gathérias a été recruté à Nanterre par l'Office central pour la répression des violences aux personnes. L'office intervient dans certaines affaires en renfort de la police judiciaire. C'est en 2012 que Emma Oliveira fera équipe avec lui.

     C'est au travers de 5 affaires: Le tueur de l'Essonne, le violeur des balcons, le cadavre du bois de Phalempin, l'affaire Mérah... que ces 2 professionnels du crime nous font découvrir leur métier. Ils nous dévoilent leur parcours, leurs difficultés, leurs ressentis et la façon dont ils tentent de percevoir les mécanismes psychologiques d'un tueur. Leur travail est minutieux et fastidieux ( des pages et des pages de compte-rendu à lire et à analyser) et commence à être reconnu. Ils insistent sur le fait qu'ils sont tributaires de l'interprétation première des enquêteurs, policiers et autres, ils doivent pour cela s'imprégner de la vie du meurtrier mais aussi de la victime. Ils peuvent être assimilés aux "Profileurs".

    Un témoignage très authentique et très intéressant sans aucun voyeurisme, pour celui qui veut en savoir davantage sur les dessous d'une enquête.

    Une profession que j'espère, tous comme nos 2 protagonistes,  être en devenir...

 

Voir les commentaires

Un chemin de tables de Maylis de KERANGAL

Mauro est passionné de cuisine depuis son plus jeune âge. Alors qu'il a terminé ses études supérieures d'économie, il se lance vers un CAP de cuisine en candidat libre, CAP qu'il réussit.

Il va démarrer en bas de l'échelle pour devenir gérant d'un restaurant. On découvre dans ce récit les difficultés rencontrées par les cuisiniers et les restaurateurs ...

Le lecteur découvre le monde de la restauration, un monde dur, exigeant et intransigeant.

L'auteure a écrit ce livre dans le cadre d'une demande des éditions seuil pour la collection "Raconter la vie" afin d'exposer les vies ordinaires et ainsi "remédier à la mal représentation qui ronge le pays".

Cette commande explique que ce livre qui se situe entre document et fiction est assez différent de ce qui écrit Maylis de Kerangal.

Voir les commentaires

Je suis le carnet de Dora Maar de Brigitte BENKEMOUN ***

Lorsque l'auteure fait l'acquisition d'un étui d'agenda sur internet pour remplacer celui perdu par son mari, elle découvre un petit répertoire daté de 1951. 

Quelle surprise lorsqu'elle lit les noms de Aragon, Breton, Cocteau, Chagall, Eluard et ... Picasso. L'auteure est journaliste, elle ne peut résister à l'envie de faire des recherches et elle réussit à mettre en relation les personnes listées avec Dora Maar la propriétaire de ce carnet d'adresses. Dora Maar était photographe, artiste, peintre, elle baignait dans ce milieu de surréalistes.

Ainsi Brigitte  Benkemoun reconstitue des fragments de vie, nous faisant parcourir ainsi le XXème siècle artistique, un monde de peintres, de poètes essentiellement surréalistes. 

Dora Maar eut une vie riche de rencontres mais aussi une vie tourmentée par des amours, des rejets, de la souffrance, des excès mais aussi de la solitude.

Elle fut la Muse, l'amante, la compagne de Picasso pendant dix années de 1937 à 1946.

L'auteure a passé 2 années en rencontres, conversations, fausses pistes qu'elle nous rapporte dans un langage agréable pour reconstruire le portrait de cette artiste et du milieu artistique de l'époque.

 

 

Voir les commentaires

1 2 > >>