Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

litterature francaise

"Mapuche" Caryl FEREY

mapuche.jpg         Je croyais lire un roman noir et, comme pour son livre Zulu, je me suis retrouvée plongée en Argentine et son passé si peu reluisant...

    Les dictatures des années 70-80, la misère, Buenos aires et ses bars crasseux, les immondices qui se tassent dans les rues, la prostitution pour quelques pesos pour manger et survivre...

    C'est avec la découverte du corps de Luz, le travesti que débute ce roman, avec cet assassinat dont tout le monde se moque, c'est tellement commun!

    Et puis il y a Ruben Caldeon, ancien prisonnier des geôles de la dictature qui a survi aux tortionnaires nazis qui sont venus exercer leurs compétences en Argentine.  Il ouvre son agence de détective pour retrouver  les traces des disparus et poursuivre leurs bourreaux...

    Il y a aussi, Jana Wenchwen, la Mapuche expulsée de ses terres mises au profit des propriétaires terriens...

mapuche-libre.jpg

      Ce roman est un trhiller mais, et surtout, un roman historique dans lequel on retrouve en autre "les Grands-Mères de Mai" que j'ai vu en 2011 place de la Caza Rosa à Buenos Aires où elles manifestent toujours pleurant la disparition de leurs enfants volés..

      Un livre dur par sa réalité, son appel à l'humanité, attachant par son histoire et ses personnages.......

      A lire!

Et si vous n'avez pas lu "ZULU" eh bien il est encore tant!

Voir les commentaires

Corniche Kennedy

corniche-Kennedy.jpg

Je viens de terminer ce livre et j'ai beaucoup aimé. Une histoire entre des adolescents au banc de la société, qui défient la vie en plongeant le long de la corniche Kennedy dans les faubourgs de Marseille, et un commissaire chargé de cette zone du littoral et qui les observe.

Il y a beaucoup de violence dans ce livre, beaucoup de réalisme, mais on s'attache à ces jeunes, à cette bande, " Les petits cons de la Corniche " on ne sait pas les nommer autrement.

Je vous laisse découvrir l'atmosphère de ce livre, dans ce court extrait, très représentatif.

  • les petits cons de la Corniche. La bande. On ne sait les nommer autrement. Leur corps est incisif, leur âge dilaté entre 13 et 17, et c'est un seul et même âge, celui de la conquête: on détourne la joue du baiser maternel, on crache dans la soupe, on déserte la maison.

           Nul ne sait comment cette plate-forme ingrate, nue, une paume, est devenue leur carrefour, le point magique d'où ils   rassemblent et énoncent le monde, ni comment ils l'ont trouvée, élue entre toutes et s'en sont rendus mâitres ; et nul ne sait pourquoi ils y reviennent chaque jour, y dégringolent, haletants, crasseux et assoiffés, l'exubérance de la jeunesse excédant chacun de leur geste, y déboulent comme si chassés de partout, refoulés, bléssés, la dernière connerie trophée en travers de la gueule; mais aussi, ça ne veut pas de nous tout ça déclament-ils en tournant sur eux-mêmes, bras tendu main ouverte de sorte qu'ils désignent la grosse ville qui turbine, la cité maritime qui brasse et prolifère, ça ne veut pas de nous, ils forcent la scène, hableurs et rigolards, enfin se déshabillent, soudain lents et pudiques, dressent leur camp de base, et alors ils s'arrogent tout l'espace.

Lisez le, je vous le conseille. Marie-Noëlle

Voir les commentaires

"L'amant de Patagonie" de Isabelle AUTISSIER

L'auteur: Isabelle Autissier découvre la voile à l'âge de 6 ans.

Ingénieur agronome, elle travaille pour IFREMER puis enseigne à l'école maritime de La Rochelle.

En 1991, c'est la 1ère femme à faire un tour du monde en course.

En 1996, elle participe au Vendée Globe.

En 1999, Elle part pour une course en solitaire durant laquelle, elle risque sa vie, ce sera sa dernière course en solo.

En 2009, elle écrit son 1er roman (toute seule):  "Seule en mer s'en souviendra".

patagonie.jpg

Mon avis personnel: Connaissant un petit peu la Terre de feu, je peux dire que l'auteur a su décrire ce bout du monde de façon très réaliste car je me suis retrouvée en terrain connu. Elle nous décrit également les us et coutumes de ce pays avec une grande fidélité. Pour quelqu'un dont l'occupation principale n'est pas l'écriture, c'est fabuleux.

