Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

humour

Pas de pissenlits pour le cadavre de Andrea H. JAPP

      C'est le 1er livre que je lis de cette auteur qui a bonne presse et m'a bien divertie!!!!

Gérard Fourier est un pharmacien malhonnête. Il a fait fortune en vendant à ses clients des gélules de maïzena enrobées de stupéfiants et de diurétique...  une vraie cure d'amaigrissement..... Lorsque son cadavre est retrouvé sous un amas de fleurs, Louise et Chloé s'empressent d'éclaircir l'affaire....

     Louise est une jeune divorcée un peu paumée et Chloé est dentiste mais ne supporte plus le bruit de la roulette! Ainsi elles décident d'ouvrir un magasin de fleurs. C'est dans la réserve, au milieu de la végétation que Chloé découvre le corps de Gérard, il a été assassiné.... Tout pourrait accuser Chloé.....

     Un style simple et agréable. des rebondissements et beaucoup de situations loufoques.

    Chloé a un chien qu'elle a surnommé Le Minou alors que c'est un très gros chien....

Extrait: "Le Minou ne comprendrait jamais pourquoi les humains ne possédaient que deux pattes. On va  quand même plus vite sur quatre et on tombe moins souvent, Surtout les étranges artéfacts que les humains passaient souvent à leurs pieds le sidéraient et même le consternaient. Comment peut-on espérer maintenir une bonne assiette juchée sur deux petits pieux qui décollent les talons à dix centimètres du sol, hein? 

Voir les commentaires

La cerise sur le gâteau de Aurélie VALOGNES

Bernard, directeur technique dans une entreprise, est remercié du jour au lendemain à 61 ans. Il n'y était pas préparé et se retrouve chez lui à tourner en rond et à attendre que les heures passent. Pour lui qui a toujours été actif et à cent à l'heure c'est une catastrophe.

Brigitte quant à elle est déjà retraitée et est très occupée par toutes ses activités de bénévole. Petit à petit des tensions entre le couple vont se créer, pas facile d'être toujours ensembles alors qu'auparavant on ne faisait que se croiser.

Heureusement Bernard peut compter sur son petit fils, qui grâce à un exposé donné par sa maitresse, va donner un sens à sa nouvelle vie. Ce sera l'écologie et le combat pour le  " zéro déchet". Bernard va peu à peu prendre conscience des difficultés qui s'opposent à lui et devenir un ayatollah de l'écologie (comme dirait Brigitte).

Ce roman traite du temps qui passe, de l'importance de se sentir utile. La deuxième partie du roman traite d'écologie. Je cite une phrase de l'auteur "Quelle planète laisserons-nous à nos enfants, et quels enfants laisserons-nous à notre planète ?" (P. Rabhi) qui donne à réfléchir. 

Le thème de la retraite est ici traité avec beaucoup d'humour et d'amour. 

Voir les commentaires

LA CUILLERE de DANY HERICOURT

 

Seren vient de perdre son père d'un AVC. Ses parents tiennent un hôtel au pays de Galle, dans laquelle elle vit avec ses frères, prêtant même parfois sa chambre lorsqu'il y a trop de clients ! Elle ne ressent pas de chagrin mais trouve sur le chevet de son père une petite cuillère. Cette cuillère elle ne l'a jamais vu auparavant et va aussitôt  rechercher son origine.

Cette quête va l'amener à traverser la Manche pour se retrouver en France. Au hasard de rencontres et de quiproquo elle va finir par découvrir les origines de la cuillère et par la même ses propres origines.

Ce roman est un voyage initiatique qui parle de deuil, de recherche d'identité et de passage à l'âge adulte.

Il est plein d'amour , de poésie et d'humour aussi, une belle surprise.

Voir les commentaires

Mémé dans les orties de Aurélie VALOGNES

   Un petit roman agréable, léger, frais et drôle. une belle leçon de vie très touchante....

   Dans la belle résidence parisienne tenue par l'intransigeante Mme Suarez, vit Ferdinand. Cet homme octogénaire est râleur, asocial et acariâtre!

   Ferdinand n'a qu'un objectif: pourrir la vie de cette petite communauté...

   Mais la petite Juliette , gamine au tempérament bien trempée va intervenir....

   Je vous laisse découvrir ce feel-good qui aborde les sujets de l'amitié, de l'entraide et de la solitude avec beaucoup d'humour!

Voir les commentaires

La chambre verte ou la chute de la maison Delorme de martine DESJARDINS

Quatrième de couverture: Quand une maison de famille révèle des secrets bien gardés...

         Soixante-sept serrures et une chambre forte verte où gisent les restes momifiés d'une femme serrant une brique entre ses dents. Ainsi se présente celle qui abrite les secrets de la famille Delorme depuis trois générations. Lasse de ces habitants négligents et cupides, la maison nous révèle, non sans une certaine jubilation, les vices cachés, pulsions meurtrières et rites cruels de cette tribu hors du commun.

        Du vaniteux patriarche Louis-Dollard au jeune héritier insoumis, en passant par de vieilles filles enivrées à l'extrait de vanille, tout est question d'intérêt. Jusqu'au jour où l'intrigante penny Sterling franchit la porte de l'auguste demeure...

Mon Avis: Une 4ème de couverture alléchante mais un roman qui m'a déçu.  J'ai bien aimé le fait que la narratrice de ce roman soit la maison et quelques passages sont drôles mais l'histoire est trop loufoque pour mon goût, les personnages sont exagérés ce qui est volontaire bien sûr mais ce n'est pas du tout crédible, et la pingrerie des personnages est extrême.

Il faut apprécier le burlesque et le fantastique pour lire ce roman.

 

Voir les commentaires

La Mort est une Femme comme les Autres de Marie PAVLENKO

Un titre qui interpelle et qui peut déranger mais qui dédramatise le sujet.

