Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

litterature irlandaise

Le garçon au sommet de la montagne de John BOYNE

   

         Pierrot Fischer vit à Paris entre 2 parents de nationalités différentes. Au décès de ses parents, Pierrot est placé dans un orphelinat où il sympathise avec un garçon juif. Puis une tante est retrouvée et accepte de recueillir ce jeune garçon. C'est dans la résidence de Berghof en haut d'une montagne que la tante est gouvernante. Le propriétaire qui n'est autre que Hitler, celui-ci a accepté d'héberger cet enfant.

        Pierrot devient Pieter. Un véritable lavage de cerveau va le transformer. D'enfant calme, gentil, obéissant il devient sous l'influence de Hitler un enfant autoritaire, méchant voir monstrueux. La transformation du caractère de l'enfant est impressionnante.

        Cette histoire montre le pouvoir de Hitler sur les garçons encore malléables dans leur plus jeune âge et la naissance de la jeunesse hitlérienne.

       Le thème de l'endoctrinement qu'il soit nazi ou autre est très bien illustré.

 

 

Voir les commentaires

La Chaîne de Adrian McKINTY

" VOTRE ENFANT A ETE KIDNAPPE

LE SEUL MOYEN DE LE RECUPERER

C'EST D'EN KIDNAPPER UN AUTRE...

SI VOUS BRISEZ LA CHAINE

VOTRE ENFANT MOURRA..."

"Victime, survivant, ravisseur... vous serez tout cela à la fois!"

        Alors que Rachel se rend à son rendez-vous de contrôle chez le cancérologue, un appel téléphonique la bouleverse.... sa fille vient d'être enlevée.

       Mère divorcée, elle élève seule sa fille. Pour la récupérer elle va devoir s'acquitter d'une belle somme d'argent et enlever à son tour un enfant... ainsi fonctionne la chaîne.

      Rachel ne s'effondre pas, elle n'en a pas le temps.......

      Son opiniâtreté, son courage, sa volonté vont l'aider à récupérer sa fille puis avec l'aide de son ex beau-frère, ils vont tenter de briser cette chaîne.......

      Une intrigue qui m'a happée dès les premières lignes, des évènements qui s'enchaînent avec logique, des chapitres courts et incisifs qui  font que l'intrigue est menée tambour battant!

 

Voir les commentaires

Les fureurs invisibles du cœur de John BOYNE

 

        Cyril Avery est le narrateur de sa propre histoire qui débute à sa naissance en 1945 et se termine en 2015. Cyril est abandonné volontairement par sa mère (fille-mère) mise au ban de la société irlandaise par le prêtre de son village. C'est un couple aisé et bienveillant qui adopte Cyril mais un couple hors norme qui traite Cyril comme un étranger, un enfant adopté. 

       Cyril tombe en amitié avec le fils de l'avocat de son père adoptif et va découvrir au fil du temps qu'il en est amoureux. Alors que l'Irlande est menée par une église moralisatrice et conservatrice, l'homosexualité est inenvisageable et punie, Cyril restera amoureux de Julian jusqu'à la fin de sa vie. Cyril, bien sous tout rapport le jour, se cache pour des rapports furtifs sans lendemain ne trouvant pas l'affection qu'il cherchera quasiment toute sa vie.

       On retrouve Cyril à Amsterdam en compagnie de son amant, puis à New York après une violente agression dans laquelle Bastiaan va perdre la vie et Cyril sa jambe. Puis Cyril revient en Irlande et affronte son passé et ses erreurs.... C'est en 2015 que Cyril connaîtra la légalisation du mariage homosexuel en Irlande mais Cyril pense être né "trop tôt" et avoir perdu sa vie à chercher....

       Un roman-fleuve dont les 11 chapitres s'égrainent de 7 ans en 7 ans et retracent la vie de Cyril à la recherche de son identité et d'un bonheur impossible.  De nombreux thèmes essentiellement sociétaux sont abordés: la domination de la religion et le pouvoir des prêtres , la haine des gens "bien-pensants" et "normaux" d'une société retardée  et son homophobie,  l'intolérance, les non-dits, le sort des femmes...