L'histoire: L'héroïne, Emily, jeune orpheline bonne à tout faire en Ecosse, quitte son pays pour être gouvernante chez le révérend venu prècher la bonne parole à Ouchouaya. Nous sommes en 1880, période d'évangélisation du nouveau monde.

Emily va découvrir la beauté sauvage de ce pays, la nature, le froid glavcial et le soleil éblouissant de la terre de feu.

Emily va tomber amoureuse d'Anaki, jeune "sauvage" du peuple Yamana. Voulant épouser Anaki, elle est reniée par les blancs et part à l'aventure avec son amant....

yamanas

Tout au long de ce magnifique roman (j'ai adoré, vous l'avez compris!), on va suivre Emily et découvrir la vie austère des pionniers européens, la vie libre mais précaire des indiens et les paysages de la terre de feu.

Les thèmes: La tolérance entre les peuples,

                        l'intégration des indigènes,

                        la violence entre les peuples (indigènes et colons) et leur barbarie,

                        la vie partagée entre deux continents,

                        la cohabitaion entre deux peuples étrangers,

                        la construction de l'Argentine ( développement de l'élevage des ovins, exploitations des forêts)

                        et bien d'autres ....

A lire !!!

Voir les commentaires

"Et puis Paulette ... " de Barbara Constantine

et-puis-paulette.pngBeaucoup de fraîcheur, de spontanéité, de petits bonheurs simples, d'humour et pourtant... ils font partie du 3ème âge!!!

Le résumé: Ferdinand vit seul dans sa grande ferme depuis le décès de sa femme et le départ de ses garçons, et ce n'est tous les jours très gai!

Alors, quand la voisine à qui il n'a jamais adressé la parole, menace d'être ensevelie sous le toit de sa maison, il lui propose de l'héberger le temps des réparations en tout bien tout honneur bien sûr! Marceline accepte accompagnée de son chat et de Cornélius!

Et puis il y a son meilleur ami, Guy, qui ne se remet pas de son récent veuvage, et a perdu 15 kilos en 15 jours. Ferdinand lui suggère de venir se remplumer à la ferme...

De fil en aiguille, cette grande bâtisse aux nombreuses pièces va se remplir, et nous découvrons avec beaucoup de gaieté: Mireille, Roland et les p'tits Lulu, Henriette et Marceline, Gaby et Guy, Simone et Hortense (les soeurs Lumière!), Murielle et Louise, Kim, sans oublier Chamalo ou plutôt Chamalonette, Mo-je, Berthe...

ET PUIS PAULETTE ...

 

et-puis-paulette-montand.jpg

Petits extraits pour vous mettre l'eau à la bouche!

"Hortense (95 ans) est toute exitée, elle veut surfer sur le oueb!

Cliquer sur le dos d'une souris!

Se mettre de profil sur fesse bouc!"

 

"Roland faisait le gars qui prenait les choses avec philosophie. La vie n'est pas un long fleuve tranquille, qu'à cela ne tienne, il apprendrait à pagayer!"

Voici ce que Ferdinand a écrit sur la plaque de sa défunte:

"A Henriette, mon épouse

Tu m'as pourri la vie pendant quarante ans.

Maintenant , repose."

Cette plaque, il la trouve marrante. Mais il la range dans le tiroir. Ce n'est pas le moment."

Bref: Les personnages sont à croquer, les enfants sont attendrissants, les animaux mènent leurs maîtres par le bout du nez, les petits vieux esseulés sont attachants, les jeunes à problèmes donnent envie de les aider... Et bien que le sujet de fond soit difficile : les personnes en perte d'autonomie, l'auteure en fait un bouquet de gaieté et d'optimisme.

 

Voir les commentaires

"Noces de sel" de Maxence FERMINE

noces-de-sel.png    L'auteur: Maxence Fermine vit aujourd'hui en Savoie. Depuis le succès de "Neige", il se consacre entièrement à l'écriture.

     L'histoire: C'est en Camargue que se déroule ce roman d'amour, essentiellement à Aigues-Mortes.