Voici les personnages: Emm, la Mort qui fait un burn-out et est en congé, elle reste affalée dans son fauteuil; sa Faux préférée qui l'aide dans son travail; Suzie jeune institutrice en phase terminale, Anatole médecin sous emprise de sa folle mère Joséphine Caladru. Toutes ces personnes vont se rencontrer à l'hôpital alors qu'une manifestation dégénère... En fait, Emm ne travaillant plus les malades sont à l'article de la mort mais ne meurent pas....

Les scènes dramatiques, poétiques et comiques alternent, les dialogues sont pleins d'humour et les jeux de mots fleurissent!

Bref un roman déjanté, loufoque qui nous sensibilise sur les relations avec la mort, la vie et également sur les liens que nous tissons avec ceux que nous aimons. Pour ma part, une lecture inhabituelle et je remercie ma libraire de me l'avoir conseillé!

Voir les commentaires

Le Joli Mois de Emilie de TURCKHEIM

 

     Monsieur Louis est propriétaire d'une maison, d'une forêt habitée de sangliers, d'un élevage de porcs. Pour tenir cette propriété et recevoir des clients chasseurs, il est aidé de Aimé l'homme à tout faire.

    En ce joli mois de mai, Louis s'est tiré une balle dans la gorge...

    Sur son testament il a couché 5 clients chasseurs qui viennent au rendez-vous proposé par le notaire. Comme des rapaces et sans aucune pensée pour le mort, ils attendent le notaire.

    Mais celui-ci ne viendra jamais...

Un roman très court, un huit-clos écrit dans une langue très rurale, cruelle mais aussi ironique.

Un policier rondement mené et original par son écriture. 

Quelques phrases:

"Mon prénom, c'est Aimé. Comme quoi, ça veut rien dire. Vous allez Voir, je sais pas raconter les histoires."

"Martial, te bile pas pour des têtes de chien! parce que c'est comme ça qu'on les appelle les Parisiens."

"Le premier qu'a descendu l'escalier c'est le policier qu'a pris sa retraite mais qu'a gardé son air policier."

"M Truchon mâche de l'air dans sa bouche et Mme Truchon lui dit tu mâches dans le vide..."

"Le commandant Lyon-Saêck a regardé Sacha Milou et il a dit d'une voix tellement calme que c'était pire que des cris: "Vous tenez un bordel?" Et Sacha Milou a sursauté comme si il avait jamais réalisé que c'était ça qu'il faisait comme métier depuis vingt-cinq ans."

Voir les commentaires

La fractale des raviolis de Pierre RAUFAST

"Je suis désolée, ma chérie, je l'ai sautée par inadvertance."

Vous pouvez imaginer la réaction de la femme trompée depuis le jour de ses fiançailles!

C'est une fois de trop. Elle compte se débarrasser de Marc son mari en lui préparant un plat de raviolis empoisonné par des herbes de Provence...

Ainsi débute une série de petites histoires qui s'imbriquent les unes dans les autres telles les poupées russes: une scène dans une boîte de nuit, des médailles de la Vierge originales, un petit garçon qui adore faire souffrir les animaux, un homme qui a le don de détecter les mensonges, une attaque de  peste bucolique à Marseille.... Chaque chapitre assez court commence par ce qui termine le chapitre précédent.

C'est un roman à emboîtement comme une fractale!

Une fractale est un objet mathématique comme une courbe ou ne surface dont la structure est invariante c'est la répétition du modèle en changeant l'échelle du modèle qui crée l'ensemble.

Les fractales sont comme les poupées russes qui renferment des figurines identiques mais dont l'échelle diffère.

Si on observe la nature de très près,  on découvre beaucoup de fractales, par exemple : les fougères, le chou romanesco...

 

Voir les commentaires

Mémé dans les orties de Aurélie VALOGNES ♥ ♥

"Faut pas Pousser Mémé dans les orties" ! Une expression que l'auteur utilise plusieurs fois avec beaucoup d'humour...

C'est dans une résidence très tranquille que vit Ferdinand, solitaire âgé de 83 ans. Sa femme l'a quitté au bout de dizaines d'années communes et Ferdinand ne comprend pas pourquoi... Or Ferdinand est insupportable, son malin plaisir est de déranger les autres notamment Madame Suarez la concierge.

Mais tout va changer à la "mort" de  Daisy sa chienne, la rencontre de Juliette petite fille qui a emménagé au-dessus de chez lui et de Madeleine, mamie de 92 ans...

Un joli roman plein de sentiments qui fait du bien!

""Chieuse" n'est pas dans le dictionnaire. C'est la meilleure ! Il faudra qu'on m'explique pourquoi on y met que des mots qui servent jamais ! Est-ce qu'on se sert de "chiffe" ou de "chiton" ? C'est peut-être mon dictionnaire qui est trop vieux. 1993. Les chieuses existaient déjà, non ?"

Voir les commentaires

Poulets grillés de Sophie HENAFF

Le nouveau patron du Quai des Orfèvres a un seul objectif: finaliser d'avantage d'enquêtes.

Pour cela il va regrouper tous les bras cassés de son service dans un placard. A la tête de cet amas de poulets grillés c'est la commissaire Anne Cabestan qui a failli être exclue de la police qui va oeuvrer, si on peut dire... car sa mission première est de se taire, ne pas enquêter, ne rien faire bref se faire oublier.

Bien sûr ce qu'ils ne feront pas...

Un roman policier loufoque bourré d'humour, aux répliques vives.

Un bon roman tranquille à lire sur la plage ! 

Extrait: "- Et toi, Eva , de la famille ?
- Oui . Un chien et un fils . Mais des deux , c'est encore le chien qui téléphone le plus souvent [..] "

Voir les commentaires