      Je me suis attachée à notre personnage principal espérant pour lui à chaque étape une vie meilleure. Tous les personnage qui entourent Cyril sont intéressants et reflètent la société de l'époque. L'écriture de John Boyne est directe tantôt ironique tantôt cynique mais toujours pleine de tendresse. Les situations sont quelquefois cocasses voire caricaturales et souvent inattendues. 

    Ne pas oublier que l'avortement sera légalisé en 2018 et le divorce autorisé en 1995 en Irlande.

   

    Un extrait assez percutant qui reflète bien cette histoire: Il y avait beaucoup d'hommes ici, qui s'étaient lassés de leur femme et cherchaient des sensations différentes. Ma grand-mère a compris. Un après-midi, elle est rentrée et a surpris un homme qui me violentait. J'étais un gamin à l'époque, et quand elle a vu ce qui se passait, elle a refermé la porte, elle est retournée à la cuisine, et elle s'est mise à faire du raffut avec ses casseroles. Voilà l'étendue de sa colère. Voilà ce qu'elle a fait pour me sauver. Après, elle m'a fouetté et m'a répété que j'étais dégoûtant, vraiment une pourriture sans nom. Mais elle a vu ce que je pouvais lui rapporter. J'étais plutôt mignon. Elle m'a dit que si je laissais des hommes me faire ça, elle se chargerait d'organiser les choses. Et l'argent serait pour elle.

Voir les commentaires

L'audacieux Monsieur SWIFT de John BOYNE

   ou L'ODIEUX MONSIEUR SWIFT .....

          Si vous voulez .... un jeune homme charmant, charmeur et narcissique; un jeune homme sans talent qui veut devenir un écrivain primé; un manipulateur cynique sans scrupule; un séducteur au pouvoir indéniable; un imposteur et un assassin.... alors lisez L'audacieux Monsieur Swift! Mais prévoyez du temps de libre car il ne vous lâchera pas !!!

         L'auteur nous happe dans cette histoire où la tension monte crescendo, Mr Swift étant de plus en plus ignoble. Ce jeune homme est prêt à tout pour réussir et profiter des autres; il sait utiliser ses charmes sans vergogne. Cet homme immoral va utiliser ses amis, sa femme et se séparer de son fils un peu trop intrusif pour se faire un nom....

         Ce roman pose des questions sur le métier d'écrivain, le milieu de l'édition, la course aux prix littéraires, le rôle de l'écriture, l'imagination des écrivains... D'où viennent leurs idées? leurs inspirations?  Y a-t-il des jalousies entre écrivains? Y a-t-il des plagiats? Y a-t-il des préférences... besoin de connaissances...? 

          intéressant et prenant dont j'ai bien aimé le clin d'œil des dernières pages!

        Voici un passage qui m'interpelle!

" Et comment s'est passée ta semaine?

- Bien. J'ai lu le premier des deux romans que j'ai accepté de chroniquer.

- Et...?

- Malheureusement, il est très bon.

- Oh. Tu n'y peux rien.

- Je sais. Mais j'ai commencé le deuxième et jusqu'ici, il est un peu lent. Alors ça se présente mieux.

- Excellent. Tu vas peut-être trouver quelque chose à critiquer.

- Avec un peu de chance, Oui."

        Cet extrait me fait penser à une réflexion entre lectrices... et le bienfondé des critiques littéraires des blogueurs qui encensent les livres... Le lecteur doit-il faire confiance dans la 4ème de couverture? dans les critiques? avant de se lancer dans une nouvelle lecture.... Je n'ai pas la réponse.... Et c'est préférable!

 

Voir les commentaires

Mauvaise pente de Yolande MOREAU

Grace Quinn a tué son mari, un homme violent qui la battait. Les circonstances du meurtre font qu'elle n'est pas immédiatement mise en cause. Grace part à Dublin rejoindre son fils, homosexuel qui a été rejeté par son père depuis des années. Mais elle ne trouve pas la paix pour autant, hantée par le passé et par l'irréparable qu'elle a commis. D'autant que ses aveux maladroits vont l'éloigner du seul être être qui compte pour elle...