Il y a un toréro, une jeune fille très jolie et quelques personnages qui vont mettre leur grain de sel et transformer un amour en drame....

Même si l'on comprend rapidement comment va se terminer cet amour, l'auteur sait conserver le mystère de l'intrigue. Pour quelle raison cet amour ne pourra pas se réaliser?

      J'ai aimé l'ambiance de cette petite ville, les personnages, l'intrigue, les descriptions...

     J'ai regretté que ce roman ne fasse que 119 pages!  

 

Voir les commentaires

"Temps du rêve " de Henri BAUCHAU

" Le rêve est une réalité aussi importante que la vie" Parole de Tagore

Ce petit ouvrage est le 1er écrit publié par l'auteur. temps du reveCet ouvrage était paru en 1936  sous un pseudonyme car désireux de continuer à écrire, l'auteur craignait de compromettre son avenir de futur écrivain  par la légèreté de cet ouvrage.

C'est simplement l'histoire d'une amourette d'enfants, il avait 11 ans, Inngué en avait 8. Cela a duré le temps d'une rencontre entre enfants de deux "grandes familles", mais cela reste pour Bauchau le 1er amour impossible qui a fait de lui un grand lecteur.

L'auteur est poète dramaturge, essayiste et surtout psychanalyste. J'insiste sur le côté psy car ce sont ces ouvrages là qui m'intéressent.

Notamment: "L'enfant bleu" qui est une perle dans ce domaine. "Boulevard périphérique" étant plus     compliqué.

Il me reste à découvrir "L'enfant rieur" !

 

 

Voir les commentaires

2100 récit du prochain siècle

2100 récit 

Le choix de ce livre pourra vous surprendre. En fait je l'avais acheté à sa sortie en 1990 très attirée par ce récit. Puis je l'ai oublié pour d'autres lectures peut-être plus psychologiques. J'ai eu envie de le rouvrir et je suis étonnée par la très grande clairvoyance des auteurs. Thierry Gaudin : polytechnicien est l'auteur de ce livre qui imagine l'avenir du monde pour les cents prochaines années. C'est la formidable ambition de Thierry Gaudin et son équipe de chercheurs.

Pour les 30 prochaines années, donc puisqu'il a été écrit en 1990, ça nous mène en 2020, donc demain, ils avaient prévu : une lente dégradation où les riches tirent leur épingle du jeu et les exclus deviennent des sauvages urbains, la température augmente, le climat se détériore, les pollutions traversent les frontières, les armes prolifèrent!!! étonnant, non???

Le 21è siècle se présente comme le siècle de la femme, et l'homme retrouve le chemin de la sensibilité!!! ça nous donne de l'espoir.

C'est un peu scientifique, mais c'est surprenant.

A lire par petites touches.

Moi j'y prends bien du plaisir.

Marie-Noëlle

Voir les commentaires

"Jours sans faim" de Delphine de VIGAN

jours sans faim

Autobiographie d'une jeune fille de 19 ans anorexique

        Ce "récit-journal-roman", je ne sais où le classer, n'explique pas la raison psychologique du déclenchement de l'anorexie mais son arrivée douce et inexorable qui petit à petit tue le corps. La volonté n'étant pas de mourir mais de devenir invisible.

        Le pourquoi, nous le découvrons dans "Rien ne s'oppose à la nuit" mais aussi dans ce roman car Delphine parle très souvent de son grand-père (merci pour la correction) sans donner de précision sur le mal qu'il a fait à ses filles.

        Le sujet est dur mais bien réel alors pourquoi l'ignorer ... mais j'avoue que j'ai apprécié que ce sujet soit traité en 124 pages et pas plus.

Voir les commentaires

"La part de l'autre" de Eric-Emmanuel SCHMITT

part de l'autre

        J'ai ce livre dans mes étagères depuis quelques temps puisqu'il est sorti en poche en 2008.

Il y a 2 semaines j'ai accompagné une classe sur le plateau du Vercors et là, un animateur, passionné par le seconde guerre mondiale nous a fait un exposé qui a subjugué les élèves et ... les adultes.

        En fait, son grand-père lui a raconté beaucoup de choses concernant la guerre et comme cet homme se fait vieux et ne peut plus transmettre ses souvenirs, c'est son petit-fils qui a pris le relais.

        Depuis 2 ans, il achète sur les vide greniers, sur les sites, on lui donne beaucoup et en l'espace de quelques mois il a amoncélé une tonne d'objets des périodes des 2 guerres (tickets de rationnement, livres, masques à gaz, uniforme, armes, un livre où les enfants pouvaient coller des images comme font nos enfants aujourd'hui sauf que dans cet album il n'y avait que des photos d'Hitler, c'était à l'époque de sa propagande, etc...); bref c'est un musée ambulant agrémenté des explications vivantes faites par un jeune. Je pense qu'à terme cet "animateur" interviendra dans les écoles.

        Bref cela m'a énormément touchée et m'a donné envie de me replonger dans cette période.

    Le résumé: Ce livre est une biographie un peu romancée mais vraie d'Adolf Hitler menée en parallèle avec une biographie imaginaire de Hitler.

Dès le 1er chapitre, le personnage échoue au concours d'entrée à l'école des beaux arts de Vienne. Cet échec le mènera dans la direction du parti nazisme puis de l'Allemagne. L'autre personnage, Adolf H. entre dans cette école et découvre un monde nouveau.

     Une analyse succincte: Le choix de l'alternance entre les 2 personnages est assez surprenante car on passe de l'un à l'autre sans arrêt, aux mêmes moments de vie. Ainsi on découvre la jeunesse d'Hitler et sa progression dans la folie.

    Dans ce roman, Eric Emmanuel Schmitt a voulu nous montrer comment se fabrique un homme.

"On est tous de la même souche, qui peut donner à l'arrivée 2 individus complètement différents."

L'auteur: Pour Schmitt, philosophe de formation, le roman doit être porteur de sens; pour cela il décrit le monde pour nous le faire comprendre et surtout pour susciter en nous la réflexion.

"Le but d'un roman est de semer, choquer, déconcerter, troubler et de faire réfléchir."

"La part de l'autre évoque le double qui est en chacun de nous, notre part d'ombre et de mort."

       Attention, si vous lisez ce livre, il ne faut pas tomber dans la caricature:

- Hitler rate son concours et devient dictateur.

- Adolf H. réussit et devient peintre de renom.

Mais ce roman va au-delà de ça...

 

        Les thèmes abordés: L'innocence, la culpabilité, la liberté, la responsabilité de l'homme, la construction personnelle, l'affection, l'amour et les relations sexuelles, la pauvreté, la frustration, la libido et les psychanalystes (Freud), la confrontation entre le réel et l'imaginaire....

        J'ai aimé: Le côté historique et véridique de ce roman. La réflexion sur l'Homme.

        J'ai moins aimé: Les descriptions de la guerre dans les tranchées mais... il ne faut pas oublier...

         De cet auteur, j'ai lu et ai aimé: Monsieur Ibrahim, Les fleurs du Coran, Oscar et la dame en rose, L'enfant de Noé, La rêveuse d'Ostende, Odette tout le monde, Beethoven (que je n'ai pas aimé). Je pense que quelques livres (Oscar, Noé) peuvent être lus par vos ados!

Dîtes-moi ce que vous avez lu et aimé de cet auteur... merci!

Voir les commentaires

Rencontre avec Maylis de KERANGAL

La médiathèque de Claix a organisé, dans le cadre du printemps du livre une rencontre avec une jeune auteure : Maylis de Kérangal. Je ne connaissais pas cette auteure (sauf par son livre : "Naissance d'un pont" prix Médicis en 2010, dont j'avais entendu parler).

Cette rencontre était très intéressante et m'a donné envie de lire ses livres :

                                                                                                  §  Plusieurs romans :

  • "Corniche Kennedy" qui nous emmène sur la Corniche dans les hauteurs de Marseille : lieu de rencontre d'adolescents en recherche d'émotions extrèmes, c'est un peu "La fureur de vivre" remis au goût du jour.
  • "Dans les rapides"

 

                                                                                                    § Des nouvelles :

  • "Tangentes vers l'est" écrite à la demande de France Culture pour être lue sur les ondes. Cette nouvelle a été écrite lors d'un voyage de l'auteure dans le Trans Sibérien.
  • "Sous le cendre".
  • "Ni fleur ni couronne"

Connaissez-vous cette auteure?

Marie-Noëlle

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 40 41 > >>