Ce premier roman de Keith Ridgway a remporté le prix Fémina étranger en 2001. Quelques années plus tard il est porté à l'écran par Martin Provost, le réalisateur de Séraphine. 

Avez-vous vu "Où va la nuit ?" avec dans le rôle principal Yolande Moreau ?

Voir les commentaires

Une seconde vie de Dermot BOLGER

une-seconde-vie.jpgune-seconde-vie-v.jpg

 

Si comme moi vous avez aimé le fim : The Magdalena Sisters, vous allez être très intéressés par ce livre de Dermot Bolger, on peut dire que c'est un peu une suite à cette histoire vraie arrivée en Irlande, il n'y a pas si longtemps.

C'est l'histoire de ces adolescentes Irlandaises rompues et humiliées envoyées dans des établissements tenues par des religieuses, pour y mettre au monde leur enfant qu'on leur enlève de force au bout de quelques semaines pour les faire adopter par de riches familles. Ces jeunes filles étaient considérées comme la honte d'une société bien pensante pétrie de religion et de principe.

Dans ce livre, on suit à la fois le parcours d'un de ces enfants qui n'aura de cesse de retrouver sa mère biologique et celui de cette mère qui vivra avec cette cruelle absence.

On y découvre la dureté de cette société, mais aussi la force des sentiments de ces 2 personnages et leur vie à jamais marquée par ce déchirement, dont le malheur se répercutera sur les générations futures.

J'ai beaucoup aimé ce livre, il m'a beaucoup émue. Je vous le conseille.

Marie-Noëlle

 


Voir les commentaires

Le chant du coyote de Colum McCANN ♥ ♥

chant-du-coyote.jpg      Dans ce 1er roman, McCann nous fait voyager; il nous emporte en Irlande, au nord du Mexique, dans le Wyoming, à San Francisco et à New York.

      Résumé: Après 5 ans de voyage, Conor âgé de 23 ans revient en Irlande, sa terre natale,  pour retrouver pendant une semaine son père alcoolique, solitaire et grincheux dont l'hygiène est plus que douteuse, sa seule occupation étant la pêche à la mouche.

      Ce vieil homme malade a mené une vie mouvementée voir instable: orphelin, il réussit à s'équiper en matériel photographique et quitte l'Irlande à 18 ans pour l'Espagne au moment de la guerre "franquiste". Puis il part au Mexique pour tenter sa chance et rencontre sa future femme "Mam". Avec Mam, il s'installe à San Francisco puis dans le Wyoming mais il n'arrive pas à percer en tant que photographe alors il part pour New York espérant y trouver la lumière propice à ses prises de vue...  

mont-croagh.jpg

       En 7 jours, Conor tente de comprendre la vie douloureuse de ses parents; pour cela il va s'aider des quelques photos sauvegardées de sa mère pour remonter le temps.

     Cette démarche va favoriser un rapprochement entre le père acariâtre, abandonné par sa femme et le fils solitaire qui n'avait que 12 ans lorsque sa mère est partie. Ils vivent tous les deux avec le manque de cette femme très belle et facile à vivre.    

 

        Dans cette quête familiale, l'auteur décrit les rapports entre père et fils ; ainsi que les rapports entre les deux époux. Pour cela, il nous emporte d'une époque à une autre en utilisant différents procédés: l'observation des photos et les souvenirs qu'elles évoquent; les rencontres faites par Conor pendant ses 5 années à la recherche de sa mère et les quelques souvenirs que son père accepte de dévoiler.

       L'auteur retrace toute cette épopée en nous baignant dans chacune des atmosphères des pays travsersés ce qui est très plaisant.    

mur-de-pierres-dans-le-comte-de-mayo.jpg 

      Cette photo d'un mur de pierres du comté de Mayo en Irlande, correspond bien au mur que Mam s'échine à construire entre sa maison et le bord de la route....

     Mon avis: Livre très bien écrit, fort en descriptions et ressentis, cependant j'ai eu des difficultés à me plonger dans cette histoire qui peut être m'a fait "trop" voyager.... 

Voir les commentaires